virus

Confidences et mises en garde d’un ex-lieutenant d’Etienne Chouard

Le philosophe et militant antifasciste Yannis Youlountas a publié ce matin, avec son accord, des extraits d’une longue conversation qu’il a eu hier avec un proche d’Etienne Chouard qui a récemment pris ses distances avec le personnage. Ce témoignage unique est intéressant à différents niveaux, qu’il concerne l’idéologie réellement promue par Etienne Chouard, les stratégies de communication des Gentils virus et de pression sur leurs opposants (allant jusqu’à l’organisation de cyber-attaques), leurs sympathies politiques. On y apprend notamment que la forte présence de partisans de Chouard au sein du Mouvement pour la 6e République (M6R) ne doit rien au hasard et qu’il s’agit bien d’une stratégie réfléchie, comme nous le supposions il y a quelques jours, en vue en particulier d’affaiblir le Front de Gauche. Comme le souligne ce témoin, les cibles prioritaires de Chouard et de ses soutiens se situent à gauche, tandis que leurs liens avec Égalité et Réconciliation sont tout à fait avérés, allant jusqu’à travailler en commun à la recherche d’informations sur leurs adversaires. Selon lui, Chouard est un réactionnaire doublé d’un manipulateur. Il nous fournit également les noms de quelques unes des cibles que les Gentils virus vont tenter de rallier à leur cause dans les semaines qui viennent. Nous reproduisons ci-dessous cette conversation, avec l’accord de Yannis Youlountas.


Au terme d’une longue discussion hier et ce matin avec l’un de ses proches soutiens qui a décidé de prendre ses distances, voici la reproduction ici d’une partie de la conversation avec son accord. Vous pouvez la partager, si vous le jugez utile, même auprès des Gentils Virus de votre entourage.

– – – – – – –

Petit glossaire :
GV : Gentils Virus. (mouvement de Chouard)
ER : Egalité & Réconciliation (mouvement de Soral et Dieudonné)
FN : Front National
UPR : Union Populaire Républicaine (parti d’Asselineau)
M6R : Mouvement pour la 6ème République (mouvement émanant de la vraie gauche, surtout du Parti de Gauche, sauf erreur de ma part).
PG : Parti de Gauche
ND : Nouvelle Donne
CSOJ : émission de télé « Ce soir ou jamais »

– – – – – – –

« Donc je recommence.

Si je me suis adressé à toi, Yannis, c’est parce que depuis 2013, j’ai suivi ton désaccord avec Etienne et j’ai pu voir à quel point son entourage se méfie de toi. Il faut dire aussi que la plupart des antifas sont anonymes, ce qui n’est pas ton cas. En voyant ton très beau film, j’ai commencé à comprendre que ce qu’on me racontait sur toi n’était pas vrai. Et depuis que je te lis sur face de bouc, tes écrits et ceux de tes amis ont accéléré ma décision de prendre mes distances avec Etienne et son mouvement. Il y a également eu l’attaque du M6R durant laquelle je me suis rendu compte qu’Etienne, bizarrement, cherchait à plus démolir à gauche qu’à construire. Et surtout la découverte d’un grand manipulateur que j’avais pris pour un grand naïf et qui est entouré de conseillers stratégiques aux pratiques douteuses.

J’ai rejoint les gentils virus en 2012, après les élections présidentielles et les conflits au sein du Front de gauche. A l’époque, je soutenais Corinne Morel Darleux qui poussait pour plus de démocratie et d’écologie au sein du PG, puis qui s’est éloignée des instances dirigeantes. Beaucoup de déçus se sont tournés vers Etienne durant l’été qui a suivi. Je me suis impliqué dans des ateliers constituants et surtout dans la stratégie en rejoignant son entourage, avec mon expérience. J’ai visionné des dizaines de vidéos. Je me suis choisi un pseudonyme, j’ai appris à me servir de nombreux outils informatiques et j’ai participé à la stratégie de contamination surtout vers la gauche au début, puis vers les medias […].

