Jean-Luc Mélenchon traite une eurodéputée de « boche »

Alexis Corbière et les fans de Jean-Luc Mélenchon trouveront-ils encore le moyen de défendre leur idole, après ses propos intolérables contre Ingeborg Grässle, eurodéputée conservatrice allemande francophone, qualifiée sur son blog de « caricature de « boche » de bande dessinée » et dont il raille l’accent allemand ? On attend de claires condamnations de ces propos, surtout de la part de gens si prompts à traquer un prétendu « vocabulaire » de « haine » à leur égard chez ceux qui les critiquent. Nous sommes d’autant plus confiants que comme nous le rappelle un lecteur, au Front de Gauche, on ne rigole pas avec la germanophobie.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Reporterre donne la parole à Tugdual Derville

Dans sa rubrique « Une minute, une question », le site écologiste Reporterre a invité hier Tugdual Derville, présenté comme le « co-initiateur du mouvement pour une écologie humaine » à s’exprimer. Or, qui est vraiment ce personnage ? Ce que Reporterre ne dit pas, c’est qu’il est également délégué général de l’Alliance Vita et porte-parole de la Manif pour Tous, et que son écologie est une écologie fondamentalement réactionnaire. Devant le tollé, Reporterre tente de se justifier :

« Cet entretien suscite diverses réactions, en raison des positions prises par M. Derville sur un certain nombre de sujets dits de société. Reporterre ne partage pas ses opinions, non plus que celles de toutes les centaines de personnes dont ce site a présenté les idées. Reporterre mène un travail d’information et que cela plaise ou non, y compris à Reporterre dont ce n’est pas la ligne éditoriale, les idées de M. Derville existent. Vouloir occulter cette réalité serait une erreur car l’on ne combat pas les opinions que l’on désapprouve en faisant comme si elles n’existaient pas. »

Pourtant, aucune mise en perspective de cet entretien, aucune précision quant aux autres qualités de Derville : en bref, pas de travail d’information digne de ce nom, juste une tribune offerte, comme le démontre très bien le blog Vendeurses de haine.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page