Benjamin Ball

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un … Continuer la lecture Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Pour Benjamin Ball, on peut convaincre des fachos de respecter la parole des sans-papiers

La nouvelle création de Ball, "les Jedis pour la justice climatique", est contre les "banksters", notion promue par l'extrême droite. Photo Michela Cuccagna pour Streetpress.
La nouvelle création de Ball, « les Jedis pour la justice climatique », est contre les « banksters », notion promue par l’extrême droite. Photo Michela Cuccagna pour Streetpress.

Benjamin Ball sur Streetpress le 30 novembre 2015 :

« C’est ma vision de la mobilisation. Il n’y a pas d’ennemis de classe. Le flic, le curé, le patron, et même le facho sont des êtres humains. C’est sûr, il faut écrire en très gros et crier très fort qu’on est contre les idées d’extrême droite. Après, si les mecs viennent quand même, et qu’on arrive à leur faire accepter que l’avis des sans-papiers compte autant que le leur, j’estime que c’est une victoire sur le fascisme. »

Pour rappel, Benjamin Ball, ancien de Nouvelle Donne, est une figure bien connue des milieux militants parisiens, qui s’est largement décrédibilisée par ses pratiques et ses fréquentations. Lieutenant de Xavier Renou, il a longtemps eu comme bras droit Grégory Pasqueille, passé depuis dans le camp néo-nazi. En son temps, Indymedia Paris l’avait épinglé à plusieurs reprises. Voici trois articles publiés à l’époque par le site militant :

28042011-fausse_amie_-_la-manif_sarkozy-dc3a9gage_du_1mai
4102011-copwatch-benjamin_ball_fait_son_bizz
25112012-copwatch-le_retour_des_branquignoles

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Crise à Nouvelle Donne : démissions en masse

Nous avons à plusieurs reprises constaté le caractère problématique de certains aspects de la ligne politique du parti Nouvelle Donne. Il semble que plusieurs de ses responsables en aient tiré les conclusions qui s’imposent, en présentant dimanche leur démission. Parmi la soixantaine de démissionnaires, on compte la députée (ex-écologiste) Isabelle Attard et le porte-parole Joseph Boussion, ainsi que, plus anecdotiquement, Benjamin Ball (ex-Indignés). Amers, ils écrivent dans une tribune publiée sur Mediapart que « nous savons, chacun à notre niveau, que Nouvelle Donne ne changera rien à la vie politique ». Des pratiques autoritaristes sont également dénoncées : « Nous avons constaté que « faire de la politique autrement » s’est transformé en dogme d’exclusion […] par ceux qui ne veulent, finalement, pas faire de politique du tout. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page