La gauche

Des dérives confusionnistes à gauche et dans la gauche radicale…

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un … Continuer la lecture Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Jean-Luc mélenchon contre le « communautarisme »

Jean-Luc Mélenchon, pour défendre Clémentine Autain dans le cadre de la polémique à propos du meeting du 11 décembre, a fait cette sortie douteuse trois jours plus tard (cliquer pour agrandir) :

2015-12-26_mélenchon_communautarisme

 

Questions : qui donc Jean-Luc Mélenchon désigne-t-il avec ce terme stigmatisant de « communautariste » ? N’a-t-on pas l’impression à le lire de se trouver sur un certain site géré par un écrivaillon et animateur télé raté, connu pour son antisémitisme pathologique ?  Le leader du Parti de gauche pense-t-il vraiment pouvoir lutter contre le racisme et défendre les droits des Palestiniens efficacement en tenant ce genre de propos, et être crédible quand il dénonce les accusations d’antisémitisme abusives ? S’agissant de ces deux derniers points, on peut en douter puisque certains des plus droitiers défenseurs de la politique israélienne en Palestine, tel le site Europe-Israël, ont sauté sur l’occasion pour tenter d’assimiler une nouvelle fois défense des droits des Palestiniens et antisémitisme.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Représentante du Medef et candidate sur une liste de gauche

Photo Le Monde
Photo Le Monde

Marie-Thérèse Mercier, présidente du Medef de Montpellier, figure en position éligible sur une liste d’union de la gauche pour ces élections régionales conduite par Carole Delga. Cette liste emmenée par le PS compte aussi dans ses rangs le Front de Gauche, et est donnée gagnante dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Selon Le Monde, elle « a été sommée de s’expliquer et de mettre entre parenthèses ses activités au Medef ». Quant à la candidate, elle se dit surprise de « la violence de certaines personnes » et précise : « les gens savent que c’est Marie-Thérèse Mercier qui s’engage, pas le Medef. Je comprends davantage la confusion des personnes qui sont le plus à gauche, car elles ne me connaissent pas. Les attaques venant de l’intérieur me paraissent plus injustifiées et peu respecteuses du travail effectué jusqu’ici. » Elle indique : « si j’étais partie sur une liste de droite, cela aurait sûrement provoqué moins d’émois ». Quoiqu’il en soit, elle devrait démissionner de ses fonctions au Medef le 25 janvier : « C’est moi qui ai proposé la date du 25 janvier, précise-t-elle. Ma position est fidèle à l’engagement que j’ai pris le 5 novembre, et selon lequel je ne démissionnerai que si je suis élue. Néanmoins, j’ai expliqué au bureau qu’en affichant certaines opinions au cours de cette campagne, il serait maladroit de rester présidente du Medef. Quand on est un syndicat, on ne doit pas parler de politique. De plus, j’en suis déjà à mon 4e mandat. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Bernard Langlois, le Boulevard Voltaire et son « ami » Dominique Jamet (DLF)

Un lecteur (merci à lui) a eu l’amabilité de faire une recherche sur Twitter et a trouvé pas moins de quinze occurences du Boulevard Voltaire sur le compte de Bernard Langlois entre 2013 et aujourd’hui. Nous étions loin du compte. Outre Alain de Benoist, celui-ci a l’air d’apprécier tout particulièrement les écrits de Dominique Jamet, vice-président de Debout la France, qu’il appelle « l’ami Jamet », même lorsque ceux-ci sont des plus cyniques, comme cet article qui se demande quel type de dictature, obscurantiste ou « laïque », est préférable en Syrie. Voici le résultat de cette recherche :

2015-12-12_langlois_bvdvoltaireSur certains de ses posts, ses lecteurs ont réagi. Sans surprise, il leur a opposé sa langue de bois habituelle :

2015-12-12_langlois_bvdvoltaire_attentats 2015-12-12_langlois_bvdvoltaire_passectaireMais c’est qu’il deviendrait agressif :

2015-12-12_langlois_bvdvoltaire_agressifEt le Yéti n’est pas en reste :

2015-12-12_langlois_yeti_bvdvoltaire

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Bernard Langlois fan d’Alain de Benoist

