Politis a mis fin à sa collaboration avec le blogueur Le Yéti

Il y a trois semaines, Politis a mis fin à sa collaboration avec le blogueur Pierrick Tillet dit Le Yéti, connu pour son conspirationnisme et son soutien à divers régimes autoritaires dont celui de Poutine. Ça avait pourtant commencé en fanfare :12345522_10206374407053124_9129724009908781149_nVisiblement, sa vision de la politique internationale n’est pas étrangère à cette décision prise à l’occasion d’un changement d’équipe à la tête de l’hebdomadaire, comme l’explique la dernière brève de son blog « Le monde d’après » publiée le 18 novembre : « Suite à une conversation avec Denis Sieffert, directeur de Politis, il a été décidé de mettre un terme à notre collaboration pour divergences d’opinion entre la ligne éditoriale de Politis et celle exprimée sur mon blog, notamment sur certains sujets comme la situation au Moyen-orient. » Le Yéti avait rejoint l’équipe des blogueurs de Politis le 2 juin 2014. C’est Bernard Langlois qui l’avait parrainé, tandis que Michel Soudais avait la charge de son blog au sein de la rédaction, sans qu’on sache très bien en quoi cela consistait.

Jusqu'au bout, Langlois aura soutenu le Yéti, comme l'indique ce commentaire laissé sous son dernier billet.
Jusqu’au bout, Langlois aura soutenu le Yéti, comme l’indique ce commentaire laissé sous son dernier billet. (Cliquer pour agrandir)

Le Yéti a publié sur Bellaciao jusqu’en 2005, avant de rejoindre Rue89 en 2007, site sur lequel ses billets ont plusieurs fois été mis en avant. Il a été un des derniers soutiens d’Etienne Chouard à « gauche » lorsque ce dernier a enfin été définitivement (du moins on l’espère) démasqué il y a un an. Depuis cette éviction, le blogueur continue d’alimenter son site personnel, yetiblog.org.

Souvenirs, souvenirs...
Souvenirs, souvenirs…
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page