Rassemblement antifasciste à Quimper : deux camarades arrêtés

antifaDeux camarades antifascistes se sont faits arrêter ce soir à Quimper, en voulant manifester contre les racistes de Résistance républicaine, Adsav et Quimper résistance. Nous leur exprimons toute notre solidarité et espérons qu’il seront libérés aussi vite que possible. Entre trente et cinquante militants d’extrême droite ont pu se rassembler sur la place Saint-Corentin, protégés par la police qui a repoussé les antifascistes dont la manifestation avait été interdite. Dans leur groupe, des drapeaux bretons et français côte-à-côte : comme quoi, ces deux camps nationalistes qui en principe ne peuvent pas se supporter arrivent bien à se retrouver quand l’occasion se présente. Quoi qu’il en soit, bravo aux militants antifascistes quimpérois pour leur mobilisation.

Répression à Quimper : la police repousse nos camarades, pourtant arrivés les premiers sur les lieux. (Capture d'écran d'une vidéo du Télégramme de Brest)
Répression à Quimper : la police repousse nos camarades, pourtant arrivés les premiers sur les lieux. (Capture d’écran d’une vidéo du Télégramme de Brest)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

L’hommage controversé de Jean-Luc Mélenchon à Charles Pasqua

Jean-Luc Mélenchon a encore créé la polémique à gauche en rendant hommage à Charles Pasqua ce matin sur France Info. Même si l’édile du Front de Gauche a rappelé le meurtre de Malik Oussekine par la police pasquaïenne, il a aussi souligné la participation à la Résistance de l’ancien ministre et déclaré avoir vu en lui « un républicain qui n’avait pas peur », notamment face aux Américains. Une déclaration qualifiée de « bel hommage » par le journaliste Jean-François Achilli, qui ne s’y est pas trompé. Après sa participation en 2012 à la remise de la légion d’hommeur de Patrick Buisson et ses louanges au « grand industriel » Serge Dassault, après ses déclarations ces derniers mois saluant le « courage » de Nicolas Dupont-Aignan ou la « cohérence intellectuelle » de  Nicolas Sarkozy et félicitant Florian Philippot d’avoir exclu Jean-Marie Le Pen du FN, cela devient décidément une habitude chez Jean-Luc Mélenchon de rendre hommage à des personnalités de droite. Silence assourdissant en revanche du côté de François Asselineau, qui n’a à notre connaissance toujours pas salué la mémoire de l’ancien ministre de l’Intérieur. Il faut dire qu’il tient, depuis qu’il a fondé l’UPR, à faire oublier sa proximité passée avec Charles Pasqua.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Koltchenko / Sentsov : Liberté pour les antifascistes de Crimée, kidnappés et emprisonnés par l’Etat russe !

Kolchenko-1024x732-1cc2cDeux initiatives auront lieu dans les prochains jours à Paris pour soutenir Alexandr Koltchenko et Oleg Sentsov, deux antifascistes ukrainiens illégalement détenus par la Russie, ainsi que plusieurs autres en province. Tout d’abord, une soirée débat samedi 27 juin à partir de 18 heures au local de la CNT parisienne au 33 rue des Vignoles. Ensuite, un rassemblement devant l’ambassade de Russie le 30 juin, toujours à 18 heures. Paris-Luttes.info donne le détail de ces rendez-vous. Une pétition peut aussi être signée. Voir aussi sur le site d’Alternative libertaire un appel pour sa libération et la liste des événements à venir pour les soutenir, à Paris et en province. Pour en savoir plus, nous vous proposons d’écouter le reportage consacré par L’Actualité des Luttes aux rassemblements du 11 avril dernier devant les ambassades de Russie et d’Ukraine :

Article initialement publié le 25 juin 2015

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rassemblement antifasciste à 17 heures à Quimper

Contre l’extrême droite emmenée par Quimper Résistance et Adsav qui compte manifester aujourd’hui à Quimper contre « l’islamisation », le collectif antifasciste local appelle à un contre- rassemblement ce mardi 30 juin à 17 heures place Saint-Corentin. Voir ci-dessous le texte de l’appel (cliquer pour agrandir).10983336_836715449730126_5687440154931200758_o

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Université réelle de Montpellier : les rendez-vous de la confusion