L’éviction du Yéti de Politis, qui a mis en joie plusieurs de nos lecteurs, nous a donné l’occasion de nous repencher sur le cas de Bernard Langlois, fondateur du journal et figure du mouvement altermondialiste qui continue contre vents et marées de soutenir le blogueur confusionniste. Déjà il y a quelques mois, à l’occasion d’autres commentaires en soutien au Yéti, nous notions : « Pour rappel, Bernard Langlois avait participé en 1992 au n°12 de la revue Krisis, dirigée par Alain de Benoist. Erreur de parcours ? Le doute est permis, puisqu’il rendait encore hommage à l’intellectuel d’extrême droite sur Twitter en 2013. » En refouillant les poubelles du web, nous n’avons pas été déçus ! Langlois a de nouveau diffusé un texte d’Alain de Benoist en décembre 2014. Aux lecteurs qui ont pointé le problème, il a fait la même réponse que précédemment, à savoir que c’était le contenu du texte qui l’intéressait et pas l’identité ou l’orientation politique de son auteur et en affichant de nouveau son estime pour l’intellectuel phare de l’extrême droite française :

2015-12-11_Langlois_DeBenoist2Répondant avec une condescendance toute sexiste quand une femme lui a posé le problème, il a évoqué le proverbe du doigt qui regarde la lune :

2015-12-11_langlois_luneMais que vient faire ici cette fumeuse comparaison ? Langlois a développé plus récemment, en réponse à des lecteurs scandalisés qu’il ait diffusé le 19 novembre dernier un post du blog Les Crises reprenant une interview sur France Inter d’Yves de Kerdrel, directeur de la publication de Valeurs actuelles, à propos de supposées révélations de Bernard Squarcini, ex-directeur de la DCRI sur les relations entre services secrets français et syriens, les premiers étant accusés d’avoir refusé des informations des seconds sur les djihadistes français combattant en Syrie. Bien que la source ait été jugée douteuse par nombre de ses collègues et lecteurs, voici ses réponses :

2015-12-11_langlois_yéti32015-12-11_Langlois_crises2Ont suivi les leçons de morale, dont l’histoire du fameux doigt qui regarde la lune :

2015-12-11_langlois_minute22015-12-11_langloisluneUn lecteur a souligné qu’à côté de Minute, feu le journal rouge-brun de Jean-Edern Hallier L’Idiot International avait lui aussi révélé l’information sur la fille cachée de François Mitterand. Dans sa réponse, Langlois nous apprend que même ce dernier a pu trouver grâce à ses yeux :

2015-12-11_langlois_idiotinternationalConclusion : Bernard Langlois n’est pas gêné de mettre sa notoriété au profit de la promotion d’auteurs d’extrême droite ou réactionnaires, contribuant ce faisant à banaliser leurs idées au sein de la gauche de gauche que pourtant il prétend avec d’autres incarner. Mais s’il y a bien une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est sa constance dans la confusion…

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Des « libertaires » se présentent aux élections….

Alors que le mouvement anarchiste est normalement anti-électoraliste, un mouvement se présente sous l’étiquette « libertaire » aux élections régionales en Ile-de-France. Fluo (pour Fédération libertaire unitaire ouverte) est composée de candidats issus du Parti pirate, d’une ancienne porte-parole du Strass (Syndicat du Travail sexuel) et d’une militante d’Act-Up, entre autres. Fondé sur une idée de Sylvain de Smet (élu écologiste au conseil régional et dissident d’EELV), la liste présente un programme axé sur la prévention des risques en matière de Sida, de drogues, ou de prostitution ou encore en faveur d’un logement pour tous ou de mesures écologistes. On y trouve aussi une référence à la mise en place d’un revenu de base universel à l’échelle régionale ou d’une monnaie régionale, mais aussi la proposition, étrange pour une liste se disant féministe, de « développer dans les établissements gérés par la région des toilettes publiques mixtes ainsi que des vestiaires mixtes notamment dans les lieux sportifs », qui sont pourtant en général les derniers endroits ou les femmes ont envie de croiser des hommes inconnus.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Violences policières : et ce sont les manifestants que l’on condamne…