Tu ne t’es pas trompé : le but des GV est exactement le même qu’ER, mais pas du tout avec la même vision du pouvoir. Etienne cherche aussi à réconcilier les opposants radicaux de gauche et de droite au système politique actuel, d’où son amitié avec Soral et Marion Sigaut. Il croit avec Soral et Dieudonné que les juifs ont soutenu l’ascension d’Hitler avec le but de créer Israël et de fonder l’union européenne. Ça revient souvent, mais c’est très discret. C’est un peu l’autre cause des causes. Il partage avec Marion et Blanrue la même haine de la révolution française et de tout ce qui s’est produit depuis. En fait, il rejette en bloc la modernité.

Ils ont beaucoup de points communs mais la grande différence, c’est que Soral dit tout haut ce qu’Etienne pense tout bas. Etienne est très prudent, Soral pas du tout. Etienne est obligé de faire attention à ce qu’il dit parce que les antifas le scrutent et le dénoncent à la moindre occasion en montrant ses contradictions. Au début, je trouvais ça dégueulasse parce que seul comptait pour moi le message d’Etienne, celui d’une assemblée constituante tirée au sort. Je partageais l’idée que les antifas étaient les idiots utiles du système (Etienne et Soral vont même jusqu’à penser que certains d’entre vous sont financés la NSA). Reconnais Yannis, que certains de tes copains avec leurs fumigènes et leurs torches incandescentes ressemblent plus à des skins qu’à des démocrates. D’ailleurs, ils portent les mêmes vêtements que leurs ennemis, écoutent le mêmes genre de musique, utilisent parfois les mêmes procédés dégueulasses. Tu dois comprendre que c’est facile ensuite pour Etienne et son entourage de vous discréditer. En plus, certains de tes amis mélangent tout : le Monde Diplo et ER par exemple, c’est ridicule et ça nous a souvent aidé pour nous défendre. Nous aussi, on scrutait chacun de vos dérapages. On notait sur un wiki toutes vos exagérations pour mieux les ressortir en contrefeux. Cette veille servait aussi à ER grâce à la double-appartenance de plusieurs GV très actifs.

En 2013, Je scrutais ton blog quand tu as publié contre Etienne, j’ai même essayé de poster des commentaires que tu as sans doute effacé. La polémique avec toi et les Grecs nous a fait un peu de mal au début1, mais ensuite la position de victime d’Etienne, victime de « la censure », s’est retournée en notre faveur et nous a permis de continuer à développer nos projets. Comme les réunions publiques devenaient de plus en plus difficiles à organiser à cause des alertes antifas, et surtout comme on n’avançait pas assez uniquement avec ce genre de rencontres, on a redoublé d’effort pour arriver à faire passer Etienne à la télé. On s’est organisé pour poster énormément de demandes sur le site de France 2, pour l’émission CSOJ et ça a fini par marcher en septembre dernier. On peut dire que ça a beaucoup relancé Etienne. On était comme devant un gisement de pétrole dans le désert. C’était le branle-bas de combat pour accueillir plein de nouveaux GV. Je suis monté en grade et j’ai vu de plus en plus de choses dans l’entourage d’Etienne.

Ce qui m’a le plus marqué, c’est ce qui s’est passé quand les medias du système ont commencé à reparler d’Etienne, mais en mal. On se disait : vaut mieux ça que rien. Et puis c’était normal. Mais c’est là que les théories du complot les plus délirantes sont revenues et qu’Etienne et quelques autres ont fait systématiquement le parallèle avec le traitement que subissaient Le Pen, Soral et Dieudonné. Il se comparait à eux et à d’autres et prétendaient qu’ils n’étaient pas une menace, qu’on était tous sur le même bateau, qu’on voulait à peu près la même chose avec quelques différences mais que l’idée de base était la même.

[…] Dans son entourage, les opinions politiques étaient à peu près celles-là :
1) abstention
2) FN
3) UPR
4) Nouvelle Donne
Contrairement à ce qui est dit publiquement, notre principal ennemi est le Front de Gauche qui, ayant rejeté Etienne, doit être boycotté au profit de ses concurrents directs : surtout Nouvelle Donne et l’UPR (Etienne a été invité à leurs universités et plusieurs de leurs cadres sont des GV). C’est aussi pour ça qu’on a infiltré le M6R : d’abord pour diffuser nos idées, mais aussi pour contrer le PG et le FDG. En privé, certains disaient qu’il fallait venger Etienne et perturber leur projet. Pas seulement essayer de contaminer. C’est là que je me suis dit que c’était bizarre de vouloir autant démolir ce qui se faisait à gauche. A force, j’ai compris qu’on servait d’autres intérêts.

