Cercle des Volontaires (CDV)

Blog et webTV confusionnistes d’extrême droite fondés en décembre 2011 et animés principalement par Raphaël Berland, après le départ de son acolyte Jonathan Moadab pour l’Agence Info Libre.

Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Un an après un épisode similaire en Iran, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires est cette fois parti jouer les propagandistes à Damas, en compagnie de plusieurs personnalités d’extrême droite dont Laurent Louis et Jean-Michel Vernochet. Le point sur ce voyage qui a eu lieu dans la première moitié du mois de novembre, à l’initiative … Continuer la lecture Le Cercle des Volontaires et Laurent Louis en mission de propagande en Syrie

Bohort Mignolet (Mouvement du 14-Juillet) détenu au Cra de Vincennes ?

2015-12-06_mignolet_cra_cdv

Le Belge Bohort Mignolet, qui occupe l’église Sainte-Rita avec le Mouvement du 14-Juillet, prétend avoir été placé pendant six jours en rétention au Centre de rétention administrative de Vincennes suite à sa participation aux chaînes humaines du 29 novembre contre la Cop 21. Et horreur ! On l’y a privé de sa caméra : « les conditions là-bas ne sont pas terribles du tout, explique-t-il benoîtement au Cercle des Volontaires. La preuve : on ne peut pas emmener de caméra, on ne peut pas filmer parce que c’est révoltant. » Néanmoins, la police continue de rester son amie : « Maintenant les forces de l’ordre qui sont là sont des êtres humains, ils parlent avec politesse et tout ça, donc on ne peut pas en vouloir à ceux qui nous détiennent dans le centre administratif parce que voilà, ils n’y peuvent rien, ils suivent des ordres. Donc au niveau du traitement dans le centre sans-papiers il n’y a rien à dire, ils sont corrects et tout ça. » Ah bon ? « A part que évidemment les toilettes c’est dégueulasse, la bouffe, c’est dégueulasse, si on veut dormir on caille, on a une couverture d’à peine trois centimètres, on peut avoir certaines heures pour prendre des boissons ou quoi… […] les détentions sont avec une certaine précarité inhumaine. » Selon lui, deux Belges y seraient encore détenus, et Mignolet d’appeler à la solidarité avec eux « car c’est aussi des citoyens du périmètre Schenghen, ils ont le droit d’être en France, ils ont les papiers ». En revanche, pour ce qui est de la solidarité avec tous ceux qui n’ont pas ue la chance de naître du bon côté de la frontière européenne, on repassera… Et de sous-entendre que les attentats récents auraient été fomentés par « l’oligarchie » pour les mettre sur le dos des réfugiés fuyant les guerres fomentées par cette même « oligarchie ». La conclusion de cette interview vaut son pesant de cacahuètes : « Alors je sais qu’il y a énormément de conflits entre la gauche, la droite, le milieu mais à un moment donné vous devez bien comprendre que si vous n’êtes pas d’accord avec cette oligarchie on a besoin de tout le monde, on a besoin de l’extrême droite, on a besoin de l’extrême gauche, on a besoin du milieu, on a besoin des animaux, de nos enfants, des insectes… On a besoin de toute la population ! » Et pour s’organiser efficacement face aux forces de l’ordre, il préconise une alliance de « dissidents » incluant Le Poil à gratter de Sylvain Baron, le site complotiste Le 4e Singe, les agriculteurs ou les Bonnets rouges…

Source : cercledesvolontaires.fr/2015/12/04/consequences-de-letat-durgence-un-citoyen-belge-place-en-centre-de-retention-pour-migrants-2/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Pierre Henry (France Terre d’Asile) piégé par le Cercle des Volontaires

Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile, a participé avant-hier au « Dîner du Cercle », tourné en direct dans les locaux du Cercle des Volontaires avec Francis Cousin (philosophe soralien) et Bassam Tahhan (fidèle soutien de Bachar Al-Assad). Il s’est justifié sur Facebook en expliquant avoir été piégé (cliquer pour agrandir) :