On en sait plus sur la manifestation d’hier après-midi à République contre l’état d’urgence. 341 personnes ont été interpellées et 316 placées en garde-à-vue pour participation à une manifestation interdite. Ce soir, la plupart ont été libérées mais neuf sont encore détenues par les forces de l’ordre. Nous leur exprimons toute notre solidarité et appelons à leur libération immédiate. Malgré la violence de la police, responsable du déclenchement des hostilités, c’est une nouvelle fois celle des manifestants qui est pointée du doigt par la plupart des médias et par nombre de personnalités politiques, dont Cécile Duflot, qui a déclaré : « C’est une catastrophe, ce sont des voyous qui jettent des projectiles, ils n’ont rien à voir avec l’écologie, avec la COP21 ». Mention spéciale cependant pour Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble! qui, si elle compte parmi les 58 signataires d’une pétition « Nous manifesterons pendant l’état d’urgence » portée essentiellement par des intellectuels dont on se dit pour certains qu’ils feraient déjà bien de commencer à aller manifester tout court avant de donner des leçons, a publié sur son blog une tribune condamnant lesdits « casseurs ». Voici ce qu’elle écrit, loin de remettre en cause la légitimité de l’état d’urgence :

« Comment faire vivre la démocratie dans un contexte d’État d’urgence ? Soyons vigilants sur les conditions véritables de la démocratie et de la liberté. Hier, l’événement majeur fut la grande réussite de la chaine humaine. […] Malheureusement, les images de violence sur la Place de la République entachent celles de plus de milliers de citoyens et militants se donnant la main ou déposant leurs chaussures pour dire leur volonté que les Etats s’engagent concrètement et fortement pour le Climat. Sur les chaines d’info continu comme dans les grands médias papier, ce sont les photos de personnes portant des cagoules et piétinant le monument dédié aux victimes du 13 décembre qui dominent. […] Une poignée d’individus cagoulés venus « casser du flic » et non défendre le Climat a provoqué. Les forces de police étaient présentes en nombre impressionnant au regard de la taille de cette manifestation interdite et à laquelle très peu d’organisations appelaient – Ensemble-Front de Gauche, dont je suis porte-parole, n’y appelait pas. Des échauffourées entre quelques individus et la police ont crée ce climat destructeur pour la mémoire des victimes. »

A la fin de ce long développement, Autain n’écrit qu’une seule phrase pour dénoncer les violences policières, tout en jugeant « révoltant » le fait que des manifestants aient été arrêtés et en condamnant les atteintes aux libertés liées à l’état d’urgence. Avant de revenir à sa marotte : « Le mouvement social ne doit pas dépérir avec l’état d’urgence mais trouver la voix de son expression face à un pouvoir qui ne lui facilite pas la tâche. Les images de violence telles que celles de la Place de la République ne servent aucunement la cause du Climat et de la justice sociale. » Pas à une contradiction près, elle regrette cet emballement médiatique tout en y participant :

« Les images de violence telles que celles de la Place de la République ne servent aucunement la cause du Climat et de la justice sociale. La fachosphère, très en forme par les temps qui courent, se charge de les utiliser contre nous. BFM n’hésite pas à sur-saturer ses télespectateurs d’images sélectives qui ne sont pas favorables aux visées d’une gauche sociale et écologiste : vous verrez et reverrez les bougies jetées par des hommes cagoulés, vous ne verrez pas les fleurs écrasées par les crampons de policiers ou les militants se tenant la main pour protéger le monument aux victimes. »

Rappelons que les parlementaires du Front de gauche auquel appartient Ensemble! ont voté le prolongement de l’état d’urgence pendant trois mois.

Source : blogs.mediapart.fr/clementine-autain/blog/301115/du-cote-de-la-chaine-humaine

Pour rappel : casseurs casqués et encagoulés pétinant le monument en hommage aux victimes des attentats place de la République. (Les Enragés)
Pour rappel : casseurs casqués et encagoulés piétinant le monument en hommage aux victimes des attentats place de la République. (Les Enragés)
Et la palme de l'hypocrisie revient à... Jean-Luc Mélenchon, qui s'offusque de l'état d'urgence que sa formation a elle-même voté.
Et la palme de l’hypocrisie revient à… Jean-Luc Mélenchon, qui s’offusque de l’état d’urgence que sa formation a elle-même voté. (Cliquer pour agrandir)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Ce soir à Béziers : Maxime Vivas (LGS) à l’avant-garde de la lutte anti-Ménard ?

