Bernard Langlois, son soutien au Yéti et ses élans réactionnaires

Un lecteur (merci à lui) nous a signalé les flatteries de Bernard Langlois, fondateur de Politis, a l’endroit du blogueur confusionniste Le Yéti, hébergé par le site du journal. Langlois assume partager les analyses de haute volée proposées sur la situation internationale par le Yéti, pourtant connu pour sa complaisance avec divers régimes autoritaires, dont celui de Vladimir Poutine en Russie, celui de Bachar Al-Assad en Syrie et celui des mollahs en Iran. Voici ci-dessous la quintessence de la conversation, publiée sous un article intitulé « Comment l’Occident prépare une 3e guerre mondiale perdue d’avance contre ses « barbares » ». On y lit Bernard Langlois donner du « cher Yéti » au blogueur et opérer la chasse aux « trolls » (cliquer pour agrandir) :

2015-08-26_yéti_langlois_1 2015-08-26_yéti_langlois_2 2015-08-26_yéti_langlois_3 2015-08-26_yéti_langlois_42015-08-26_yéti_langlois_5A noter que trois jours après cet échange sur le blog du Yéti, Bernard Langlois assurait sur son propre blog la promotion d’un roman de David Desgouilles, membre de la rédaction du Causeur dont on retrouve aussi la signature sur Atlantico ou Le Comptoir (source : politis.fr/En-entrant-Nafissatou,31455.html). Pour rappel, Bernard Langlois avait participé en 1992 au n°12 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist. Erreur de parcours ? Le doute est permis, puisqu’il rendait encore hommage à l’intellectuel d’extrême droite sur Twitter en 2013 (cliquer pour agrandir) :

2015-08-26_langlois_debenoist1 2015-08-26_langlois_debenoist2

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page