2014-11-11_Collon_appelàdons

S’informer sur Michel Collon

En complément du dossier publié sur le site de la Commission nationale antifasciste (Cnaf) du NPA, nous republions ci-dessous une liste de liens ainsi que quelques extraits du livre La Galaxie Dieudonné initialement parus sur le site Indymedia Paris (aujourd’hui hors ligne) qui permettent de s’informer sur le cas de ce journaliste belge. La liste de liens a été mise à jour par nos soins. Nous actualiserons cet article dès lors que d’autres textes critiques de Michel Collon seront publiés ailleurs sur le web. N’hésitez pas à nous signaler d’éventuels oublis !

Le site du Collectif Missak et Mélinée, dont l’action a suscité l’éviction de Michel Collon de la Bourse du Travail de Paris en 2011 : https://missaketmelinee.wordpress.com/

Toujours à propos de cette interdiction : « Mise au point de l’UPAC (Union prolétaire antifasciste creusoise) et droit de réponse à propos du Front Syndical de Classe (FSC) ».

Depuis, Michel Collon a également eu quelques ennuis à Lille.

Dans cette ville, une militante antifasciste qui protestait contre sa venue a d’ailleurs été agressée (voir ici et ).

On le retrouve cité dans plusieurs articles du blog Conspis hors de nos vi[ll]es, notamment celui-ci : « 25 Novembre : Saint Michel Collon en conférence à Villerupt avec une association qui programme des spectacles de Dieudonné »

Sur Contresubversion : « Un pamphlet antisémite distribué à une conférence de Michel Collon en 2010 »

Sur Mondialisme.org :
« Sur Michel Collon (extrait de l’ « Inventaire de la confusion ») »
Anti-impérialisme

Sur Conspiracy Watch :
– Michel Collon est nommé dans plusieurs articles consacrés à la complosphère.
– En particulier, le cas Collon est développé dans ce livre datant de 2008, à partir de la page 30.
– Il est aussi listé parmi les soutiens au régime syrien dans cet article extrait du Monde, qui mentionne le voyage qu’il a fait en Libye à l’été 2011 à l’invitation du régime de Kadhafi1 : « Le petit monde composite des soutiens au régime syrien ».

D’autres articles consacrés aux soutiens du régime d’Assad et parus ailleurs sur le web, notamment sur Reflets.info, le citent également.

Sans les citer explicitement, le quotidien belge Le Soir a publié début 2012 une critique des « anti-impérialistes borgnes », dans laquelle Michel Collon a cru se reconnaître2.

En 2014, au Salon du Livre de Caracas, Michel Collon s’est posé en propagandiste du pouvoir vénézuélien.

En avril 2015, Michel Collon est allé vendre ses livres aux Rencontres annuelles des musulmans de France organisées par l’UOIF. L’occasion de découvrir les orientations très pro-Hamas et pro-Ahmadinejad d’un de ses co-auteurs, Mohamed Hassan : lire notre article.

Le 27 mai de la même année, Collon a déclaré, lors d’une conférence donnée à Roubaix : « Les frères Kouachi ont en réalité été formés et armés par Fabius et consorts pour aller faire la guerre à un gouvernement qui dérangeait les multinationales des États-Unis et d’ailleurs.  » Il n’a à notre connaissance pas démenti cette phrase rapportée par le journal Nord-Eclair.

Photomontage Conspiracy Watch.
Photomontage Conspiracy Watch.

Enfin, Michel Collon a attaqué le 2 octobre 2015 Confusionnisme.info et son animatrice Ornella Guyet. Voici notre réponse à ses calomnies.

Michel Collon dans La galaxie Dieudonné

Michel Collon est également évoqué dans le livre La Galaxie Dieudonné de Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier paru chez Syllepse en 2011.

A propos de la conférence Axis for peace, organisée en 2005 par Thierry Meyssan, il est cité p.52 parmi les participants avec son comparse Jean Bricmont. Voici la note associée : « Jean Bricmont et Michel Collon sont indirectement liés aux réseaux belges des amis de Dieudonné. Ils le défendent au nom de la liberté d’expression. »

Michel Collon à Axis For Peace avec Thierry Meyssan et Dieudonné.
Michel Collon à Axis For Peace avec Thierry Meyssan et Dieudonné.

Ensuite, p. 136, Collon et Bricmont sont de nouveau cités, dans un passage concernant Olivier Mukuna (journaliste belge auteur d’un film hagiographique sur Dieudonné) et plus généralement les réseaux dieudonnistes belges : « Parmi les soutiens – plus ou moins actifs et plus ou moins revendiqués – de Dieudonné, outre Olivier Mukuna, on peut citer Jean-Marie Dermagne, le très controversé Michel Collon (ex-militant stalinien – il animait à la fin des années 1970 un comité « Joseph Staline » -, ex-cadre maoïste du Parti du travail de Belgique (PTB) et animateur du site internet Investig’Action), Aurore Van Opstal (étudiante en science politique à l’ULB, coauteure avec Michel Collon de Israël, parlons-en ! et amie très proche de Mukuna3). »

La note associée concernant Collon précise : « Michel Collon, qui se définit comme militant anti-impérialiste et antisioniste, fait l’objet de nombreuses critiques dans ces milieux. Par exemple, son site internet référençait, il y a peu encore, de nombreux liens de sites liés à la mouvance Dieudonné et/ou à l’extrême droite (Clap36, Alterinfo, Géostratégie, Silvia Cattori). Rappelons qu’il a aussi participé à la conférence Axis for Peace. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

  1. A noter que se trouvait au même moment à Tripoli une équipe du Réseau Voltaire composée de Thierry Meyssan, Julien Teil et  Mahdi Darius Nazemroaya. L’épisode est résumé sur Contresubversion

  2. michelcollon.info/Lettre-ouverte-au-journal-Le-Soir,3704.html 

  3. NDLR : Depuis la parution de La galaxie Dieudonné, il semble que Van Opstal ait pris ses distances avec Mukuna. Elle réalise désormais des films documentaires aux côtés de Pierre Carles