Ce soir à Béziers, le PCF invite l’inimitable Maxime Vivas pour débattre autour de ses derniers livres. Cela devrait encore une fois permettre à l’animateur du Grand Soir (LGS) de se poser en parangon de vertu antifasciste, puisque la soirée tournera logiquement autour de la dénonciation de Robert Ménard et du FN. Rappelons pourtant que Le Grand Soir est toujours aussi peu regardant quant aux contenus qu’il diffuse, puisqu’il s’est encore illustré cette année par la publication de contenus sexistes ou par des attaques contre des militants antifascistes, mais aussi tout récemment par la publication d’un article de l’écrivain d’extrême droite russe Edouard Limonov. En ce moment-même, sa « une » affiche des contenus pro-Assad et pro-Poutine, un article de Pierre Lévy ou encore un éditorial à connotation raciste (voir-ci-dessous). Comme média antifasciste, on fait mieux ! Maxime Vivas avait déjà été invité en octobre 2013 dans les locaux de la Cimade biterroise par Europe-Ecologie-Les-Verts. Cliquer pour agrandir :

Le débat annoncé sur le Twitter du principal représentant local du PCF.
Le débat annoncé sur le compte Twitter du principal représentant local du PCF.
L'édito qui est à la "une" du Grand Soir à l'heure où nous écrivons.
L’édito qui est à la « une » du Grand Soir à l’heure où nous écrivons.
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jean-Luc Mélenchon, défenseur des « classes moyennes »

2015-11-02_mélenchon_impôtsExtrait du dialogue entre Jean-Luc Mélenchon et les journalistes du « Grand Jury » hier sur RTL (écouter à partir de 21min17) :

JLM : Ce système d’impôt est devenu aussi archaïque, aussi injuste que l’était l’impôt d’Ancien Régime. C’est-à-dire qu’un nombre de gens très limité paye les impôts pour tout le monde. Les très riches en payent moins que les autres, et ceux qui sont les moins munis n’en payent plus du tout, si bien qu’on fait tout peser sur la classe moyenne. C’est absurde.

Journaliste : La classe moyenne paye trop d’impôts en France ?

JLM : Ce n’est pas qu’elle paye trop d’impôts en France, elle paye tous les impôts.

Journaliste : C’est ce qu’elle estime, en tout cas.

JLM : Mais, elle a bien raison ! Parce que c’est la vérité ! Elle porte tout le poids sur son dos.

Rappelons que Mélenchon propose de généraliser l’impôt sous forme d’un impôt progressif auquel contribueraient aussi les plus pauvres. Il y a quelques semaines, il déclarait déjà : « Tout le monde doit contribuer. On annonce une baisse d’impôts pour faire sortir un certain nombre de gens de l’impôt sur le revenu. Moi je suis pour que tout le monde paie. Je vous le dis franchement, tout le monde doit contribuer, évidemment à proportion. Tout le monde, parce qu’il y a une dignité civique à contribuer à l’effort collectif, ne fût-ce que 10 euros. » Allez les gueux, au boulot !

Notons que s’agissant des évadés fiscaux, Mélenchon a péroré, toujours à l’antenne du « Grand Jury » : « s’ils sont Français, où qu’ils aillent, même en Enfer, nous les retrouverons », proposant de prendre modèle que les Etats-Unis qui font payer à leurs ressortissants la différence de ce qu’ils auraient payé en restant sur place. Et Mélenchon de se féliciter : « Et figurez-vous que les Etats-Unis d’Amérique n’y vont pas de main morte. […] dans les banques […], on demande à certains employés de faire des recherches sur les comptes qui sont ouverts chez eux pour repérer le degré d’américanitude de certains contribuables. Alors nous les Français on ne serait pas capable de faire ça ? » Outre que Mélenchon, qui ne cesse de nous parler de la nation, devrait savoir qu’on a ou pas la nationalité française mais qu’il n’y a pas de demi-mesure en la matière, cette référence à un modèle racialisant (le Parti de Gauche envisage-t-il sérieusement de mesurer un « degré de francitude » pour collecter l’impôt ?) est tout de même très inquiétante.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page