Anthroposophie

Ensemble de théories mystiques, agraires et pédagogiques mises en place par l’occultiste allemand Rudolf Steiner au début du 20e siècle, l’anthroposophie est souvent accusée de dérives sectaires. Parmi les structures qui lui sont liées, on peut citer les écoles Steiner-Waldorf, le laboratoire pharmaceutique Weleda et la banque La Nef.

Décès de Jean-Marie Pelt, écologiste catholique réactionnaire et promoteur de l’anthroposophie

Jean-Marie Pelt aux premières Assises chrétiennes de l'écologie, 2011. Ces assises ont également accueilli Pierre Rabhi.
Jean-Marie Pelt (à droite) aux premières Assises chrétiennes de l’écologie, 2011. Ces assises ont également accueilli Pierre Rabhi.

Le biologiste Jean-Marie Pelt est décédé. Vanté de partout pour ses mérites écologistes, nous rappellerons quant à nous que toute sa vie, Pelt est resté un homme de droite. Maire adjoint de Metz entre 1971 et 1983, il a par ailleurs cofondé en 1999 avec Corinne Lepage et Gilles-Éric Séralini le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CriiGen). Fervent catholique, il s’est montré très inquiet du recul de la foi et de la montée de l’athéisme :

« Notons aussi que la science peut dériver en une religion : le scientisme. C’est net, dans le monde de la biologie il y a deux « divinités » : l’ADN et le darwinisme. Si l’on n’y prend garde, dans le monde scientifique, le scientisme dur s’installe, matérialiste et athée. Je suis très préoccupé du fait que, pour beaucoup de gens, darwinisme signifie athéisme, association qui a été renforcée par nombre de disciples de Darwin. Il en résulte que quand on enseigne le darwinisme, on postule de facto l’athéisme. Ainsi, tous les jeunes de tous les lycées et universités sont fabriqués athées, par culture. On traite les livres de la Bible, notamment la Genèse, comme les archives de l’histoire, comme des explications aujourd’hui dépassées. […] L’immense majorité des gens, ignorant la vraie portée de ces textes de style mythique, pense que :
• le monde s’est fait tout seul ;
• avec le seul hasard ;
• qu’il faut remiser la Bible dans la cave.
C’est là pour moi une immense préoccupation. »

Dans cet entretien à la revue Foi et Culture paru en 1999, il ajoutait : « Il y a là un problème majeur, dans tous les sondages on voit que la foi diminue au fur et à mesure que la culture scientifique augmente. Je pense que la confusion qui explique cette évolution a pour une large part son origine dans la biologie avec l’équation darwinisme = athéisme. Celle-ci s’est répandue comme une quasi-religion chez les darwinistes, qui se comportent, à leur manière, comme des croyants. » Jean-Marie Pelt réussissait donc l’exploit d’être à la fois opposé au créationnisme en tant que scientifique en même temps qu’un obscurantiste regrettant la perte d’influence de la religion dans la société. Il faut aussi préciser qu’en la matière, il n’était pas sectaire, puisqu’il lui est aussi arrivé de se faire le chantre de l’anthroposophie, en déclarant par exemple le 30 mars 2002 à l’antenne de France Inter :

« « A » comme Anthroposophie. C’est un sujet dont on parle beaucoup et qui dérange et que l’on a eu la maladresse, c’est un mot doux, de classer dans les sectes. Je n’aime pas les sectes et je n’aime pas, non plus, qu’on mette dans les sectes ce qui n’est pas secte. L’anthroposophie, c’est une sagesse humaine, c’est ça que ça veut dire, anthroposophie, et cette sagesse, elle est fondée sur une bonne connaissance de la nature et sur une capacité de l’apprivoiser pour cheminer avec elle dans de bonnes relations, c’est-à-dire le contraire du massacre de la nature que l’on fait, si souvent, dans les temps modernes. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Michel Onfray : « tant que la France restera un pays judéo-chrétien, le vin sera libre »

Le pétainisme décomplexé deviendrait-il à la mode chez les réactionnaires ? Dans le numéro de novembre de La Revue du Vin de France, Michel Onfray était annoncé en « une » avec ce titre : « Le vin et l’identité française ». Il a fait cette sortie :

