Histoire et mémoire

Les domaines de l’histoire et de la mémoire – qui sont deux choses différentes mais sujets d’enjeux politiques proches – ne sont pas exempts de potentielles dérives confusionnistes, une des plus graves étant le négationnisme, qui aime à se faire appeler « révisionnisme » pour justement entretenir la confusion avec la recherche historique sérieuse. Cette rubrique est aussi celle qui aborde l’histoire du confusionnisme politique et qui a pour ambition d’apporter des éclairages sur les mésinterprétations, mésusages et instrumentalisations à caractère politique de l’histoire.

Une pétition pour sauver la rue du 19-Mars-1962 à Béziers

Début décembeziers-rue19mars1962bre 2014, Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault) élu grâce au soutien du Rassemblement Bleu Marine, du Rassemblement pour la France, du Mouvement pour la France et de Debout la République a annoncé vouloir débaptiser la rue du 19-Mars-1962, date célébrant le cessez-le-feu qui a mis fin aux combats en Algérie. Il souhaite renommer la rue du nom d’Hélie Denoix de Saint Marc, condamné par la justice française pour sa participation en 1961 au putsch des généraux, une tentative de coup d’État ayant eu pour but de renverser le général de Gaulle en vue de maintenir l’Algérie dans le giron français, et qui a avorté grâce à la mobilisation des appelés du contingent. Le Mouvement de la Paix de Béziers propose donc aux internautes de faire valoir leur désaccord avec ce projet en signant une pétition en ligne.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Le KPD, le nationalisme et l’antisémitisme

La Bataille socialiste a publié des traductions de documents datant des années 1920 sur les dérives nationalistes et antisémites du Kommunistische Partei Deutschlands (KPD), le Parti communiste allemand issu du mouvement spartakiste. Pour rappel, sur le même sujet, on peut lire cet article de Mondialisme.org.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

A lire : L’histoire, un combat au présent, de Nicolas Offenstadt

Dans L’histoire, un combat au présent, l’historien Nicolas Offenstadt s’interroge sur la pratique de l’histoire en tant que discipline scientifique, à l’heure où cette dernière, notamment au travers de la question de son enseignement, est redevenue un enjeu de débat politique. Ce petit livre, qui sera très utile à toute personne intéressée par les questions soulevées par cette problématique, réussit le tour de force d’allier rigueur et pédagogie, rendant accessible au plus grand nombre les thématiques parfois complexes qui y sont développées.

L’école, Charlie et les autres : entrer dans la boîte noire des classes

Aggiornamento Hist-Géo, un site de réflexion et d’échanges entre professeurs d’histoire-géographie, a publié une série de témoignages de professeurs sur les réactions de leurs élèves aux événements récents, qui ont le mérite de montrer un paysage plus nuancé que ce qu’on a pu en lire dans certains médias. Le site rappelle notamment ce fait fondamental : « Il est certain que des élèves ont tenu parfois des propos relevant d’un scepticisme complotiste hyperbolique. Cela s’est produit, un peu partout en France – et pas seulement dans les établissements de quartiers dits « sensibles » ou « prioritaires ». Mais, très probablement, des propos islamophobes ont été formulés, à tout le moins pensés, par d’autres – or, c’est symptomatique : on n’en a pas entendu parler ! » Il rappelle également que « les professeurs n’ont pas découvert cette semaine que des élèves – des enfants, des adolescents – pouvaient tenir des propos violents, à l’occasion antisémites. C’est forts de cette expérience que des professeurs ont décidé de faire, comme d’habitude, leur métier. » Parmi les interrogations soulevées par ces professeurs, celle de l’intérêt pédagogique d’une minute de silence, car « à solenniser uniformément une émotion qui ne se commande pas, on produit inutilement et mécaniquement des oppositions », ce qu’un professeur résume ainsi : « je ne vois pas comment une manifestation d’émotion pourrait relever de l’injonction à la ressentir. » Loin de tout manichéisme, ces enseignants insistent en revanche sur la portée d’une relation pédagogique privilégiant dialogue et respect des sentiments de chacun, car « [c’]est toujours une relation humaine, traversée d’affects, de sentiments, dont les fils sont toujours à reprendre, obstinément. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Faut-il ou non débattre d’Histoire avec Lorànt Deutsch à la télévision ?

Conviés à participer à une émission de télévision  ayant pour invité principal Lorànt Deutsch (« Un soir à la tour Eiffel » sur France 2 le 5 novembre dernier), deux historiens, Thibault Le Hégarat et Benoit Vaillot, se sont interrogés sur l’opportunité d’accepter ce type d’invitation. Ayant non sans hésitations finalement répondu par la positive, ils sont revenus sur leur expérience en se livrant à un intéressant exercice de réflexivité sur leur choix, à lire sur l’excellent site Devenir historien-ne.  Aujourd’hui, ils nous livrent une analyse du contenu de cette émission, dont ils soulignent « l’absence de débat contradictoire » et le cadre peu favorable aux historiens car entièrement tourné vers la promotion de son invité principal. Parallèlement, une autre historienne, Aurore Chéry, co-rédactrice du livre Les Historiens de garde, a répondu aux analyses de ses collègues sous la forme d’une liste de conseils à suivre lorsque l’on passe à la télévision.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

A lire : Les dix derniers jours, de Jean-Claude Lamoureux

Eté 1914 : dans les dix jours qui précédèrent le déclenchement du premier conflit mondial, le mouvement ouvrier perdit la bataille de l’internationalisme et de l’antimilitarisme et se convertit dans une large mesure, bon gré mal gré, aux nécessités belliqueuses du moment. Mais cet apparent retournement idéologique en était-il vraiment un ?

Des livres néo-nazis en vente sur une aire d’autoroute

Lors d’un déplacement récent, nous avons pu constater que des livres rendant hommage aux armées nazies étaient en vente sur une aire d’autoroute de la région lyonnaise. Le diffuseur responsable du rayonnage, apparemment victime d’une erreur d’appréciation, nous a annoncé leur retrait prochain.

Une librairie militante invite Domenico Losurdo

Le dimanche 26 octobre, la SCOP Envie de lire à Ivry-sur-Seine, qui diffuse de la littérature militante de gauche, a invité l’historien italien Domenico Losurdo en partenariat avec les éditions Delga. Or, celui-ci est connu pour nier les crimes de Staline et du stalinisme, sous couvert de critique du « totalitarisme » et pour considérer les manifestations de Tian’anmen à Pékin en 1989 comme « un coup d’État manqué, et une tentative échouée d’instauration d’un Empire mondial prêt à défier les siècles ». Publié par de nombreux médias complotistes et/ou confusionnistes (le Réseau Voltaire, Mondialisation.ca, Legrandsoir.info, le journal Fakir…), il était également signataire de la pétition de soutien au négationniste Vincent Reynouard et est connu pour le soutien qu’il apporte à des régimes comme celui de l’Iran, sous couvert d’« anti-impérialisme ». Mais le plus étonnant dans cette affaire est que ce rendez-vous a été relayé par le site antifasciste et anti-impérialiste Quartiers libres, d’ordinaire très critique vis-à-vis du conspirationnisme.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page