Le FN, c’est le grand débat parmi nous. En privé, beaucoup pensent que si le FN arrive aux affaires, ça sera mieux pour la cause. Oui, ça peut sembler bizarre, mais beaucoup le croient. En plus, comme tu l’as relevé dans une vidéo de septembre dernier, Etienne croit dur comme fer que le FN est à gauche et qu’il n’est pas du tout un danger. Dans l’entourage d’Etienne, tout est bon pour se débarrasser du pouvoir UMPS et d’un Front de Gauche/M6R qui ne veut pas de nous.

Tu dis aussi que le discours d’Etienne et certaines de ses références envoient du monde vers l’extrême-droite, tu as raison, mais pas pour les motifs que tu crois. Ce n’est pas des gens qui adhèrent vraiment aux idées du FN, mais qui se disent, de plus en plus nombreux, que c’est le seul moyen pour sortir de l’impasse actuelle. Ce n’est pas un vote d’adhésion au FN, mais un vote de lassitude contre tous les autres et parce que l’UPR et Nouvelle Donne ne pèsent pas assez pour servir le même calcul. […]

Cette dérive m’a beaucoup frappé. Ce n’est peut-être pas une dérive d’ailleurs, car avant je n’étais pas aussi bien placé pour savoir vraiment quelles étaient les stratégies.

Parmi ces stratégies, il y a aussi celles qui visent des personnalités, surtout à gauche et aussi les artistes, les intellectuels, les gens qui passent à la télé et les documentaristes. On fait la liste des gens qu’on veut cibler, on cherche qui parmi nous les connait. Et quand, il n’y a personne, certains d’entre nous se rapprochent d’eux, en agents dormants, pour les convaincre progressivement. Parmi ceux qu’on vise le plus en ce moment, il y a André Bellon, de l’association pour une constituante, Raoul Marc Jennar, en profitant de sa déception et de la proximité de l’anniversaire du 29 mai 2005, et pas mal d’autres personnalités que je peux te retrouver (j’ai une liste qu’on avait faite). Tu remarqueras qu’avec Ruffin, Gabriel Rabhi et Thierry Kruger, cette méthode a très bien marché2.

Justement, c’est quand tu as essayé de convaincre Kruger de changer d’avis, le 18 mars, que ton compte face de bouc a aussitôt été bloqué, en quelques minutes, interrompant votre conversation et protégeant Etienne. On a pas mal de monde qui touche en informatique et qui sait très bien utiliser les réseaux, et on mobilise aussi beaucoup de GV aguerris pour intervenir très vite là où on nous le demande, en particulier sur des forums et sous des articles, surtout ceux qui critiquent Etienne, ceux du M6R, de certains médias avec des mots-clés qu’on recherche : démocratie, constitution…

Pour ce qui t’est arrivé en 2013 : les cyber-attaques contre ton site, les calomnies, ça me semblait de bonne guerre. Tu l’avais cherché en rejetant Etienne avec tes amis grecs. […] Mais cette fois, ce blocage de ton compte, je ne l’ai pas accepté. J’ai vu ton film il y a quelques temps et surtout je te lis depuis que tu es arrivé sur face de bouc. […]

Tu es également suspecté d’avoir écrit ou organisé l’écriture de l’article en 10 points contre Etienne sur les confusionnistes en Europe et d’avoir compliqué son voyage en Grèce il y a quelques jours. Etienne parle d’acharnement, il te traite de fou-furieux. Donc tu peux comprendre que tu sois entouré de trolls qui regardent de près ce que tu fais et essaient parfois de te déstabiliser. En t’attaquant à Soral et Dieudo, tu as vu ce que ça donne aussi. Plus tu es offensif, plus ils se vengent.

