Féminisme

Dérives de l’écologisme

« Lundi matin », l’émission de Radio libertaire animée le groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine, a consacré son émission de lundi dernier à la question du confusionnisme dans l’écologie. Y est en particulier évoqué le danger de certains discours anti-féministes qui sous couvert de critique de la technologie sont prêts à remettre en cause le libre accès des femmes à la contraception ou à l’avortement. Confusionnisme.info y est cité. Merci à ces camarades pour leur soutien.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Le camp de Bure, du 1er au 10 août

affiche_bure-b38c4

Hier a commencé le camp de Bure (Meuse), lieu de débat anti-capitaliste et anti-autoritaire. A noter que le 6 août dans l’après-midi s’y tiendront des débats sur l’extrême droite, le confusionnisme et les théories du complot. Plus globalement, le camp abordera des thèmes aussi variés que l’écologie, le féminisme, les luttes LGBTI, les luttes des migrants, la solidarité internationale, la lutte contre la répression, les pratiques militantes. Il se situe dans le cadre du mouvement de protestation contre le projet de site d’enfouissement de déchets radioactifs prévu sur la commune. Le programme est accessible sur son site.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Discussion autour du livre L’Être et la Marchandise

CVT_Letre-et-la-marchandise-prostitution-maternite-de_9984Ornella Guyet a participé lundi à une discussion autour du livre L’être et la marchandise – Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi de Kajsa Ekis Ekman (M éditeur, 2013), à l’invitation de l’émission « Lundi Matin » sur Radio libertaire (89.3 FM en région parisienne). Voici un court résumé du livre :

« Autrefois considérées comme inférieures biologiquement, les prostituées sont aujourd’hui décrites comme fortes, courageuses, indépendantes, jusqu’à représenter le modèle de la femme émancipée. Ces discours opposés servent pourtant à justifier la même réalité : des femmes traitées comme des marchandises. Cette chosification est poussée à l’extrême dans la maternité de substitution (gestation pour autrui), puisque le travail de la mère porteuse constitue son existence même, de jour comme de nuit. Puisqu’elle ne peut pas être un objet bien que traitée comme telle, l’individue se dissocie, se représentant son corps comme séparé d’elle-même et comme seul objet d’une transaction commerciale qui ne concerne pas son Moi désincarné. Ce processus permet de survivre à l’insupportable, mais non sans graves conséquences. On l’observe par ailleurs chez les victimes de traumatismes de guerre ou de torture… »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Erratum concernant Cécile Duflot

Dans une brève récente, nous ironisions sur la petite phrase de Cécile Duflot qui, invitée hier à l’émission « Le Grand Rendez-Vous » éditée en partenariat par I-Télé, Le Monde et Europe 1, a déclaré : « Je suis une femme, je suis gouvernée par mes émotions ». Nous avons visiblement mésinterprété ses propos à cause du ton sur lequel elle a prononcé cette phrase, qui nous avait paru sérieux. Il semble qu’en réalité il s’agissait d’une réponse sarcastique à la formulation machiste d’une question de Jean-Pierre Elkabbach lui demandant si sa « vallsophobie » pouvait avoir une explication « caractérielle » :

Même si nous pensons que le second degré n’est pas forcément la manière la plus claire de répondre à ce type d’attaques, nous lui présentons nos excuses pour cette interprétation erronée de ses propos et supprimons en conséquence notre brève.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Des féministes et LGBT appellent à construire un rapport de force contre les réactionnaires

Sur Paris Luttes Info, un collectif féministe et LGBTI appelle à construire un rapport de force contre les réactionnaires au cœur même des initiatives et du mouvement antiraciste. Affirmant subir l’islamophobie et ne pas pouvoir « se payer le luxe de boycotter un tel meeting », ils appellent à les rejoindre celles et ceux partageant le mot d’ordre « Ne laissons pas nos ennemis parler en notre nom. Faisons entendre notre propre voix », notamment contre celles de PSM et de l’UOIF à qui il s’agit de montrer qu’elles ne sont pas les bienvenues au sein du combat antiraciste.  Malgré les réserves qu’on peut avoir sur certains points développés dans ce texte, notamment sur la distinction « non-Blancs » / « Blancs » qui fondrait la légitimité ou non à s’exprimer sur cette initiative et sur le fait que choisir de ne pas y participer sur la base du refus des alliances douteuses serait un « luxe » réservé auxdits « Blancs », il soulève néanmoins quelques questions intéressantes, s’agissant entre autres d’étendre la critique et le refus des alliances indésirables aux organisations réformistes de droite comme de gauche. Il est possible de contacter ses initiateurs et initiatrices à l’adresse louverturedutruc[at]riseup.net.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Ornella Guyet sur Radio Rageuses

L’émission DégenréE, écoutable sur Radio Kaléïdoscope  à Grenoble, a interviewé Ornella Guyet qui a abordé à son micro la question du confusionnisme politique et plus spécifiquement celle du masculinisme. Elle a pu également y présenter Confusionnisme.info. C’est à écouter sur le site du collectif radiophonique féministe Radio Rageuses (à partir de 8 minutes). Merci à Hélène pour cette belle rencontre !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page