Philippe Corcuff : « Le confusionnisme néoconservateur brouille l’espace idéologique »

Nous avons rencontré le sociologue Philippe Corcuff, afin qu’il nous présente son livre paru récemment, Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard : un ouvrage stimulant qui mérite d’être lu et discuté car il pose publiquement un problème trop souvent éludé dans les milieux de la gauche radicale et libertaires.

L’étrange fascination du journal Fakir pour la période nazie

La dernière couverture du journal Fakir provoque des remous dans son lectorat et s’attire de vives condamnations des antifascistes sur les réseaux sociaux. En effet, sous prétexte de dénoncer le prix trop élevé du gaz, la « une » du journal caricature un Hitler enrageant au vu de sa facture de gaz. Un mauvais goût qui rappelle celui d’une blague populaire notamment à l’extrême droite sur le fait que le suicide d’Hitler serait du à la réception de sa facture de gaz, à savoir de celui dépensé dans les chambres à gaz. Fakir entretiendrait-il une fascination morbide pour le régime nazi ? Avec le Réseau de Repaires de « Là-bas si j’y suis », l’équipe du journal se trouve en effet à l’origine de la campagne « De l’air à France Inter » visant à revendiquer une meilleure représentation des classes populaires sur l’antenne de service public. Or, les promoteurs de cette campagne organiseront le 12 janvier 2015 au Théâtre Dejazet à Paris une « Nuit des Longs Micros », référence explicite à la « Nuit des Long Couteaux » de 1934, au court de laquelle les SS ont éliminé les SA dans le cadre d’une purge interne au parti nazi et à son appareil d’Etat. Difficile de comprendre une telle référence pour des militants se disant de gauche : veulent-ils signifier par là qu’ils entendent purger France Inter en suivant ce modèle ? On n’ose imaginer que les organisations (Verts, PCF, PG, PS, Ensemble, CGT, SNJ-CGT, Solidaires, Confédération paysanne, Attac, Acrimed, Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, Compagnie Jolie Môme) ayant participé à la soirée de lancement de l’initiative le 9 octobre dernier, et qui  sont signataires d’une lettre commune à Laurence Bloch, directrice de France Inter, cautionnent effectivement pareille dénomination.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Michel Collon, un militant de la confusion

Le 4 avril 2014, au lendemain d’une réunion Vlaams Belang/FN à Bruxelles, le site Investig’Action de Michel Collon, qui se dit homme de gauche, a trouvé une manière assez originale de traiter de cette actualité en publiant un article dénonçant non pas les fascistes… mais les antifascistes qui mettent en cause certaines collusions entre franges de l’extrême gauche et de l’extrême droite, notamment sur le site Indymedia Paris. Et pour cause : Michel Collon se trouve lui-même au cœur de ces collusions.

Le Cercle des Volontaires n’aura pas longtemps pris ses distances avec Alain Soral

Le Cercle des Volontaires (CDV), qui le 3 décembre avait décidé de prendre ses distances avec Alain Soral, a fait sans grande surprise marche arrière le 17 en publiant une deuxième tribune invitant cette fois à « ne pas jeter le Bonnet avec l’eau du bain » (Bonnet est le vrai nom de famille d’Alain Soral) soulignant cette fois les prétendues « qualités du personnage » : « courage », « pertinence de l’analyse », « homme en action ». A noter que pour ses trois ans, le CDV lance une émission de webTV sous-titrée dans un anglais approximatif afin de propager sa « pensée » à travers le monde. Sur Alain Soral et Dieudonné, on préférera lire cet article publié en début de semaine par Memorial98 sur la stratégie médiatique de Dieudonné, ou visionner ce reportage de France 4 réalisé en immersion dans un stage survivaliste organisé par Egalité et Réconciliation.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Solidarité avec le Cléah

Le Collectif libertaire pour l’Égalité animale et humaine (Cléah), un petit groupe animaliste, a été lourdement condamné pour avoir édité et diffusé quarante badges à 2 euros s’opposant à la présence de la Fondation Brigitte Bardot dans les luttes pour les animaux. Au motif que le logo de la fondation a été utilisé, le Cléah a été condamné à verser près de 6 000 euros de pénalités. Une somme disproportionnée, qui vise à dissuader les critiques de la Fondation Bardot dans le mouvement animaliste, et notamment de ses accointances avec l’extrême droite, que le Cléah dénonce. Pour soutenir le Cléah, il est possible d’envoyer un chèque à l’ordre de DIABOLO (mettre « soutien Cléah » au dos) à l ’adresse suivante : CLÉAH – 17, rue du Hapchot – Zone Artisanale des 2 Pins – 40130 Capbreton. Voir le site du Cléah pour en savoir plus.BADGEBardot

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Yves Calvi, Eric Dénécé et les fascistes ukrainiens de Notre-Dame-des-Landes

Le 8 décembre dernier, l’éditorialiste Yves Calvi interviewait sur RTL un certain Eric Dénécé sur les Zad. Ce prétendu spécialiste du renseignement y a tenu des propos pour le moins étonnants, sans jamais être repris par le journaliste…

Gabriel Rabhi nous confirme sa sympathie pour Alain Soral, Dieudonné et Marine Le Pen

Gabriel Rabhi nous indique par courriel n’avoir aucune critique à formuler à l’encontre de notre article le concernant, mais insiste pour que nous mettions un lien vers le film qui l’a fait connaître et que nous précisions qu’à 1 heure et 51 minutes il prend pour illustrer son propos Soral, Dieudonné, le Pen, etc. En effet, à 1h51 de son film « Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ? », Gabriel Rabhi dénonce le discours des « grands médias », qui traiteraient de « racistes, fascistes, antisémites, négationnistes, xénophobes et conspirationnistes ceux qui analysent les faits, critiquent le système et tentent d’en exposer les fondements », parmi lesquels Hugo Chavez, le soldat américain Chelsea Manning ou le lanceur d’alerte néo-conservateur Edward Snowden, mais aussi et surtout Eric Zemmour, Alain Soral, Michel Collon, Dieudonné, Marion Sigaut, Mahmoud Ahmadinejad, Jean-Marie Bigard, Marine Le Pen et Robert Faurisson. Nous le remercions pour ces précisions qui en effet, comme il le laisse entendre, apportent de l’eau à notre moulin.
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Un bien étrange colloque à l’Assemblée nationale

Le jeudi 11 décembre 2014, l’Académie géopolitique de Paris a réuni à l’Assemblée nationale Jacques Cheminade, un représentant de la secte Moon, un représentant de l’Action française un représentant du gouvernement Poutine, des partisans du régime de Bachar Al-Assad ou encore l’ambassadeur d’Iran à Paris. A l’origine de cette intrusion au Palais Bourbon : le député UMP Jacques Myard, connu pour son soutien au régime syrien. Le site Streetpress, qui était présent sur les lieux, dresse le portrait de ces étranges invités et rend compte de la haute teneur des débats qui se sont déroulés ce jour-là sous les ors de la République. Par le passé, l’Académie géopolitique de Paris avait déjà convié à l’Assemblée nationale ou au Sénat entre autres la négationniste Maria Poumier (le 22 novembre 2012) et le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet (le 3 juillet et le 7 octobre derniers), ainsi que l’ex-ambassadeur de France à Téhéran François Nicoullaud et l’économiste Thierry Coville, tous deux considérés par une grande partie de l’opposition iranienne comme des soutiens plus ou moins affichés au régime.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page