Jean-Luc Mélenchon, défenseur des « classes moyennes »

2015-11-02_mélenchon_impôtsExtrait du dialogue entre Jean-Luc Mélenchon et les journalistes du « Grand Jury » hier sur RTL (écouter à partir de 21min17) :

JLM : Ce système d’impôt est devenu aussi archaïque, aussi injuste que l’était l’impôt d’Ancien Régime. C’est-à-dire qu’un nombre de gens très limité paye les impôts pour tout le monde. Les très riches en payent moins que les autres, et ceux qui sont les moins munis n’en payent plus du tout, si bien qu’on fait tout peser sur la classe moyenne. C’est absurde.

Journaliste : La classe moyenne paye trop d’impôts en France ?

JLM : Ce n’est pas qu’elle paye trop d’impôts en France, elle paye tous les impôts.

Journaliste : C’est ce qu’elle estime, en tout cas.

JLM : Mais, elle a bien raison ! Parce que c’est la vérité ! Elle porte tout le poids sur son dos.

Rappelons que Mélenchon propose de généraliser l’impôt sous forme d’un impôt progressif auquel contribueraient aussi les plus pauvres. Il y a quelques semaines, il déclarait déjà : « Tout le monde doit contribuer. On annonce une baisse d’impôts pour faire sortir un certain nombre de gens de l’impôt sur le revenu. Moi je suis pour que tout le monde paie. Je vous le dis franchement, tout le monde doit contribuer, évidemment à proportion. Tout le monde, parce qu’il y a une dignité civique à contribuer à l’effort collectif, ne fût-ce que 10 euros. » Allez les gueux, au boulot !

Notons que s’agissant des évadés fiscaux, Mélenchon a péroré, toujours à l’antenne du « Grand Jury » : « s’ils sont Français, où qu’ils aillent, même en Enfer, nous les retrouverons », proposant de prendre modèle que les Etats-Unis qui font payer à leurs ressortissants la différence de ce qu’ils auraient payé en restant sur place. Et Mélenchon de se féliciter : « Et figurez-vous que les Etats-Unis d’Amérique n’y vont pas de main morte. […] dans les banques […], on demande à certains employés de faire des recherches sur les comptes qui sont ouverts chez eux pour repérer le degré d’américanitude de certains contribuables. Alors nous les Français on ne serait pas capable de faire ça ? » Outre que Mélenchon, qui ne cesse de nous parler de la nation, devrait savoir qu’on a ou pas la nationalité française mais qu’il n’y a pas de demi-mesure en la matière, cette référence à un modèle racialisant (le Parti de Gauche envisage-t-il sérieusement de mesurer un « degré de francitude » pour collecter l’impôt ?) est tout de même très inquiétante.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page