Bachar Al-Assad

Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Un an après un épisode similaire en Iran, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires est cette fois parti jouer les propagandistes à Damas, en compagnie de plusieurs personnalités d’extrême droite dont Laurent Louis et Jean-Michel Vernochet. Le point sur ce voyage qui a eu lieu dans la première moitié du mois de novembre, à l’initiative … Continuer la lecture Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Des documentaires à voir sur Daesh, la dictature d’Assad et le système Poutine

Nous n’avons pas l’habitude de faire la promotion d’émissions diffusées par les médias dominants, mais nous ferons une exception cette fois-ci en vous invitant à regarder les excellents documentaires diffusés hier sur Arte et sur France 2, à propos d’une part des crimes de Daesh et de l’Etat policier syrien et d’autre part du système Poutine en Russie.

A visionner pendant sept jours sur Arte :

Daech, naissance d’un Etat terroriste
Encerclés par l’Etat islamique
Entretien avec la réalisatrice de ces deux films, Sophie Nivelle-Cardinale
Disparus, la guerre invisible de Syrie

Et sur France 2, un film de Jean-Michel Carré visible encore six jours :
Poutine pour toujours ?

A noter aussi la diffusion sur Canal + lundi soir d’un « Spécial Investigation » sur les liens entre le FN et le régime de Poutine, visible par exemple ici et .

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

« Ni Poutine, ni Bachar » : le rassemblement de vendredi en images

Ci-dessous, quelques images du rassemblement de vendredi qui a réuni entre 150 et 200 personnes devant l’Assemblée nationale, à l’appel de militants syriens, russes et ukrainiens contre la venue de Vladimir Poutine en France et contre l’ingérence russe en Ukraine et en Syrie (cliquer pour agrandir) :

DSC_0312DSC_0297DSC_0290DSC_0299DSC_0256DSC_0310

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jean-Luc Mélenchon : « Nous préférons la France à tout autre chose »

Dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de « C Politique » sur France 5. A propos de la crise des migrants, il a déclaré que s’il fallait les accueillir, on ne pourrait le faire sur la durée :

« Les gens nous devons les accueillir pour la raison qu’il n’y a aucune autre solution rationnelle […]. On ne peut faire autrement que notre devoir humain […]. Et j’adjure que tout le monde comprenne que la loi du cœur est la bonne dans ce cas. Mais après comme responsable politique, on ne doit pas se moquer des gens. Cette année, le gouvernement allemand dit qu’il va accueillir 800 000 réfugiés. Supposons qu’il le fasse réellement […]. Et l’année suivante ? Accueilleront-ils 800 000 personnes de plus ? Et l’année d’après ? Ce n’est pas sérieux. Nous ne pouvons pas faire face à la situation avec de telles méthodes. Il faut donc dissuader les gens de partir en leur donnant des raisons de rester. C’est à dire qu’il faut que nous assumions nos responsabilités. C’est l’Europe avec les Etats-Unis qui ont déclenché la guerre d’Irak qui a déclenché une pagaille gigantesque. C’est l’Europe qui a entretenu les troubles d’opposition qui ont emmené la guerre en Syrie. […] Par conséquent, il faut maintenant arrêter cette politique-là, traiter les causes, parce que nous ne seront pas capables d’accueillir des vagues humaines de cette ampleur. […] Ce qui sont là, nous ne les rejetterons pas à la mer. Mais il est urgent d’arrêter l’hémorragie qui fait que ces gens sont obligés de partir. Donc débrouillons-nous pour faire la paix en Syrie. »

Et d’en appeler pour ce faire à rouvrir des discussions avec Bachar Al-Assad, à l’instar de ce que fait Poutine, en vue d’imposer un « gouvernement d’union nationale » qui réunirait, si on le suit, des partisans de Bachar et « tous les démocrates de ce pays ». Et qui devrait imposer un tel gouvernement ? « Nous puissances occidentales ». Colonialisme, quand tu nous tiens… Par ailleurs, sur la question de l’Europe et de l’euro, le leader du Parti de gauche a déclaré : « Nous préférons la France à tout autre chose, et le diable l’emporte qui n’est pas avec nous. La France, notre indépendance, notre liberté, la démocratie. Ce sont des valeurs fondamentales de l’Europe, elles ont disparu du rêve européen. » Enfin, à la question de savoir qui était le plus à même de battre Marine Le Pen, il a modestement répondu : « Moi, parce que je suis ce qui est le plus le contraire. Et par conséquent, c’est ce qui est le plus respectueux de l’intelligence des Français. » Et comme conseil de lecture pour la rentrée, le livre de Jean-Christophe Cambadélis (PS) : « Celui de Camba est intéressant et bien écrit. Évidemment je suis en désaccord complet, mais je pense que ça vaut la peine pour bien comprendre le parti socialiste d’aller lire le dernier des Mohicans, le dernier qui croit à la social-démocratie. » Voir quelques tweets de Jean-Luc Mélenchon pendant cette émission (cliquer pour agrandir) :

