Front de Gauche (FdG)

Le Front de gauche (initialement « Front de gauche pour changer d’Europe ») est une coalition de partis politiques français, initiée par le Parti communiste français (PCF), le Parti de gauche (PG) et la Gauche unitaire (GU) lors des élections européennes de 2009. En 2014, ses composantes étaient le Parti communiste français, le Parti de gauche, la Fédération pour une alternative sociale et écologique, République et socialisme, Convergences et alternative, le Parti communiste des ouvriers de France, la Gauche anticapitaliste et le mouvement politique Les Alternatifs. Plusieurs d’entre elles (Les Alternatifs, Convergences et alternative, la FASE, la GA, une partie de GU) ainsi que des militants non-encartés se sont rassemblées dans le mouvement Ensemble fin 2013. Le 29 avril 2014, le mouvement Gauche unitaire a décidé de suspendre sa participation au Front de gauche.

Représentante du Medef et candidate sur une liste de gauche

Photo Le Monde
Photo Le Monde

Marie-Thérèse Mercier, présidente du Medef de Montpellier, figure en position éligible sur une liste d’union de la gauche pour ces élections régionales conduite par Carole Delga. Cette liste emmenée par le PS compte aussi dans ses rangs le Front de Gauche, et est donnée gagnante dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Selon Le Monde, elle « a été sommée de s’expliquer et de mettre entre parenthèses ses activités au Medef ». Quant à la candidate, elle se dit surprise de « la violence de certaines personnes » et précise : « les gens savent que c’est Marie-Thérèse Mercier qui s’engage, pas le Medef. Je comprends davantage la confusion des personnes qui sont le plus à gauche, car elles ne me connaissent pas. Les attaques venant de l’intérieur me paraissent plus injustifiées et peu respecteuses du travail effectué jusqu’ici. » Elle indique : « si j’étais partie sur une liste de droite, cela aurait sûrement provoqué moins d’émois ». Quoiqu’il en soit, elle devrait démissionner de ses fonctions au Medef le 25 janvier : « C’est moi qui ai proposé la date du 25 janvier, précise-t-elle. Ma position est fidèle à l’engagement que j’ai pris le 5 novembre, et selon lequel je ne démissionnerai que si je suis élue. Néanmoins, j’ai expliqué au bureau qu’en affichant certaines opinions au cours de cette campagne, il serait maladroit de rester présidente du Medef. Quand on est un syndicat, on ne doit pas parler de politique. De plus, j’en suis déjà à mon 4e mandat. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Violences policières : et ce sont les manifestants que l’on condamne…

On en sait plus sur la manifestation d’hier après-midi à République contre l’état d’urgence. 341 personnes ont été interpellées et 316 placées en garde-à-vue pour participation à une manifestation interdite. Ce soir, la plupart ont été libérées mais neuf sont encore détenues par les forces de l’ordre. Nous leur exprimons toute notre solidarité et appelons à leur libération immédiate. Malgré la violence de la police, responsable du déclenchement des hostilités, c’est une nouvelle fois celle des manifestants qui est pointée du doigt par la plupart des médias et par nombre de personnalités politiques, dont Cécile Duflot, qui a déclaré : « C’est une catastrophe, ce sont des voyous qui jettent des projectiles, ils n’ont rien à voir avec l’écologie, avec la COP21 ». Mention spéciale cependant pour Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble! qui, si elle compte parmi les 58 signataires d’une pétition « Nous manifesterons pendant l’état d’urgence » portée essentiellement par des intellectuels dont on se dit pour certains qu’ils feraient déjà bien de commencer à aller manifester tout court avant de donner des leçons, a publié sur son blog une tribune condamnant lesdits « casseurs ». Voici ce qu’elle écrit, loin de remettre en cause la légitimité de l’état d’urgence :

« Comment faire vivre la démocratie dans un contexte d’État d’urgence ? Soyons vigilants sur les conditions véritables de la démocratie et de la liberté. Hier, l’événement majeur fut la grande réussite de la chaine humaine. […] Malheureusement, les images de violence sur la Place de la République entachent celles de plus de milliers de citoyens et militants se donnant la main ou déposant leurs chaussures pour dire leur volonté que les Etats s’engagent concrètement et fortement pour le Climat. Sur les chaines d’info continu comme dans les grands médias papier, ce sont les photos de personnes portant des cagoules et piétinant le monument dédié aux victimes du 13 décembre qui dominent. […] Une poignée d’individus cagoulés venus « casser du flic » et non défendre le Climat a provoqué. Les forces de police étaient présentes en nombre impressionnant au regard de la taille de cette manifestation interdite et à laquelle très peu d’organisations appelaient – Ensemble-Front de Gauche, dont je suis porte-parole, n’y appelait pas. Des échauffourées entre quelques individus et la police ont crée ce climat destructeur pour la mémoire des victimes. »

