Nicolas Bourgoin continue de s’enfoncer

Le démographe Nicolas Bourgoin, auparavant apprécié de la gauche anti-autoritaire pour ses recherches sur l’univers carcéral et les politiques répressives, a révélé son penchant dieudonniste lors de l’affaire dite de la « quenelle » en début d’année. Sympathisant d’Egalité et Réconciliation (E&R), il se concentre désormais, sur son blog qui se présente pourtant toujours comme étant à caractère universitaire, sur la dénonciation des antifascistes. Parmi les derniers articles publiés, on trouve ainsi une condamnation des prétendus « casseurs » de la Zad du Testet (« Les zadistes de Sivens, idiots utiles ou combattants anti-système ? », 3 novembre 2014) et une défense de Dieudonné reprise par E&R (« Les 5 mensonges de la propagande anti-Dieudonné (et comment les réfuter) », 9 novembre 2014), conjointement avec des articles dénonçant les violences policières (y compris au Testet) et les politiques répressives, comprenne qui pourra… En dépit de ses convictions d’extrême droite, Nicolas Bourgoin est toujours parfois relayé sur des réseaux sociaux marqués à gauche.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Retour sur le projet de nouveau parti d’Alain Soral et de Dieudonné

Tant Qu’Il Le Faudra !, le site de la Commission nationale antifasciste (Cnaf) du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), revient sur le projet annoncé par Alain Soral et Dieudonné de fonder un parti appelé « Réconciliation nationale ». Simple annonce ou perspective concrète ? Il est trop tôt pour le dire. Le site de la Cnaf rappelle en tout cas dans quelles conditions l’idée en est venue à Alain Soral, à savoir un conflit avec l’eurodéputé Front national et théoricien conspirationniste Aymeric Chauprade qui, face à la menace brandie du « fondamentalisme islamique sunnite », prône depuis août un rapprochement stratégique avec la droite israélienne. Comme le souligne Tant Qu’Il Le Faudra !, « c’en était trop pour Alain Soral, tenant d’un ancrage profond de l’extrême droite dans l’antisémitisme à connotation complotiste. » Depuis, le conflit entre les deux énergumènes et leurs partisans respectifs s’est envenimé, à coups d’insultes et de menaces.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Congrès fasciste européen à Paris le 22 novembre prochain

C’est le site de la revue Synthèse nationale qui l’annonce : le 22 novembre prochain, le Groupe Union Défense (Gud) organisera à Paris un rassemblement européen de groupes d’extrême droite dont plusieurs se caractérisent par leur souci de faire avancer leurs idées via l’appropriation de thématiques sociales ou écologistes et via l’action de terrain, au détriment des groupes progressistes engagés dans ces luttes. Ce congrès réunira les Grecs de L’Aube dorée, le mouvement italien Casapound, les Espagnols du Mouvement social républicain et de la Liga Joven, le groupe belge Nation ainsi que les Français du Mouvement d’Action sociale (Mas) et de Synthèse nationale. Les groupes Bronson,  Blind Justice et Baignade interdite y donneront un concert. Le lieu du rendez-vous n’est pas annoncé, les réservations s’opérant par e-mail. Ce rassemblement européen risque d’être l’un des plus importants en la matière qu’ait connu Paris ces dernières années. Vigilance !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page