Irritation du Collon

Michel Collon, qui est décidément très irrité par mes écrits, vient encore de me consacrer un article, tiré du site confusionniste « Anticons », qui assimile au courant néoconservateur sur le modèle américain des gens n’ayant pas grand chose à voir entre eux. Si j’ai déjà répondu aux accusations de Michel Collon et si ce nouvel article reprend pour l’essentiel les calomnies déjà existantes à mon sujet sur le web, je note quand même qu’encore une fois, il a été écrit par des gens qui ne savent pas me lire et qui m’accusent par exemple de n’avoir rien dit du soutien du philosophe réactionnaire Pierre-André Taguieff à Oriana Fallaci (la preuve) ou qui écrivent à propos de mes articles sur l’Ukraine : « Le site Confusionnisme.info est actif depuis octobre 2014, mais ce n’est que le 25 août 2015, soit plus d’un an et demi après le coup d’Etat de Maïdan, que Guyet réagit très brièvement au reportage du journal d’ARTE qui évoque la formation militaire d’enfants par le bataillon Azov en Ukraine. Il aura donc fallu attendre les premières discordes entre le gouvernement Porochenko et les unités néo-nazies du Pravy Sektor, pour qu’Ornella Guyet publie un article sur l’extrême droite en Ukraine. Jusqu’alors pas le moindre dossier complet sur les néo-nazis ukrainiens, sur Svoboda ce « parti d’ex », à l’exception de dix lignes noyées dans quelques dossiers consacrés à l’Ukraine, à la teneur anti-russe. Des billets qui minimisent autant que possible l’influence de l’extrême droite pro-Kiev. D’ailleurs Ornella Guyet y parle davantage de Hugo Chavez et de l’URSS que de l’antisémitisme en Ukraine. » Chacun pourra en effet juger du fait que je n’ai jamais abordé le sujet de l’extrême droite ukrainienne avant août 2015 (la preuve ici, ici ou encore ), ou que je parle plus de Chavez dans mes articles consacrés à l’Ukraine que des fascistes locaux ou du négationnisme de son gouvernement. Sous-entendre en outre que j’aurais des sympathies pour le gouvernement de droite qui dirige ce pays ou que je chercherais à minimiser les actes de son extrême droite est particulièrement malveillant. M’est aussi reproché de « fai[re] la morale à l’un des plus grands intellectuels vivants » (combien mesure-t-il ?), Noam Chomsky, notamment en « l’amalgam[ant] à un personnage d’extrême droite » (c’est pourtant de son propre chef qu’il a effectivement accordé une interview à Piero san Giorgio et a posé avec lui pour un « selfie »). Mais Collon et Anticons ne sont plus à une approximation près… Une chose est sûre : malgré tous leurs efforts, ils ne parviennent pas à battre La Décroissance, qui dans son dernier numéro me caricature carrément en Adolf Hitler. O. G.

Mise à jour, 18:53 : un lecteur (merci à lui) me signale que l’article d’Anticons a été relayé par le site d’extrême droite VoxNR sur Twitter :2015-10-11_collon_voxnr

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page