Pierre Larrouturou manifeste contre la précarité

Le président de Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou, était présent hier à la manifestation parisienne annuelle contre le chômage et la précarité. Pourtant, au moment de la formation de ce parti, il déclarait au Parisien en date du 27 novembre 2013 que l’objectif de Nouvelle Donne était de réunir « des citoyens qui s’engagent pour la première fois et […] des militants et des élus venus du Front de gauche, du PS, d’EELV, du MoDem, des patrons de PME et des précaires. » Nier les antagonismes de classe en tentant de faire croire que patrons et précaires partageraient les mêmes intérêts, voilà donc l’objectif de Larrouturou. Dès lors, quelle légitimité a-t-il à soutenir la lutte des précaires, puisque son discours vise à les désarmer face au patronat qui lui, a tout intérêt au développement de la précarité ?

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Au lieu de répondre aux critiques, Alexis Corbière préfère manier l’insulte.

Alexis Corbière nous accuse sur Twitter d’utiliser un « vocabulaire » traduisant une « haine du PG » qui serait « digne de l’extrême droite ». On aimerait bien savoir lequel, mais en attendant, le blog antifasciste Les Morbacks Véners, lui aussi mis en cause, lui fait une réponse et en profite pour dresser le portrait de Djordje Kuzmanovic, responsable national du parti de gauche pour les questions de défense, membre du bureau national, qui est déjà depuis plusieurs années un propagandiste complotiste sur les questions internationales. Comme nous le rappelle en outre un lecteur, Alexis Corbière, prompt à expliquer qu’il ne débat pas avec l’extrême droite et qu’il considère qu’on n’a pas à faire sa promotion sur des sites Internet de gauche, ne met pas toujours en application ses belles idées : ainsi, son site affiche un lien vers Gauche de Combat, qui a une ligne plutôt confusionniste de part les sources qu’il promeut. D’autre part, il conserve parmi ses amis sur Facebook Ariane Walter, ex-militante du Front de Gauche et conspirationniste. Enfin, il a débattu le 18 mai 2013 avec Annie Lacroix-Riz sur la montée de l’extrême droite, débat filmé et mis en ligne par un militant de l’UPR, avec en introduction le logo de ce parti. On pourrait aussi rappeler la présence à la commission Amérique latine du PG d’un collaborateur du Réseau Voltaire, Romain Migus ; le fait que les militants PG s’étant présentés avec Balme aux dernières municipales n’ont jamais été exclus mais sont partis d’eux-mêmes après les élections ; le fait que Jean-Luc Mélenchon lui-même n’a jamais renié ses sympathies pour Legrandsoir.info et ses animateurs ; le fait que le FdG ait manifesté à Paris contre la guerre en Syrie le 29 août 2013 aux côtés de La Dissidence, de Ginette Skandrani, de Viktor Dedaj du Grand Soir ou de Jonathan Moadab, etc. Un tel aveuglement laisse pantois…

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page