2015-09-27_pierrehenry_cdv22015-09-27_pierrehenry_cdv

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Retour sur « Tel Aviv sur Seine » et « Gaza Plage »

Toujours en ce mois d’août, la mairie de Paris a choisi d’honorer, à travers la ville de Tel-Aviv, l’État d’Israël, un an après l’opération meurtrière menée contre Gaza. La sécurité de l’événement, baptisé « Tel Aviv sur Seine », était selon plusieurs médias assurée en partie par la Ligue de Défense juive (LDJ), un groupuscule ultra-nationaliste juif d’extrême droite. S’il était légitime de protester contre la tenue de cet événement visant à promouvoir un État colonialiste, il est dommage cependant qu’une nouvelle fois, la mobilisation à gauche se soit faite à la remorque de l’association Europalestine, pourtant connue pour l’ambiguïté de son discours « antisioniste », pour ses sympathies pour le Hamas, pour sa proximité avec la galaxie Dieudonné et pour son soutien, sous prétexte de lutte contre la LDJ, à des gens comme Jonathan Moadab ou Ginette Skandrani. A cette occasion, un représentant de cette association a d’ailleurs déclaré, selon le quotidien de gauche israélien Haaretz cité par Courrier International, que Tel Aviv sur Seine était organisé « parce que les Juifs contrôlent les politiques français ». Sans surprise, ce rassemblement qui portait le nom de « Gaza Plage » a été filmé par Le Cercle des Volontaires, qui y a entre autres interviewé Wikicrate des Citoyens constituants. Ce dernier a d’ailleurs pris la parole à la tribune, aux côtés de Mgr Gaillot, des avocats Jean-Louis Chalanset (avocat de George Ibrahim Abdallah) et Gilles Devers ainsi que d’Olivia Zemor. Le Parti des Indigènes de la République et les Désobéissants de Xavier Renou étaient aussi de la partie. Dans le même temps, le groupuscule néo-fasciste La Dissidence française de Vincent Vauclin a également mené sa propre opération de protestation sur les quais de Seine, en compagnie du Mouvement populaire Nouvelle Aurore (MPNA). Ensemble, les deux groupuscules, qui ont déployé une grande banderole « La France contre la République » afin de dénoncer « La république des partis, des loges et des lobbies » et de « défi[er] ouvertement le Régime cosmopolite qui ne représente ni la France, ni les Français » n’ont toutefois réuni qu’une dizaine de militants, dont l’un arborait un t-shirt faisant la promotion du salut nazi. Ils ont vite été arrêtés par la police pour un bref contrôle d’identité.

La fine bande de La Dissidence française, qui se définit comme l'"avant-garde de l’insurrection qui vient", lors de son action contre Tel Aviv sur Seine. (Source : /la-dissidence.org. Cliquer pour agrandir)
La fine bande de La Dissidence française, qui se définit comme l’ « avant-garde de l’insurrection qui vient », lors de son action contre Tel Aviv sur Seine. (Source : /la-dissidence.org. Cliquer pour agrandir)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jacques Nikonoff, Jacques Myard et Gabriel Rabhi dînent chez Raphaël Berland du Cercle des Volontaires

Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.
Autour des petits fours du Cercle : Jacques Nikonoff, Jacques Myard, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi.

Le dernier Dîner du Cercle, l’émission de débat du Cercle des Volontaires (CDV), a réuni Jacques Nikonoff (Parti de l’Émancipation du Peuple – ex-M’Pep), le député républicain Jacques Myard, Gabriel Rabhi et Gérard Foucher, un écrivain qui s’intéresse à la création monétaire. Notons s’agissant de Myard qu’il est en ce moment en délégation parlementaire en Russie et en Crimée occupée, en compagnie notamment de Claude Goasguen et Thierry Mariani. Quant à Rabhi, il semble que ce soit devenu un habitué du CDV, pour lequel il a récemment écrit deux articles au sujet de la crise grecque. Le prochain dîner devrait réunir Claude et Lydia Bourguignon, deux militants écologistes promoteurs de la biodynamie (une version anthroposophique de l’agriculture biologique) qui sont peu regardants sur leurs collaborations médiatiques (on les a vus par exemple sur MetaTV) et qui sont relayés notamment par Égalité et Réconciliation.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Le pétard mouillé du 14 juillet

