Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Un an après un épisode similaire en Iran, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires est cette fois parti jouer les propagandistes à Damas, en compagnie de plusieurs personnalités d’extrême droite dont Laurent Louis et Jean-Michel Vernochet. Le point sur ce voyage qui a eu lieu dans la première moitié du mois de novembre, à l’initiative … Continuer la lecture Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Pierre Henry (France Terre d’Asile) piégé par le Cercle des Volontaires

Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile, a participé avant-hier au « Dîner du Cercle », tourné en direct dans les locaux du Cercle des Volontaires avec Francis Cousin (philosophe soralien) et Bassam Tahhan (fidèle soutien de Bachar Al-Assad). Il s’est justifié sur Facebook en expliquant avoir été piégé (cliquer pour agrandir) :

2015-09-27_pierrehenry_cdv22015-09-27_pierrehenry_cdv

Jacques Nikonoff, Jacques Myard et Gabriel Rabhi dînent chez Raphaël Berland du Cercle des Volontaires

Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.
Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.

Le dernier Dîner du Cercle, l’émission de débat du Cercle des Volontaires (CDV), a réuni Jacques Nikonoff (Parti de l’Émancipation du Peuple – ex-M’Pep), le député républicain Jacques Myard, Gabriel Rabhi et Gérard Foucher, un écrivain qui s’intéresse à la création monétaire. Notons s’agissant de Myard qu’il est en ce moment en délégation parlementaire en Russie et en Crimée occupée, en compagnie notamment de Claude Goasguen et Thierry Mariani. Quant à Rabhi, il semble que ce soit devenu un habitué du CDV, pour lequel il a récemment écrit deux articles au sujet de la crise grecque. Le prochain dîner devrait réunir Claude et Lydia Bourguignon, deux militants écologistes promoteurs de la biodynamie (une version anthroposophique de l’agriculture biologique) qui sont peu regardants sur leurs collaborations médiatiques (on les a vus par exemple sur MetaTV) et qui sont relayés notamment par Égalité et Réconciliation.

Le Cercle des Volontaires tente de s’emparer de la mémoire des victimes de violences policières

Alors que le tribunal de Rennes vient de relaxer les deux policiers impliqués dans la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré, ces deux jeunes qui, en voulant les fuir, sont morts électrocutés dans l’enceinte du poste électrique de Clichy-sous-Bois en 2005 ; alors que la famille et les proches dénoncent un déni de justice tandis que le FN en profite une nouvelle fois pour accuser « la racaille » ; le Cercle des Volontaires (CDV) consacre un article à l’affaire, centré sur la dénonciation de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Cela fait quelques temps que le média confusionniste tente de s’emparer des luttes anti-répression et contre les violences policières. Déjà, le 2 mai dernier, il avait consacré un article au cas de Wissam El Yamni, ce chauffeur-routier clermontois de 30 ans décédé le 1er janvier 2012 des suites d’une « interpellation musclée » (voir ici). Le 8 avril, c’était un article du Monde que le CDV reprenait, à propos de la condamnation récente de l’Italie par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour les violences policières lors du G8 de Gênes en 2001. Par le passé, il s’est aussi intéressé à la répression en Grèce ou en Palestine. Ceci ne doit cependant pas nous faire oublier que le Cercle des Volontaires reste un média ancré à l’extrême droite (comme en témoigne son article hagiographique sur Ginette Skandrani en date du 8 mai) et avide de théories du complot (il vient encore de consacrer un article aux « Pères fondateurs » du « nouvel ordre mondial »). Cela se vérifie aussi s’agissant de son traitement des violences policières, puisqu’en janvier 2014, la répression contre la manifestation d’extrême droite Le Jour de Colère servait de prétexte à mettre en avant les revendications de cette dernière, de même que l’arrestation et l’incarcération en septembre de la même année du suprémaciste noir antisémite et proche de Dieudonné Kemi Seba servait d’alibi pour assurer la promotion de la « conférence intense et drôle » qu’il venait de donner au Théâtre de la Main d’Or. D’autre part, Le Cercle des Volontaires continue de jouer les propagandistes en faveur de régimes qui n’ont rien à envier à personne en matière de répression comme la Syrie d’Al-Assad, la Russie de Poutine ou l’Iran de Rohani.

Des membres du M6R invités du Cercle des Volontaires

Certains membres du Mouvement pour la 6e République (M6R) initié par Jean-Luc Mélenchon frayent sans aucune gêne avec le Cercle des Volontaires (CDV), qui lui-même assure suivre de près l’actualité de ce mouvement, n’hésitant pas à rendre compte de ses débats internes. En particulier, les membres du M6R s’affichant avec le CDV sont en bonne partie liés au collectif les Citoyens constituants (LCC), un groupe inspiré par les thèses d’Etienne Chouard et qui est donc toujours actif au sein du M6R, en dépit du désaveu de Chouard, pourtant largement dû à une levée de boucliers en interne contre le soutien apporté à ce dernier par la metteuse en scène Judith Bernard il y a quelques mois (voir aussi ici). Non seulement le CDV s’intéresse donc de près au M6R, mais en rendant compte de débats internes à travers le point de vue privilégié des Citoyens constituants, il prend indirectement parti pour eux. Cette intrusion, avec la complicité de certains d’entre eux, d’un média complotiste qui ne cache pas ses sympathies pour divers groupes et personnalités d’extrême droite dans leurs affaires internes devrait poser question aux militants du M6R. Rien que le mois passé, le CDV a offert une tribune à deux Citoyens constituants aussi membres du M6R : Lionel Kahan est ainsi venu le 15 mars se plaindre du déroulé des élections au sein du mouvement au micro de Raphaël Berland, tandis que le 1er avril, c’était au tour de François Martin d’être reçu lors d’un « Dîner du Cercle » en compagnie du blogueur Emmanuel Valette dit Wikicrate dit Chansonatix, lui aussi représentant des Citoyens constituants, et du producteur Bob Ballanca, animateur de la webradio complotiste « Bob vous dit toute la vérité ». Rappelons pour finir que les Citoyens constituants avaient pris part à la manifestation d’extrême droite « Jour de Colère » le 26 janvier 2014.

