Eglise Sainte-Rita

Des nouvelles de Sainte-Rita

Le 21 décembre, Streetpress nous a donné des nouvelles de Sainte-Rita, ce squat d’extrême droite en plein Paris. Il semble qu’il y ait de l’eau dans le gaz :

« Depuis les attentats du 13 novembre, les squatteurs conspis et Nicolas Stoquer projettent toujours « de rendre le pouvoir au peuple » lors d’un grand « jubilé » depuis l’église Sainte Rita. Ils ont pourtant forcé le départ des derniers fidèles gallicans dont le prêtre camerounais Mrg Samuel Pouhé et François Lusinchi, leurs anciens alliés : « C’est un coup d’état d’église. Leur gourou Sylvain Baron voulait faire une manifestation pour renverser François Hollande le 14 novembre ! », tempête le vieux paroissien au téléphone. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Bohort Mignolet (Mouvement du 14-Juillet) détenu au Cra de Vincennes ?

2015-12-06_mignolet_cra_cdv

Le Belge Bohort Mignolet, qui occupe l’église Sainte-Rita avec le Mouvement du 14-Juillet, prétend avoir été placé pendant six jours en rétention au Centre de rétention administrative de Vincennes suite à sa participation aux chaînes humaines du 29 novembre contre la Cop 21. Et horreur ! On l’y a privé de sa caméra : « les conditions là-bas ne sont pas terribles du tout, explique-t-il benoîtement au Cercle des Volontaires. La preuve : on ne peut pas emmener de caméra, on ne peut pas filmer parce que c’est révoltant. » Néanmoins, la police continue de rester son amie : « Maintenant les forces de l’ordre qui sont là sont des êtres humains, ils parlent avec politesse et tout ça, donc on ne peut pas en vouloir à ceux qui nous détiennent dans le centre administratif parce que voilà, ils n’y peuvent rien, ils suivent des ordres. Donc au niveau du traitement dans le centre sans-papiers il n’y a rien à dire, ils sont corrects et tout ça. » Ah bon ? « A part que évidemment les toilettes c’est dégueulasse, la bouffe, c’est dégueulasse, si on veut dormir on caille, on a une couverture d’à peine trois centimètres, on peut avoir certaines heures pour prendre des boissons ou quoi… […] les détentions sont avec une certaine précarité inhumaine. » Selon lui, deux Belges y seraient encore détenus, et Mignolet d’appeler à la solidarité avec eux « car c’est aussi des citoyens du périmètre Schenghen, ils ont le droit d’être en France, ils ont les papiers ». En revanche, pour ce qui est de la solidarité avec tous ceux qui n’ont pas ue la chance de naître du bon côté de la frontière européenne, on repassera… Et de sous-entendre que les attentats récents auraient été fomentés par « l’oligarchie » pour les mettre sur le dos des réfugiés fuyant les guerres fomentées par cette même « oligarchie ». La conclusion de cette interview vaut son pesant de cacahuètes : « Alors je sais qu’il y a énormément de conflits entre la gauche, la droite, le milieu mais à un moment donné vous devez bien comprendre que si vous n’êtes pas d’accord avec cette oligarchie on a besoin de tout le monde, on a besoin de l’extrême droite, on a besoin de l’extrême gauche, on a besoin du milieu, on a besoin des animaux, de nos enfants, des insectes… On a besoin de toute la population ! » Et pour s’organiser efficacement face aux forces de l’ordre, il préconise une alliance de « dissidents » incluant Le Poil à gratter de Sylvain Baron, le site complotiste Le 4e Singe, les agriculteurs ou les Bonnets rouges…

Source : cercledesvolontaires.fr/2015/12/04/consequences-de-letat-durgence-un-citoyen-belge-place-en-centre-de-retention-pour-migrants-2/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Riposte laïque prie à Sainte-Rita