Oubliées, finalement, les grandes stratégies : comme on pouvait s’y attendre, le prétendu coup d’État du 14 juillet a fait pschitt ! Quelques centaines d’individus au plus se sont retrouvés, et on passé leur journée à errer dans Paris.

Mouvement du 14 juillet : du rififi chez les conspis ?

L'affiche de la discorde. (Cliquer pour agrandir)
L’affiche de la discorde. (Cliquer pour agrandir)

Ces derniers jours, des dissensions sont apparues au sein du mouvement du 14-Juillet, initié par la Démosophie. La publication d’une interview récente d’Eric Fiorile par le Cercle des Volontaires a suscité de vifs débats, notamment sur Facebook, le webmédia d’extrême droite étant accusé de faire le jeu du pouvoir pour ne pas avoir ménagé le leader des démosophes. D’autre part, une affiche circule qui annonce la participation de mouvements qui, s’ils n’en sont pas moins conspirationnistes, n’ont pas donné leur accord pour y être associés comme Le Cercle des Volontaires (qui se plaint aussi d’avoir vu son logo plagié) ou les Gentils Virus. Tout à fait arrogant, le mouvement du 14-Juillet continue pourtant de proclamer la légitimité de son « Conseil national de transition » (CNT), annonçant sans rire sur son site que « Depuis la publication de la proclamation en date du 18 juin 2015, le Conseil National de Transition est la seule autorité légitime de la nation. » A côté d’une liste officielle de membres (qui comprend notamment le fameux Bruno Le Floch), une liste compromettante de « personnalités recommandées » pour y participer a depuis disparu du site de ce conseil, probablement à la demande certaines d’entre elles. Totalement confusionniste, cette liste proposait des personnalités encore communément classées à gauche (Annie Lacroix-Riz, Bernard Friot, Emmanuel Todd, Franck Lepage, Frédéric Lordon, Hervé Kempf, Jacques Sapir, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Pierre Garnier, Jacques Généreux, Jacques Nikonoff, Pierre Rabhi…) mais aussi à droite et à l’extrême droite (Dieudonné, Alain Soral, Etienne Chouard, François Asselineau, Farida Belghoul, Gilles Lartigot, Jacques Cheminade,  Maria Poumier, Marine Le Pen, Marion Sigaut, Olivier Berruyer, Philippe Bilger, Pierre Hillard,  Pierre-Yves Rougeyron, Régis Chamagne, Stan Maillaud, Nicolas Dupont-Aignan, Kemi Seba…) ou encore dans les cercles conspirationnistes (Alain Benajam, Claire Severac, Jean-Pierre Petit, Thierry Casasnovas, Thierry Meyssan…). Quant à Sylvain Baron, il continue de voir les choses en grand pour son « siège de Paris », s’employant à coordonner avec sa sœur sur Facebook (que c’est discret !) la montée de tout ce beau monde sur la capitale. Enfin, dernier lien en date de ce CNT avec l’extrême droite : son avocat serait Fabrice Bonnard, militant indépendantiste « savoisien » poursuivi en 2012 pour usurpation du titre d’avocat. Quant à son porte-parole, Jean-Jacques Yvars, il affiche clairement sur Facebook ses sympathies pour les réseaux Dieudonné/Soral tandis qu’un autre de ses membres, Clément Cornette, s’est fait remarquer il y a quelques mois en publiant un article négationniste dans Le Poil à gratter.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Manipulations médiatiques, policières et politiciennes autour de la lutte des migrants

Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGt, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.
Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGT, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.

