Démosphère Paris refuse des rendez-vous avec des Kurdes, mais relaie des confusionnistes

Si Démosphère Paris refuse des rendez-vous de soutien aux luttes des Kurdes contre tous les réactionnaires et tous les impérialismes, sa modération continue en revanche d’accepter des appels émanant d’organisations douteuses, comme depuis novembre dernier le collectif Générations Futur (generationsfutur.zici.fr). Or, ce collectif citoyenniste, dont le dernier objectif est de transformer chaque dimanche la place de la République à Paris en place de « L’Art est Publik », est on ne peut plus confus politiquement : son site relaie en effet à la fois des contenus issus des mouvement libertaire et anti-autoritaire (Indymedia, Infokiosques.net, L’Envolée, CQFD, les éditions Libertalia et Le Passager clandestin, les sites Rebellyon et Paris Luttes Info), d’autres d’obédience plus altermondialiste (BastaMag) ou citoyenniste (Les Engraineurs), écologistes (Reporterre, Les Colibris) et décroissantistes (L’Âge de Faire, Silence!) mais aussi des sites à tonalité complotiste (Le 4e Singe, Inform’Action, Mr Mondialisation), mystique (Mondesuivant.fr) ou confusionniste (Truks en Vrak) ainsi que Michel Collon, Fakir ou encore les chomskiens des Mutins de Pangée, qui eux n’hésitent pas à faire intervenir Jean Bricmont dans leurs films. De quoi se poser de sérieuses questions quant à la ligne éditoriale de l’agenda alternatif parisien…

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page