Annie Lacroix-Riz invitée à un salon du livre antifasciste

Le week-end dernier avait lieu à l’Ecole normale supérieure (ENS) un Salon international du livre antifasciste et des écrits de résistance à l’extrême droite, organisé par Riposte antifasciste, une organisation membre de la Conex (Coordination nationale contre l’extrême droite). Le site du PRCF y a annoncé le 3 avril une intervention d’Annie Lacroix-Riz pour le lendemain 4 avril, tout en publiant un programme sur lequel elle ne figurait pas. Nous avions donc, dans le doute, décidé de ne pas relayer cette information. Néanmoins, nous avons pu avoir depuis une copie du programme imprimé (cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir) et Annie Lacroix-Riz y figure bien, en lieu et place de Valérie Igounet, historienne spécialiste du négationnisme. De même, sa présence a été annoncée sur Démosphère Paris, ce qui nous avait au départ échappé. Il est tout de même incroyable qu’une telle personnalité, en dépit de sa sympathie affichée pour certaines théories du complot, de ses tentatives pour réhabiliter Staline et de sa fréquentation assidue de cercles « anti-impérialistes » dans lesquels sont actifs divers militants d’extrême droite puisse encore apparaître comme une interlocutrice crédible lorsqu’il s’agit de parler d’antifascisme. A noter que le 3 avril, Lacroix-Riz était l’invitée des Jeunes communistes du Loir-et-Cher, à l’invitation desquels elle a donné à Blois une conférence autour du thème « Aux origines du carcan européen (1900-1960) ».

IMG-20150412-00552IMG-20150412-00550IMG-20150412-00551

 

 

 

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page