A la fin de ce long développement, Autain n’écrit qu’une seule phrase pour dénoncer les violences policières, tout en jugeant « révoltant » le fait que des manifestants aient été arrêtés et en condamnant les atteintes aux libertés liées à l’état d’urgence. Avant de revenir à sa marotte : « Le mouvement social ne doit pas dépérir avec l’état d’urgence mais trouver la voix de son expression face à un pouvoir qui ne lui facilite pas la tâche. Les images de violence telles que celles de la Place de la République ne servent aucunement la cause du Climat et de la justice sociale. » Pas à une contradiction près, elle regrette cet emballement médiatique tout en y participant :

« Les images de violence telles que celles de la Place de la République ne servent aucunement la cause du Climat et de la justice sociale. La fachosphère, très en forme par les temps qui courent, se charge de les utiliser contre nous. BFM n’hésite pas à sur-saturer ses télespectateurs d’images sélectives qui ne sont pas favorables aux visées d’une gauche sociale et écologiste : vous verrez et reverrez les bougies jetées par des hommes cagoulés, vous ne verrez pas les fleurs écrasées par les crampons de policiers ou les militants se tenant la main pour protéger le monument aux victimes. »

Rappelons que les parlementaires du Front de gauche auquel appartient Ensemble! ont voté le prolongement de l’état d’urgence pendant trois mois.

Source : blogs.mediapart.fr/clementine-autain/blog/301115/du-cote-de-la-chaine-humaine

Pour rappel : casseurs casqués et encagoulés pétinant le monument en hommage aux victimes des attentats place de la République. (Les Enragés)
Pour rappel : casseurs casqués et encagoulés piétinant le monument en hommage aux victimes des attentats place de la République. (Les Enragés)
Et la palme de l'hypocrisie revient à... Jean-Luc Mélenchon, qui s'offusque de l'état d'urgence que sa formation a elle-même voté.
Et la palme de l’hypocrisie revient à… Jean-Luc Mélenchon, qui s’offusque de l’état d’urgence que sa formation a elle-même voté. (Cliquer pour agrandir)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Danielle Simmonet (FdG) dénonce Sapir mais cite RT

Danielle Simonnet, conseillère Front de Gauche de Paris, sur twitter le 25 août dernier :

Danielle Simonnet 25082015C’est bien d’expliquer que son programme n’a rien à voir avec celui du Front national. Mais le faire une interview accordée à Russia Today (RT), média russe pro-Poutine, dont le régime est pourtant connu pour ses liens avec l’extrême droite française et européenne avec laquelle RT est spécialement complaisante, n’est-ce pas un peu « Irresponsable » ?

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jean-Luc Mélenchon, Pierre Larrouturou et Susan George répondent (encore) à l’Agence Info libre

Plusieurs personnalités de gauche ont accordé une interview à l’Agence Info libre lors de la manifestation parisienne du 2 juillet en soutien au peuple grec : Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), Susan George (Nouvelle Donne, Attac) et un militant d’Ensemble!.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

L’hommage controversé de Jean-Luc Mélenchon à Charles Pasqua

Jean-Luc Mélenchon a encore créé la polémique à gauche en rendant hommage à Charles Pasqua ce matin sur France Info. Même si l’édile du Front de Gauche a rappelé le meurtre de Malik Oussekine par la police pasquaïenne, il a aussi souligné la participation à la Résistance de l’ancien ministre et déclaré avoir vu en lui « un républicain qui n’avait pas peur », notamment face aux Américains. Une déclaration qualifiée de « bel hommage » par le journaliste Jean-François Achilli, qui ne s’y est pas trompé. Après sa participation en 2012 à la remise de la légion d’hommeur de Patrick Buisson et ses louanges au « grand industriel » Serge Dassault, après ses déclarations ces derniers mois saluant le « courage » de Nicolas Dupont-Aignan ou la « cohérence intellectuelle » de  Nicolas Sarkozy et félicitant Florian Philippot d’avoir exclu Jean-Marie Le Pen du FN, cela devient décidément une habitude chez Jean-Luc Mélenchon de rendre hommage à des personnalités de droite. Silence assourdissant en revanche du côté de François Asselineau, qui n’a à notre connaissance toujours pas salué la mémoire de l’ancien ministre de l’Intérieur. Il faut dire qu’il tient, depuis qu’il a fondé l’UPR, à faire oublier sa proximité passée avec Charles Pasqua.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Manipulations médiatiques, policières et politiciennes autour de la lutte des migrants

Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGt, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.
Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGT, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.

