Bruno Drweski

Grande pétition rouge-brune pour la sortie de la France de l’Otan

Comité Valmy (bis) : parallèlement à ses sorties anti-migrants, le Comité Valmy vient de lancer une énième pétition confusionniste pour la sortie de la France de l’Otan, intitulée « Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré ». Cet « appel pluraliste » a été signé par un ensemble de groupuscules souverainistes et d’anti-impérialistes campistes de gauche comme de droite aux noms évocateurs : Collectif Résistance et renouveau gaullien, Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle, Association France – Corse , Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR, Association NordSudPatrimoineCommun, Mouvement Républicain de Salut Public, Comaguer, Editions Démocrite, Association Espace Che Guevara Bolbec 76210, Cercle des Patriotes optimistes. Parmi les signatures individuelles, on compte plusieurs anciens hauts gradés de l’armée ou d’anciens ambassadeurs, mais aussi Thierry Meyssan, Raphaël Berland (Cercle des Volontaires), la négationniste Ginette Skandrani, Bruno Drweski et plusieurs de ses amis (Jean-Pierre Page, Yves Vargas), les larouchistes Jacques Cheminade et Christine Bierre, l’inévitable Pierre Lévy de BRN-Ruptures, l’hagiographe de Staline Dominico Losurdo, la complotiste Chantal Dupille dite Eva R-esistons, le blogueur Lucien Pons (du Comité pour une Nouvelle Résistance), Bassam Tahhan, le couple Moumbaris (d’anciens militants de l’ANC qui se définissent comme « marxiste-léniniste-staliniste »), Yannick Herve (ex-UPR, qui signe en tant que « souverainiste de gauche »), la journaliste de Sputnik News Françoise Compoint, le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet, le blogueur cégétiste Jacques Tourteaux, le blogueur Christian Hivert qui tout en se disant « communiste libertaire » anime le site « anti-antifa » mouvementautonome.com, François Belliot (collaborateur du Réseau Voltaire et d’Arrêt sur Info, qui signe en tant qu’ « homme de lettres »), le Comité anti-impérialiste mais aussi des militants communistes, gaullistes, du PRCF, de l’UPR, du Front de Gauche, de Nouvelle Donne, du Mouvement du 14-Juillet ou du M’Pep (ils signent encore sous cette dénomination). Des sites et blogs ont également adjoint leur signature, dont Wikistrike, le Réseau Voltaire, Planète non violence (tous trois complotistes), Palestine Solidarité (site « antisioniste » publiant des négationnistes), La Pensée libre (revue animée par Bruno Drweski), La Voix de la Libye (site kadhafiste de Ginette Skandrani), etc. Le Comité Valmy est un habitué du genre : on se souvient en particulier de son « Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci » initialement paru en 2012 et republié récemment, sous lequel on retrouvait le même mélange moisi.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Les louvoiements de Bruno Drweski entre le PCF et l’extrême droite

On retrouve le nom de Bruno Drweski dans de très nombreuses initiatives anti-impérialistes. Personnage discret, cet universitaire n’en entretient pas moins un important réseau d’influence tant à gauche (et notamment auprès de militants communistes) qu’à l’extrême droite. Non content de théoriser le confusionnisme politique, il le met en pratique.

L’UPR, Chevènement, le Comité Valmy, Sapir et Drweski se retrouvent à l’ambassade de Russie

L’UPR continue de renforcer ses liens avec les autorités russes. Ces dernières ont invité le 11 juin dernier François Asselineau aux célébrations de leur fête nationale à l’ambassade de Russie à Paris. Asselineau est fier d’avoir rencontré à la réception « de nombreux invités français présents, dont plusieurs m’ont abordé pour me dire qu’ils « suivaient » avec intérêt à la fois nos analyses et nos actions. » Il a aussi conversé avec Jean-Pierre Chevènement, « qui connaît bien l’UPR », Jacques Sapir, Claude Beaulieu du Comité Valmy et Bruno Drweski.

François Asselineau et Jean-Pierre Chevènement. (Source : UPR)
François Asselineau et Jean-Pierre Chevènement. (Source : UPR)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Ruptures, nouveau mensuel souverainiste

Ce 29 mai, jour anniversaire des dix ans du « non » au TCE, une nouvelle revue souverainiste devait voir le jour : Ruptures, héritière de Bastille République Nations. Sa sortie est repoussée à fin juin, mais nul doute que quoiqu’en prétende son titre, elle sera dans la lignée de son prédécesseur, cultivant un nationalisme bon teint mâtiné de protectionnisme et de républicanisme.

Le fin mot de la conférence sur le Yémen du 29 avril dernier

Le 29 avril dernier, un mystérieux Collectif français pour la Liberté des Peuples avait annoncé la tenue d’une conférence sur le Yémen avec Alain Gresh, qui avait démenti sa présence la veille. Qu’à cela ne tienne, la conférence a tout de même eu lieu, en présence de Bruno Drweski, vieux routier de l’anti-impérialisme campiste, de Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France et contributeur du Réseau Voltaire ainsi que d’Ayssar Midani, militante pro-Assad des plus actives et intervenante auprès de plusieurs médias d’extrême droite (Cercle des Volontaires, Egalité et Réconciliation). Rappelons que la conférence était animée par Sayeed Imededdin Hamrouni, un proche du régime iranien. Encore une fois, il s’agissait pour tous ces gens de prendre prétexte du conflit au Yémen pour afficher leur soutien à des régimes autoritaires comme celui de l’Iran ou de la Syrie, sous couvert d’anti-impérialisme. Le Yémen est en effet devenu le nouveau champ de bataille où s’affrontent indirectement les puissances impérialistes régionales, que ce soit l’Iran (qui soutient les insurgés houthistes) ou l’Arabie saoudite (qui soutient le gouvernement), deux régimes aussi peu enviables l’un que l’autre. Et pendant ce temps-là, ce sont les populations qui trinquent

drewski-yemen-1

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page