2015-12-13_onfray_rvf2Manque de chance pour lui, Emmanuel Berl, tout d’origine juive qu’il ait été, était en réalité le « nègre » de Philippe Pétain et l’extrait dont il parle est issu d’un discours prononcé le 25 juin 1940, alors que le maréchal était président du conseil mais non encore investi des pleins pouvoirs. Berl est également l’auteur du célèbre discours annonçant l’armistice. Or, par l’usage de la conjonction « alors que », Onfray laisse entendre que la phrase « La terre ne ment pas » n’aurait rien à voir avec Philippe Pétain, ce que souligne la définition qu’il en donne juste après : « ce bon mot d’un brillant écrivain des villes ». Voici un exemple d’utilisation de ce « bon mot » par la propagande vichyste trouvée au Mémorial de Caen (cliquer pour agrandir) :DSC_0055_01

Ce n’est pas la première fois que Michel Onfray introduit un référence pétainiste dans un de ses discours. Plus loin, il précise son propos, suite à une question à la formulation douteuse de la revue sur le risque que l’islam pourrait faire courir au vin gaulois. Pour Onfray, « tant que la France restera un pays judéo-chrétien, le vin sera libre ». Et de rendre hommage à la période coloniale qui a permis l’introduction du vin en Algérie (à noter d’ailleurs que dans ce pays, du vin est toujours produit) :

onfray_rvf_judeochristianismeDans le même numéro, Onfray explique enfin n’avoir rien contre les vins biodynamiques, tant qu’ils sont bons :

onfray_rvf_biodynamieUne déclaration en contradiction avec son dernier livre, Cosmos, dans lequel il écrit : « Hélas, je n’ai jamais bu de vin issu de la biodynamie qui ne soit une exécrable piquette. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Qu’est-ce qu’Alternatiba ?

Les 26 et 27 septembre s’est tenu à Paris une Alternatiba, qui a réunit autour de 60 000 personnes sur la place de la République. Une autre, de dimension européenne, est prévue les 5 et 6 décembre à l’occasion de la Cop 21 à Montreuil. Mais d’où vient ce mouvement ? Comment fonctionne-t-il ? Quelles sont ses orientations ?

Face à Kokopelli, solidarité avec Les Enragés

Nos camarades des Enragés ont repris il y a quelques jours deux articles documentés critiquant l’association de semences paysannes Kokopelli. Cela leur vaut d’être attaqués par un des dirigeants de cette organisation, Ananda Guillet, qui emploie un ton paranoïaque pour suggérer que le blog antifasciste pourrait être payé par l’industrie semencière :

« J’ai rédigé la présente réponse à l’article des Enragés, ou prétendus tels, qui inondent Kokopelli de calomnies et de diffamations, à partir de leur site internet […]. Au prime abord, je me suis dit que ce site était un site de l’opposition contrôlée à la solde de l’industrie semencière et de leurs complices politiques. Cependant, en règle générale, les articles de l’opposition contrôlée font part d’un minimum de cohérence, contrairement à celui-là, afin de mieux toucher la cible. En effet, l’industrie semencière a les moyens de se payer des journalistes qui rédigent des articles un tantinet mieux ficelés que ce tissu de sornettes. »

Alors que les textes diffusés par Les Enragés s’inquiètent de la diffusion par cette association de contenus mystiques et conspirationnistes qui sont une porte d’entrée vers l’extrême droite, Guillet extrapole et en conclut qu’on dénonce ses membres comme étant des militants d’extrême droite, tout en nous ressortant la rengaine désormais connue : « nous ne sommes ni de droite, ni de gauche » :

« Alors pourquoi s’attaquer à Kokopelli, à Pierre Rabhi, à Vandana Shiva et à tous les autres cités ? Serions-nous tous issus de l’extrême droite ?!? Est-ce bien cela ? L’auteur semble témoigner d’une définition, pour le moins très personnelle, des concepts “d’extrême droite” ou  “de droite radicale”. Il semblerait, même, que tout ce qui n’est pas à l’aune de sa compréhension soit automatiquement classé dans la case “extrême droite”. Nous subissons de très nombreuses attaques chez Kokopelli, souvent de la part des industriels semenciers, ou de l’état lui-même, mais c’est bien la première fois que nous sommes considérés comme partisans de “l’extrême droite”. J’inviterais, donc, l’auteur à venir nous rencontrer, dans notre ferme en Ariège, afin de discuter de la vie ensemble – et non pas de politique, car personnellement, je vomis avec force ce système politique miteux et abject – afin qu’il puisse se rendre compte, en son âme et conscience, que nous ne sommes affiliés à aucun parti politique – qu’il soit de droite, de centre, ou de gauche ou de n’importe quoi d’autre, d’ailleurs… »