2015-09-11_JLMélenchon_CPolitique2

2015-09-11_JLMélenchon_CPolitique

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Camp de Yarmouk : Syriens et Palestiniens unis contre la dictature

Vendredi dernier se tenait à Paris une manifestation contre le massacre des réfugiés palestiniens du camp de Yarmouk, situé en Syrie. Puisque les soutiens de Bachar Al-Assad tentent de faire passer ce dictateur pour un allié des Palestiniens, certains n’ont pas manqué d’appeler à ce rassemblement, tels Le Cercle des Volontaires dans son agenda ou Ginette Skandrani sur Facebook. Manque de chance pour eux : il se trouve que se sont justement les troupes d’Assad qui bombardent le camp de Yarmouk depuis le début du conflit. Du coup, si de rares soutiens du dictateur syrien ont tenté de se montrer sur le parvis du Trocadéro, ils sont vite repartis, écœurés, en voyant la forêt de drapeaux palestiniens et de l’opposition démocratique syrienne et en entendant les discours des organisateurs qui ont souligné à plusieurs reprises que Bachar Al-Assad n’était pas l’ami des Palestiniens. A noter qu’en Palestine même la solidarité s’organise avec les habitants du camp, désormais également pris sous le feu de l’Etat islamique.

Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons floutés les visages des manifestants pour des raisons de sécurité).
Syriens et Palestiniens côte-à-côte contre la dictature (nous avons flouté les visages des manifestants pour des raisons de sécurité). (Photo Soliranparis)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Ce samedi, manifestations de soutien au peuple syrien dans toute la France

Affiche_Syrie_LibertéSouria Houria, association réunissant des opposants syriens en exil en France, donne la liste des manifestations et rassemblements prévus tout au long du mois de mars en soutien à la lutte du peuple syrien contre les tyrannies de Bachar Al-Assad et de Daesh. A Paris, le rendez-vous est fixé ce samedi 14 mars à 15 heures place de la République et le cortège se dirigera vers l’Hôtel de Ville. Au bout de quatre ans de lutte, les combattants de la liberté sont de plus en plus isolés, pris entre le feu du régime et celui du rouleau compresseur djihadiste, et ce dans l’indifférence de plus en plus générale de la communauté internationale. Alors que certains députés français (dont l’UMP Jacques Myard qui est soutenu par son parti et le PS Gérard Bapt qui lui pourrait être sanctionné par le sien) sont allés récemment en Syrie dans le but de renouer des liens avec Bachar Al-Assad et ses affidés pour combattre Daesh, les abandonnant à leur sort, il est important de montrer notre soutien aux Syriens, ainsi qu’à tous les peuples qui dans la région luttent pour leur survie et leur liberté.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Le retour de la Mère Mariam-Agnès de la Croix

2015-03-05_meyssan_delacroix_clap36On n’en entendait plus parler depuis de nombreux mois, mais la Mère Mariam-Agnès de la Croix, propagandiste du régime de Bachar Al-Assad proche de Thierry Meyssan (voir ici, , , et ), refait de  nouveau parler d’elle. Le très droitier Jacques Myard témoigne ainsi dans un communiqué publié le 27 février dernier au retour d’un voyage à Damas avec trois autres députés pour rencontrer le dictateur syrien, l’avoir croisée « de manière inopinée, dans le hall de l’’hôtel ». Coïncidence ou pas, la soeur sera demain en visite à Paris pour une conférence sur « La réalité de la situation en Syrie » dont le rendez-vous est relayé par l’ensemble de la fachosphère, incluant notamment Egalité et Réconciliation et Civitas. La salle qui doit l’accueillir appartient à l’Association immobilière de l’Ecole militaire (Asiem). Elle reçoit d’ordinaire des colloques à caractère commercial, mais à déjà été le théâtre de meetings d’extrême droite, à l’image d’une conférence de Béatrice Bourges, présidente du Printemps français, le 14 octobre dernier à l’invitation du Cercle Histoire, Culture et Patrimoine ou d’une conférence de Laurent Ozon à l’invitation du Forum Polémia le 26 novembre 2013.

Mise à jour, 29 mars 2015 : à la tribune de cette conférence, Maître Elie Hatem, Mère Agnès-Mariam de la Croix, Omran Alkhatib, président du Rassemblement pour la Syrie, et Alain Escada, président de Civitas, organisateurs de cette soirée. (Source : Medias-Presse-Info)
Mise à jour, 29 mars 2015 : A la tribune de cette conférence, Elie Hatem (FN), Mère Agnès-Mariam de la Croix, Omran Alkhatib, président du Rassemblement pour la Syrie, et Alain Escada, président de Civitas, organisateurs de cette soirée. (Source : Medias-Presse.info)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page