Démosphère Paris, un antifascisme à géométrie variable

L’agenda alternatif Démosphère Paris vient de publier un communiqué affirmant son engagement antifasciste. Pourtant, pas plus tard qu’aujourd’hui, tout en annonçant effectivement un rendez-vous de la CGT contre l’extrême droite, il annonce encore un débat avec Annie Lacroix-Riz qui doit se tenir ce soir à l’Université populaire des Yvelines. Or, cette historienne d’un genre particulier, en plus de nier les crimes de Staline, n’hésite pas à participer à des débats à l’invitation d’organisations pour le moins réactionnaires (Solidarité et Progrès, Union populaire républicaine) quand elle ne manifeste pas carrément aux côtés d’une négationniste, comme nous le soulignions il y a quelques jours. Il est donc pour le moins curieux de la retrouver dans un agenda « antifasciste ». De plus, aucune réponse n’est apportée par Démosphère Paris à ses refus répétés de publier des rendez-vous de soutien à des peuples en lutte contre d’autres formes de fascisme ailleurs dans le monde.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page