J’aimerais bien te rencontrer pour parler de vive voix avec toi. […] Mais ne compte pas sur moi pour raconter tout ce que j’ai vu. Je crois encore que l’idée d’Etienne est bonne, mais je ne crois plus du tout en sa façon de procéder ni à ses alliances. En plus, il est entouré de gens très malsains qui fonctionnent de façon sectaire et qui, contrairement, à ce qu’ils racontent, adorent exercer du pouvoir en manipulant les gens. En fait, la manipulation est au cœur du projet. C’est bien ça le problème, et l’anonymat, les pseudos n’arrangent rien.

Méfie-toi d’un GV en particulier sur face de bouc. Il se fait appeler Anthony rêveur. Tu ne le connais pas, mais lui te connais bien. Il n’est pas dans tes amis, mais d’autres le sont pour lui. C’est un des GV les plus proches d’Etienne. Il est tout sauf un ange, contrairement à son avatar. Si tu vas voir, tu remarqueras peut-être dans ses amis les gens d’ER, Etienne et surtout ceux qui sont les anciennes et prochaines cibles : Gabriel Rabhi, Kruger, Bellon, Jennar. C’est comme ça que ça fonctionne : on contamine au niveau des idées mais aussi en créant du réseau, des liens qui vont d’un bout à l’autre et qui finissent par faire tomber les barrières. Par contre, toi, bien sûr, tu n’es pas suivi pour ça, plus d’espoir de te retourner […] mais uniquement pour essayer de te discréditer. Tu peux trouver, par exemple, une copie d’écran de ton engueulade avec un certain David Beaunier dans laquelle Anthony souligne que tu lui as dit « ta gueule » alors qu’il te demandait des informations. Ce que Anthony ne dit évidemment pas, c’est que tu venais de retrouver ton compte bloqué par son réseau, d’où ta colère et que David, dans la première partie de son commentaire, vous critiquait. Un autre a copié la couverture provocatrice d’un de tes livres et des poèmes je crois. […] Les autres proches d’Etienne sont également très malins sans parler d’Etienne qui est un grand manipulateur alors que la plupart des gens le croient dans sa bulle et naïf. Pardon de te le dire, mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas des antifas, du moins à ce que j’ai vu. Mais comme la plupart sont anonymes, en fait, je ne sais pas vraiment qui ils sont, mais je trouve qu’ils s’y prennent très mal, désolé. En plus, vous donnez l’air d’être très peu nombreux.

[…] Le succès d’Etienne est également dû à la nullité de la gauche et à l’impuissance des anarchistes. Etienne profite à leur place du rejet de la démocratie répresentative. Je ne cautionne plus ce que font Etienne et son entourage, mais je ne vois pas autre chose en France pour l’instant. Par contre, j’aimerais en savoir plus sur ce qui se passe en Grèce […]). Tu vois, Soral et Dieudo ne souffrent pas des scandales, parce qu’il n’y a pas d’alternative pour l’instant. Tant que ça sera comme ça, vous ne pourrez rien faire pour les arrêter. Si vous voulez les combattre, il faut proposer autre chose. »


Mise à jour, 24 avril 2015, 20h33 : Suite à cet article, Etienne Chouard a tenté maladroitement de venir se défendre sur le compte Facebook de Yannis Youlountas, qui lui a répondu ici.


A (re)lire sur Confusionnisme.info :

Le vrai visage d’Etienne Chouard
Complaisance avec Etienne Chouard : Judith Bernard persiste et signe
Etienne Chouard tergiverse
Pierre Carles prétendu adversaire de Soral, mais futur partenaire de Chouard ?
Des membres du M6R invités du Cercle des Volontaires

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

  1. Voir ici (NDLR). 

  2. André Bellon, ancien député PS dans les années 1980 et 1990 depuis retiré des affaires, collaborateur du Monde diplomatique et fondateur de l’Association pour une Constituante ; Raoul-Marc Jennar, essayiste, militant du « non » de gauche au TCE et membre du Parti de Gauche ; François Ruffin, directeur du journal Fakir, collaborateur du Monde diplomatique et de Daniel Mermet ; Gabriel Rabhi, fils de Pierre Rabhi et militant d’extrême droite ; Thierry Kruger, documentariste (NDLR).