Le NPA dénonce les manipulations policières et médiatiques qui tendent à faire reposer sur les migrants de La Chapelle et leurs soutiens la faute des violences. Plusieurs médias ont même été jusqu’à présenter comme un policier blessé un militant du NPA et de la CGT, actuellement hospitalisé pour de multiples fractures au visage. D’autres militants témoignent de leur côtés de manipulations politiciennes émanant de certains individus et organisations, telles Jeudi Noir ou des élus de Front de Gauche ou d’Europe-Ecologie-les-Verts, qui ont pu entraver l’auto-organisation de la lutte. On pourrait ajouter à ces comptes-rendus les tentatives de récupération de médias d’extrême droite qui jettent de l’huile sur le feu comme L’Agence Info libre  et le Cercle des Volontaires (qui ose dénoncer « un pathétique festival de récupérations politiques »). A noter que la vidéo sur l’évacuation de mardi publiée sur  le site de la première, outre son titre tendancieux (« Quand Olivier Besancenot essaie d’empêcher l’évacuation d’un campement de migrants« ), est suivie de plusieurs commentaires haineux, par exemple ceux d’un certain frederic :  « Faudrait prendre l’habitude de dire « immigrés clandestins » et non pas des « migrants ». Vous faites aussi dans langue de bois à l’AI ? » « En tout c’est marrant mais les flics étaient moins gentils avec les manifestants de la manif pour tous ! Ah ah ah Besancenot défend les travailleurs, mdr !! Il confond travailleurs et parasites ! » D’autres encore félicitent la police pour son action ou dénoncent « l’immigrationnisme ». Heureusement que l’AIL était censée il y a quelques mois avoir revu sa politique de modération !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rassemblement de Gentils Virus et de « constituants » demain à Paris

Ce 29 mai sera l’anniversaire des dix ans du « non » au TCE. Une occasion que les souverainistes de tous poils ne sauraient manquer. Ainsi, un collectif « Non c’est non » appelle à un rassemblement aux Tuileries. La liste des signataires de cet appel, relayé par Independenza WebTV, laisse déjà présager de son contenu : on y trouve Le Cercle des Volontaires, mais aussi les chouardiens des Citoyens constituants ou des Gentils Virus, les indignés de Démocratie Réelle Paris et plusieurs autres organisations citoyennistes comme les Citoyens du Vote blanc (ex-Parti du Vote blanc), le Dème de Montmartre, Gouvernons ou encore le Mouvement pour une 1ère Démocratie. Tous entendent se greffer sur un événement annuel initialement organisé par l’ex-député PS André Bellon, fondateur de l’Association pour une Constituante. Au micro d’Independenza WebTV, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires a promis une « surprise », peut-être la venue d’Etienne Chouard en personne. Ce jour sera aussi celui de la sortie de Ruptures, revue héritière du journal social-patriote Bastille-République-Nations.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Bruxelles : rassemblement d’anti-impérialistes borgnes le 23 mai dernier

Le 23 mai dernier, un rassemblement « Pour la Paix au Yémen » a eu lieu devant le Parlement européen à Bruxelles. Il était animé par Bahar Kimyongür (proche collaborateur de Michel Collon) et organisé par le militant bachariste Omran Alkhatib. Etaient entre autres présents Jean Bricmont, Elie Hatem (Front national et Action française) et Ali Al-Hamed (directeur du Centre pour les droits humains en Arabie Saoudite venu exprès semble-t-il de Washington).  Le tout était sans surprise couvert par Le Cercle des Volontaires, qui en a profité pour interviewer Hatem, qui est aussi l’avocat de Yahia Gouasmi du Parti antisioniste (qui se prétend désormais descendant de Mahomet), au sujet du procès intenté par son client au dessinateur Luz et à Charlie Hebdo pour la couverture « Tout est pardonné » qui a suivi les attentats de janvier.

2015-05-27_cdv_yémen_bruxelles

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page