Depuis quelques mois, un nouveau cercle de réflexion a ouvert ses portes à Montpellier. Il porte le nom d’Université réelle (UR) et est accueilli par la brasserie Le Dôme, située avenue Georges Clémenceau qui tire bénéfice des débats puisque l’entrée s’y fait contre consommation obligatoire. Sa ligne est clairement confusionniste : parmi les premiers invités, on a pu compter Viktor Dedaj (LeGrandSoir.info) le 23 mai dernier, le géographe Gilles Ardinat (dont on retrouve la signature à la fois dans Le Monde diplomatique en 2012, puis sur Boulevard Voltaire à partir de novembre 2014 et qui a déjà été invité par TV Libertés le 14 avril 2015) ou encore Régis Chamagne (UPR). S’y sont également exprimés Hector Mendez, ancien révolutionnaire uruguayen issu des Tupamaros, Robert Clavijo, responsable du comité biterrois du Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (MNLE) et collaborateur du Comité Valmy (sur le site duquel il se définit comme « écologiste souverainiste »), ainsi qu’un illustre inconnu, Anthony Michel, auteur d’obscurs essais qui se présente sur son blog notamment comme éditeur, « co-auteur de romans spirites » et « anarchiste conservateur ». En revanche, une conférence d’Alain Benajam, porte-parole français du Réseau Voltaire, était également prévue le 29 mai dernier mais a été annulée. De même, Diego Fusaro, philosophe italien proche du courant de la Nouvelle Droite, a un temps été annoncé, mais on est sans nouvelle de ce débat. En revanche, le dernier invité, Jean-Michel Da Pynchi, professeur de philosophie, qui est intervenu le 26 juin, a fait partie des invités de la dernière université d’été de la Manif pour Tous. L’UR bénéficie d’une bonne couverture par les médias d’extrême droite : les vidéos de certaines de ses conférences ont d’ores et déjà été relayées par Egalité et Réconciliation ou Le Cercle des Volontaires. Et sur son tout nouveau site, elle affiche un lien vers Agoravox, la plateforme participative préférée des complotistes sur laquelle elle partage ses vidéos. Refrain connu des organisations réactionnaires qui ne s’assument pas comme telles, elle se présente sous les dehors neutres d’une « association apolitique de ré-information ». La liste de ses invités ne trompe pourtant pas quant à son orientation réelle, de même que ses origines revendiquées : en effet, peu après sa création, en novembre dernier, l’UR a diffusé une série de vidéos issues de conférences organisées par Charles Robin à l’Université Paul-Valéry, semblant vouloir s’inscrire dans leur continuité. Au même moment, elle a aussi modifié une date de conférence pour ne pas nuire le même jour à la venue d’Annie Lacroix-Riz a l’université Paul-Valéry.

Le 2 juin dernier, l'équipe de l'UR a reconnu sur AgoraVox une proximité avec Charles Robin en réponse à une interrogation d'Eric Guéguen, collaborateur de Causeur.
Le 2 juin dernier, l’équipe de l’UR a reconnu sur AgoraVox une proximité avec Charles Robin en réponse à une interrogation d’Eric Guéguen, collaborateur de Causeur.
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rassemblements racistes aujourd’hui à Paris, Quimper et Montpellier

Comme à chaque fois que de tels événements surviennent, les attentats récents servent de nouveau de prétexte à manifestation pour l’extrême droite. C’est ainsi que Riposte laïque et Résistance républicaine annoncent une série de rassemblements aujourd’hui à Paris, Quimper et Montpellier. Des rendez-vous relayés notamment par Synthèse nationale. Alors même que Manuel Valls, en parlant de « guerre de civilisation », n’en finit plus de donner des gages aux racistes de tous poils, cela n’est jamais suffisant à leurs yeux : aussi, les rassemblements d’aujourd’hui auront pour but de demander « la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, que nous accusons, par leur soumission à l’islam, de livrer nos compatriotes à la folie meurtrière des plus radicaux des musulmans ». Contrairement à deux initiatives qui avaient été interdites en janvier, celle-ci a été autorisée par la préfecture de Paris. Notons tout de même qu’à Quimper, un contre-rassemblement antifasciste est organisé.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Propagande, haine et meurtre : l’histoire du terrorisme d’extrême droite en Europe

Alors que l’existence d’un terrorisme islamiste sert de prétexte à la libération de la parole et des actes racistes et que certains de nos dirigeants irresponsables agitent le chiffon rouge d’une « guerre de civilisation », nous vous proposons pour mémoire une plongée dans l’histoire du terrorisme d’extrême droite, qui a fait plus de deux cents morts dans toute l’Europe depuis quarante ans. Ce documentaire, diffusé sur Arte en 2012, souligne la complicité dont certains groupes ont pu jouir par le passé de la part de larges pans des appareils étatiques, par exemple dans l’Italie des années de plomb. Mais il montre aussi l’actualité encore prégnante du phénomène, puisque, au-delà du cas spectaculaire d’Anders Behring Breivik, dans les années 2000, une cellule de trois activistes a perpétré en Allemagne des meurtres sur des personnes d’origine immigrée à l’ombre du terrorisme islamiste, qui détournait alors l’attention de la police et à permis à ces néo-nazis d’agir en toute impunité. Encore aujourd’hui, on peut se demander si les militants néo-fascistes partis combattre en Ukraine feront à leur retour l’objet des mêmes mesures de surveillance que les islamistes désireux de rejoindre Daesh.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Quatrièmes rencontres des archives Getaway ce week-end à Montreuil (93)

se_defendre_manif

Les Archives Getaway, qui ont pour vocation de réunir un fond d’archives sur les luttes sociales et les groupes révolutionnaires, organise ce week-end ses 4e rencontres autour du thème « Se défendre ». Elles se tiennent au 5, rue de la Révolution, à « Comme Vous Émoi » à Montreuil (93), métro Robespierre ou Croix de Chavaux. Tout le programme est disponible ici.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Paris : Génération identitaire s’en prend aux migrants du quai d’Austerlitz

Les agressions de l’extrême droite contre les migrants continuent : après Laurent Ozon ou Sauvons Calais, c’est au tour de Génération identitaire de faire son show. L’organisation raciste a manifesté hier soir face au campement de migrants du quai d’Austerlitz à Paris. Elle avait déjà mené une action similaire à la frontière italienne il y a une dizaine de jours.2015-06-27_générationidentitaire_migrants

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page