Parmi les mensonges véhiculés pour répondre aux Enragés, le zélé militant de Kokopelli écrit : « Là encore, il va falloir que l’auteur m’explique, par quel tour de passe-passe, il associe Pierre Rabhi aux Jardins de Gaïa. Personnellement, je ne vois absolument pas le rapport. » C’est donc sans doute sous l’effet d’un puissant produit hallucinogène qu’en nous rendant sur le site de de cette boutique partenaire de Kokopelli nous avons pu trouver ce genre de contenus annoncés en « une » (cliquer pour agrandir)  : 2015-10-27_jardinsdegaia_rabhi2015-10-27_jardinsdegaia_rabhi2

Notons que parmi les articles proposés par les Jardins de Gaïa, on trouve les produits biodynamiques Demeter.

Face à tant de mauvaise foi, nous ne pouvons qu’exprimer notre solidarité avec Les Enragés.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

L’ami anthroposophe de Jean-Luc Mélenchon

Le quotidien Le Progrès nous informe que « Jean-Luc Mélenchon est arrivé mercredi soir dans le Jura pour y suivre la campagne de vendanges 2015 chez son ami Claude Buchot, viticulteur bio à Maynal. » Or, le blog Alors ça pousse, qui est favorable à ce genre de pratiques et qui vend les produits de Claude Buchot, nous apprend que cet agriculteur est un adepte des pratiques anthroposophiques promues notamment par Pierre Rabhi, et qui se traduit en agriculture par la pratique de la biodynamie, une forme d’agriculture biologique reposant sur les préceptes totalement irrationnels développés par Rudolf Steiner, le fondateur de ce mouvement. Par ailleurs, selon Le Progrès, « le fondateur du Parti de Gauche tourne un film pour promouvoir le vin comme objet de culture et de civilisation. » Voir (cliquer pour agrandir) :2015-09-11_mélenchon_vendanges 2015-09-11_mélenchon_vendanges2

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jacques Nikonoff, Jacques Myard et Gabriel Rabhi dînent chez Raphaël Berland du Cercle des Volontaires

Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.
Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.

Le dernier Dîner du Cercle, l’émission de débat du Cercle des Volontaires (CDV), a réuni Jacques Nikonoff (Parti de l’Émancipation du Peuple – ex-M’Pep), le député républicain Jacques Myard, Gabriel Rabhi et Gérard Foucher, un écrivain qui s’intéresse à la création monétaire. Notons s’agissant de Myard qu’il est en ce moment en délégation parlementaire en Russie et en Crimée occupée, en compagnie notamment de Claude Goasguen et Thierry Mariani. Quant à Rabhi, il semble que ce soit devenu un habitué du CDV, pour lequel il a récemment écrit deux articles au sujet de la crise grecque. Le prochain dîner devrait réunir Claude et Lydia Bourguignon, deux militants écologistes promoteurs de la biodynamie (une version anthroposophique de l’agriculture biologique) qui sont peu regardants sur leurs collaborations médiatiques (on les a vus par exemple sur MetaTV) et qui sont relayés notamment par Égalité et Réconciliation.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Ecologie, Monnaie… Le clan Rabhi à l’avant-garde de la confusion

Gabriel Rabhi, fils de Pierre, commence peu à peu à se faire une place au sein de la complosphère, et affiche sans honte ses sympathies pour l’extrême droite. Beaucoup plus discret, son frère David partage les mêmes idées sur Facebook. Sans aller aussi loin, leur père est connu pour développer une pensée réactionnaire et mystique, sous couvert d’humanisme, qui rencontre un grand succès dans les milieux écologistes. Le confusionnisme, une tradition chez les Rabhi ?