Le NPA dénonce les manipulations policières et médiatiques qui tendent à faire reposer sur les migrants de La Chapelle et leurs soutiens la faute des violences. Plusieurs médias ont même été jusqu’à présenter comme un policier blessé un militant du NPA et de la CGT, actuellement hospitalisé pour de multiples fractures au visage. D’autres militants témoignent de leur côtés de manipulations politiciennes émanant de certains individus et organisations, telles Jeudi Noir ou des élus de Front de Gauche ou d’Europe-Ecologie-les-Verts, qui ont pu entraver l’auto-organisation de la lutte. On pourrait ajouter à ces comptes-rendus les tentatives de récupération de médias d’extrême droite qui jettent de l’huile sur le feu comme L’Agence Info libre  et le Cercle des Volontaires (qui ose dénoncer « un pathétique festival de récupérations politiques »). A noter que la vidéo sur l’évacuation de mardi publiée sur  le site de la première, outre son titre tendancieux (« Quand Olivier Besancenot essaie d’empêcher l’évacuation d’un campement de migrants« ), est suivie de plusieurs commentaires haineux, par exemple ceux d’un certain frederic :  « Faudrait prendre l’habitude de dire « immigrés clandestins » et non pas des « migrants ». Vous faites aussi dans langue de bois à l’AI ? » « En tout c’est marrant mais les flics étaient moins gentils avec les manifestants de la manif pour tous ! Ah ah ah Besancenot défend les travailleurs, mdr !! Il confond travailleurs et parasites ! » D’autres encore félicitent la police pour son action ou dénoncent « l’immigrationnisme ». Heureusement que l’AIL était censée il y a quelques mois avoir revu sa politique de modération !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Michel Collon et Saïd Bouamama en tournée dans le Nord-Pas-de-Calais

Demain à Roubaix (Nord), Michel Collon et Saïd Bouamama donneront une conférence autour du livre de Collon Je suis ou je ne suis pas Charlie ? (éditions Investig’Action), à l’invitation du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) et des Jeunes Communistes de Lille. Le 16, les mêmes, qui sont visiblement en tournée promotionnelle, sont intervenus à la Fête L’Humain d’abord, organisée à Avion (Pas-de-Calais) par le Front de Gauche et le PCF et lors de laquelle sont également intervenus des cadres de la CGT locale.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Jean-Luc Mélenchon partage le site complotiste Réseau International

Jean-Luc Mélenchon a partagé cette nuit un lien vers Réseau International, site de « réinformation » sur l’actualité internationale à tonalité complotiste et pro-Poutine qui publie notamment les écrits de Silvia Cattori, de Paul Craig Roberts ou d’Hicham Hamza et conseille de visiter les « sites incontournables » que sont Wikistrike, Les Moutons enragés, Le Réseau Voltaire, La Voix de la Russie ou même Egalité et Réconciliation. A noter que parmi ceux qui y occupent une place de choix, on compte Résistance-politique.fr, un site soviéto-Mao-nostalgique animé par des militants du PCF lillois, dont le dénommé Capitaine Martin, collaborateur du Grand Soir. Enfin, la page « A propos » de Réseau international rend hommage aux travaux de Marc-Edouard Nabe et de Thierry Meyssan.

2015-05-18_mélenchon_réseauinternational3réseauinternational_liens réseauinternational_auteursPage de liens et liste des auteurs de RéseauInternational.net. (Cliquer sur les images pour agrandir)

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Quand Mélenchon félicite Philippot…

Il y a trois jours, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé à « Télé Matin » (France 2) sur l’éviction de Jean-Marie Le Pen du FN : «Je félicite Florian Philippot de nous avoir débarrassés de ce vieux fasciste, parce que nous n’y étions pas arrivé, mais lui y est arrivé. Donc félicitations à M. Florian Philippot. » Immédiatement après, il a poursuivi en dénonçant le « bobard » du cadre du FN, accusé de reprendre les idées du programme du Front de Gauche. Quelques jours auparavant, c’est le PS que le Parti de Gauche accusait de lui voler ses idées, ceci sur fond de crise interne.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

René Balme nommé maire honoraire de Grigny (Rhône)

Dans deux jours se tiendra à Givors une cérémonie visant à faire de René Balme un maire honoraire de Grigny (Rhône). Sous les étiquettes PCF puis Front de Gauche, René Balme a dirigé cette ville pendant vingt-deux ans, avant de perdre son siège lors des dernières municipales face à la droite. Il s’était surtout fait connaître au-delà de sa ville par l’animation d’un site web complotiste à tonalité antisémite, Oulala.net. « Maire honoraire » est un titre honorifique décerné à tout élu ayant rempli la fonction de maire pendant au moins 18 ans, à sa demande ou à celle de la municipalité qu’il a dirigée. Dans son cas, on peut supposer que l’actuelle municipalité de Grigny ne soutient pas cette initiative, puisque c’est le maire PCF de Givors Martial Passi qui lui remettra son diplôme.Maire-Honoraire_700

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page