Les petits fours du Cercle des Volontaires

Le Cercle des Volontaires ( CDV) vient de lancer ce 14 mars une nouvelle émission, qui se veut « populaire » et a pour but de répondre aux Dîners du Siècle : les « dîners du Cercle ». Le concept : l’animateur du CDV Raphaël Berland interviewe dans un grand appartement à la décoration savamment étudiée (cocarde tricolore sur la cheminée, dans l’angle de la caméra) des personnalités autour d’une collection de petits fours. Premières invitées : la négationniste María Poumier et Farida Belghoul, militante anti-« théorie du genre ». Le thème : « la charlification (sic) des enfants », parce que « les enfants sont victimes de propagande, via des dessin-animés diffusés plusieurs fois par jour sur France Télévision. Les enfants sont victimes de propagande, via des dessin-animés diffusés plusieurs fois par jour sur France Télévision. Ces dessin-animés abordent des thèmes graves, comme le 11 septembre, le terrorisme ou encore l’antisémitisme. » Ça déménage ! Prochaine émission : le conflit en Syrie, avec Bassam Tahhan et le colonel Alain Corvez, deux férus de « géopolitique » régulièrement relayés par des médias et organisations d’extrême droite, conspirationnistes et/ou confusionnistes. Ça promet !

2015-03-16_dînerducercle

Le Cercle des Volontaires n’aura pas longtemps pris ses distances avec Alain Soral

Le Cercle des Volontaires (CDV), qui le 3 décembre avait décidé de prendre ses distances avec Alain Soral, a fait sans grande surprise marche arrière le 17 en publiant une deuxième tribune invitant cette fois à « ne pas jeter le Bonnet avec l’eau du bain » (Bonnet est le vrai nom de famille d’Alain Soral) soulignant cette fois les prétendues « qualités du personnage » : « courage », « pertinence de l’analyse », « homme en action ». A noter que pour ses trois ans, le CDV lance une émission de webTV sous-titrée dans un anglais approximatif afin de propager sa « pensée » à travers le monde. Sur Alain Soral et Dieudonné, on préférera lire cet article publié en début de semaine par Memorial98 sur la stratégie médiatique de Dieudonné, ou visionner ce reportage de France 4 réalisé en immersion dans un stage survivaliste organisé par Egalité et Réconciliation.

Judith Bernard défend Le Cercle des Volontaires

Après avoir récemment invité Jean Bricmont dans son émission « Aux Sources » sur @rrêt sur Images, Judith Bernard défend désormais sur Facebook Le Cercle des Volontaires :

« Le Cercle des Volontaires, c’est plein de bons papiers et de gens très bien – il y a des antifas qui font vraiment n’importe quoi. »

Capture d'écran Facebook du 10 novembre 2014.
Capture d’écran Facebook du 10 novembre 2014.

Demain à Alès (Gard) : discussion sur le complotisme et le confusionnisme politique

killerfromspace-300x181Ce sera à 19 heures à la librairie La Rétive, avec Ornella Guyet, animatrice de Confusionnisme.info. Voici le texte de présentation de l’événement :

« Depuis quelques années, on voit fleurir sur les réseaux sociaux et dans les luttes elles-mêmes des militants « confusionnistes » (y compris à Alès lors de la lutte contre les violences policières après la mort de Rémi Fraisse, lors des Nuit Debout et des assemblées contre la loi travail). Ils surfent sur le mécontentement face au système capitaliste, sur les désillusions face à la classe politique, tout en soutenant des formes d’antisémitisme (au nom de la lutte contre l’oligarchie…), de nationalisme (sous différents vocables : patriotisme, souverainisme…), et peuvent défendre une démocratie radicale mais formelle, qui vide la lutte de son contenu politique.
Parallèlement, les idées complotistes se répandent dans différents milieux (hippies, teufeurs, écolo, communautés…) : chemtrails, HAARP… Toutes ces idées nourrissent une confusion, entretenue par divers groupes plus ou moins proches des nouvelles extrême-droites : de Dieudonné aux Gentils Virus en passant par Soral, Démocratie Réelle, Étienne Chouard, le Mouvement du 14 juillet, les Colibri, le Conseil National de Transition, le Cercle des Volontaires, Eric Fiorile, Égalité et Réconciliation… c’est notre ras-le-bol et notre capacité à combattre le système capitaliste que les confusionnistes exploitent et tentent de saboter.
Le confusionnisme politique peut relever d’une stratégie mûrement réfléchie (c’est notamment souvent le cas à l’extrême droite) comme il peut aussi être le fruit du manque d’information ou parfois de la naïveté de certains militants (notamment à gauche). C’est pour y voir plus clair dans tout ce magma et mettre à nu les idées nauséabondes de ces nouvelles extrêmes droites que nous discuterons avec l’animatrice d’un site spécialisé sur le confusionnisme et qui s’attache à informer sur les nombreux courants qui le nourrissent. »

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un … Continuer la lecture Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout