Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV)

Nantes : le FN organise un débat sur Notre-Dame-des-Landes

Le 20 octobre dernier, le Collectif Nouvelle Ecologie, qui émane du Front national, a organisé un débat sur Notre-Dame-des-Landes qui a réuni une cinquantaine de personnes à la médiathèque municipale de Nantes, avec le soutien du FN et du Rassemblement Bleu Marine. Cette initiative, qui constitue une vaine tentative de récupérer cette lutte sur laquelle l’extrême droite n’est pas la bienvenue (et sur laquelle elle n’hésite pas à cracher), était quasi-exclusivement animée par des membres du FN : ainsi Nicolas Grelier, présenté comme « technicien, habitant de Notre-Dame-des-Landes » s’est en fait présenté sous l’étiquette FN aux dernières élections départementales. Il soutient dans une vidéo tournée lors du débat avoir annoncé l’événement en collant des affiches à Notre-Dame-des-Landes et prétend lutter aux côtés des habitants qui refusent le projet d’aéroport. Gilles Lebreton, « universitaire, député français de l’Ouest au Parlement européen » est un élu FN, de même que Gauthier Bouchet (le fils de Christian Bouchet), élu local à Saint-Nazaire et responsable Internet du Collectif Nouvelle Ecologie. Pour Pascal Gannat, c’est clair : il est présenté comme le « candidat tête de liste du FN aux élections régionales dans les Pays de la Loire ». Philippe Murer, économiste (anciennement ?) proche de Jacques Sapir est le président du Collectif Nouvelle Écologie en même temps que le conseiller économique de Marine Le Pen. Reste Benoît Fourage, « président de l’association Nexus, spécialiste des transports régionaux » dont on ne retrouve le nom qu’à l’occasion de ce colloque et déjà en 2012 lors d’un débat organisé sur le même thème par Debout la République. Malgré tout, cette n’a pas soulevé l’enthousiasme chez tous les partisans du FN, certains venant protester sur la page Facebook de l’événement de leur soutien au projet d’aéroport. Parallèlement, un des thèmes de campagne du FNJ en ce moment semble être la lutte anti-Tafta. Cliquer pour agrandir :fn_nddl2015-11-03_fn_nddl2

2015-11-03_fnj_tafta

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Paul Watson et Pierre Rabhi fondent la « Nation Océan »

Les fondateur de la nouvelle "nation" : Watson, Dubuquoy et Rabhi lèvent leur drapeau à La-Seyne-sur-Mer.
Les fondateurs de la nouvelle « nation » : Watson, Dubuquoy et Rabhi lèvent leur drapeau à La-Seyne-sur-Mer. (Le Monde)

Paul Watson et Pierre Rabhi ont lancé ce mois-ci la « Nation Océan » (The Ocean Nation) en compagnie du géographe Olivier Dubuquoy, initiateur du projet. Ce dernier, qui s’est fait connaître en militant contre le déversement des boues rouges en plein parc national marin des Calanques a déclaré : « « Ensemble, nous allons donner naissance à une nouvelle nation en revendiquant l’océan mondial, au nom de la totalité des citoyens liés par la Déclaration universelle de la nation océan. Nous voulons que l’océan acquière le rang de nation afin qu’il soit enfin reconnu comme un bien commun. Personne ne l’avait revendiqué avant nous. L’idée est un peu folle, mais elle nous paraît un bon moyen de rallier l’opinion publique à cette cause et, nous l’espérons, d’inciter des chefs d’Etat à s’engager » Plusieurs artistes, dont Matthieu Chedid et Sergent Garcia ce sont produits bénévolement lors du premier levé de drapeau à La-Seyne-sur-Mer, dans le Var, le 17 octobre dernier. Auparavant, le drapeau avait été agité le 1er octobre dans le Golfe de Saint-Tropez, « au moment même où se déroul[ait] le défi entre les navires du prince Albert II de Monaco et du prince Charles de Bourbon des deux Siciles dans le cadre des prestigieuses Voiles de Saint-Tropez », nous apprend Var Matin. Lire aussi l’article du Monde sur le même sujet. La Nation Océan a reçu le soutien d’Eva Joly et de José Bové :