Riposte laïque, qui ne porte depuis longtemps plus de « laïque » que le nom et sa sous-marque Résistance républicaine, ont rejoint le mouvement de soutien à l’église Sainte-Rita dans le 15e arrondissement de Paris pour une messe en l’honneur des avocats, et plus particulièrement en mémoire de Joseph Scipilliti, l’avocat des deux organisations anti-musulmans, qui s’est suicidé le 30 octobre dernier après avoir tiré sur le bâtonnier de Melun. Sur une des photos mises en ligne aujourd’hui par Karen Lagarde dite Marianne Gabriella du Mouvement du 14-Juillet, on voit un Pierre Cassen manifestement très inspiré, au contraire de Christine Tasin qui tapote frénétiquement son téléphone portable pendant la prière (c’est pas bien !). Cliquer pour agrandir :2015-11-08_ripostelaique_sterita1Il y a une semaine, le 2 novembre, la cause de l’église Sainte-Rita a eu voix au chapitre sur Radio Courtoisie, dans « Le libre journal de l’Indépendance » animé par Alain Bournazel et Nicolas Stoquer car elle « est au coeur de la résistance chrétienne en France, quel honneur », selon Stoquer. La liste des invités ce-jour-là avait de quoi laisser songeur : « Ivan Blot, haut fonctionnaire, écrivain, essayiste, consultant international avec la Russie, ancien député européen, président de l’Institut néo-socratique et de l’association Agir pour la démocratie directe [en fait un intellectuel d’extrême droite qui tente de récupérer le concept de « démocratie directe » au profit de ce courant, ndlr], Béatrice Bourges, ancien porte-parole de la Manif pour tous, Bohort [Mignolet], du mouvement Anonymous, David, du mouvement 14 juillet, Karen Lagarde, du parti des Décrocheurs [en fait, il s’agit d’une association créée par Sylvain Baron avec pour but de décrocher des drapeaux européens des bâtiments publics , ndlr] et Louis-Benoît Greffe, journaliste, chroniqueur ». Lors de l’émission, seul le prénom de Mignolet a été donné par Stoquer car « il a le courage de venir à visage découvert [à la radio ! ndlr], mais en même temps c’est un Anonymous donc il faut conserver, évidemment, vis-à-vis de ce genre de personne une certaine confidentialité, c’est tout à fait nécessaire. Il risque gros, les Anonymous dénoncent depuis longtemps des causes tout à fait justes, il faut faire extrêmement attention en termes justement de confidentialité » (ce qui est assez croquignolesque lorsque que l’on connaît la discrétion du bonhomme sur Facebook). Lors de l’émission, Béatrice Bourges n’a pas manqué de féliciter le mouvement comme il se doit, s’en disant « admirative ». Parmi les médias qui ont couvert Sainte-Rita récemment, on compte aussi ERTV avec l’ineffable Vincent Lapierre le 25 octobre dernier.  De leur côté, les Arches de Sainte-Rita ont publié il y a deux jours un communiqué aux airs martiaux, signé par Karen Lagarde :

« nous, Mouvement du 14 Juillet, Anonymous, Décrocheurs, Volontaires pour la France, avons pris la décision d’occuper l’Eglise Sainte Rita pour faire obstacle aux bulldozers et à la spéculation immobilière et organiser la démocratie dans cet arrondissement de Paris. Nous lançons une grande consultation populaire pour le 24 décembre 2015 dans le XVème arrondissement au parvis des églises afin de consulter les habitants sur l’avenir de Sainte Rita. Nous proclamons qu’il est interdit de détruire un lieu de culte accueillant du public sans qu’au préalable la population intéressée ait été consultée. Nous demandons le droit de préemption par le peuple des églises et des autres lieux de culte. Respectueux de nos racines religieuses, fiers de vivre en France, nous avons soif de liberté. »

Décidément, cette église, c’est l’auberge espagnole de la réaction !

Sources : lesarchesdesainterita.fr/leglise-le-drapeau-et-la-democratie/ ; infonation.fr/2015/11/05/libre-journal-de-lindependance-du-2-novembre-2015/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Mouvement du 14-Juillet : Sainte Rita, patronne des causes désespérées

Depuis plusieurs mois, des fidèles et voisins de l’église catholique gallicane Sainte-Rita sise dans le 15e arrondissement de Paris sont mobilisés contre sa démolition prochaine. Fermée depuis mars, l’église a récemment été clandestinement réouverte et est depuis « occupée » par une curieuse alliance d’individus. Sainte Rita, patronne des causes désespérées, n’aura jamais aussi bien porté son nom !