1931984_474582506085991_335214969_n12431411_474582509419324_9714962_n

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jean-Sébastien Herpin, le responsable « anti-antifa » d’EELV

Sur Twitter, Jean-Sébastien Herpin, co-secrétaire régional d’EELV Centre et membre de la commission LGBT du parti écologiste vient de dénoncer l’action de militants antifascistes contre l’entrée du FN à Sciences-Po en des termes reprenant les pires clichés véhiculés par l’extrême droite contre l’antifascisme (cliquer pour agrandir) :

2015-10-07_herpin_anti-antifa

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Manipulations médiatiques, policières et politiciennes autour de la lutte des migrants

Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGt, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.
Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGT, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.

Le NPA dénonce les manipulations policières et médiatiques qui tendent à faire reposer sur les migrants de La Chapelle et leurs soutiens la faute des violences. Plusieurs médias ont même été jusqu’à présenter comme un policier blessé un militant du NPA et de la CGT, actuellement hospitalisé pour de multiples fractures au visage. D’autres militants témoignent de leur côtés de manipulations politiciennes émanant de certains individus et organisations, telles Jeudi Noir ou des élus de Front de Gauche ou d’Europe-Ecologie-les-Verts, qui ont pu entraver l’auto-organisation de la lutte. On pourrait ajouter à ces comptes-rendus les tentatives de récupération de médias d’extrême droite qui jettent de l’huile sur le feu comme L’Agence Info libre  et le Cercle des Volontaires (qui ose dénoncer « un pathétique festival de récupérations politiques »). A noter que la vidéo sur l’évacuation de mardi publiée sur  le site de la première, outre son titre tendancieux (« Quand Olivier Besancenot essaie d’empêcher l’évacuation d’un campement de migrants« ), est suivie de plusieurs commentaires haineux, par exemple ceux d’un certain frederic :  « Faudrait prendre l’habitude de dire « immigrés clandestins » et non pas des « migrants ». Vous faites aussi dans langue de bois à l’AI ? » « En tout c’est marrant mais les flics étaient moins gentils avec les manifestants de la manif pour tous ! Ah ah ah Besancenot défend les travailleurs, mdr !! Il confond travailleurs et parasites ! » D’autres encore félicitent la police pour son action ou dénoncent « l’immigrationnisme ». Heureusement que l’AIL était censée il y a quelques mois avoir revu sa politique de modération !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Erratum concernant Cécile Duflot

Dans une brève récente, nous ironisions sur la petite phrase de Cécile Duflot qui, invitée hier à l’émission « Le Grand Rendez-Vous » éditée en partenariat par I-Télé, Le Monde et Europe 1, a déclaré : « Je suis une femme, je suis gouvernée par mes émotions ». Nous avons visiblement mésinterprété ses propos à cause du ton sur lequel elle a prononcé cette phrase, qui nous avait paru sérieux. Il semble qu’en réalité il s’agissait d’une réponse sarcastique à la formulation machiste d’une question de Jean-Pierre Elkabbach lui demandant si sa « vallsophobie » pouvait avoir une explication « caractérielle » :

Même si nous pensons que le second degré n’est pas forcément la manière la plus claire de répondre à ce type d’attaques, nous lui présentons nos excuses pour cette interprétation erronée de ses propos et supprimons en conséquence notre brève.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Meeting contre l’islamophobie, suites

Si le débat récemment enclenché autour de la question de savoir s’il convenait ou non de signer des appels unitaires contre l’islamophobie avec des organisations religieuses réactionnaires a entraîné des discussions internes au sein de plusieurs des organisations de gauche annoncées au meeting du 6 mars, seule Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) a pour le moment officiellement retiré sa signature, non sans que certains de ses représentants fassent part de leur opposition à cette décision. Rappelons que nous avons nous-même pris position contre le fait d’accepter de telles alliances, et donné la parole à Hassan Aglagal, militant du NPA inquiet lui aussi de ces dérives.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page