International

Dix ans après, le retour des théories du complot sur la mort de Yasser Arafat

Le site Conspiracy Watch fait le point sur ce qu’on sait ou pas de la mort il y a dix ans de Yasser Arafat, après que la parution d’un livre du journaliste Emmanuel Faux soutenant la thèse non prouvée d’un probable assassinat a donné un large retentissement médiatique aux théories du complot entourant la mort du leader palestinien. L’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot rappelle avec justesse que :

« Que le destin d’Arafat fut exceptionnel n’entraîne pas que sa mort le fut également. Mais il en va de sa disparition comme de l’affaire Al-Dura ou de l’assassinat de JFK : les apparences jouent en faveur de la théorie du complot. Les apparences seulement. Car en définitive, pour chacun de ces cas, ce que l’on peut affirmer avec certitude, c’est précisément que l’on ne peut pas affirmer qu’il y a eu complot. Là où les conspirationnistes affirment sans vergogne leur vérité, le journaliste digne de ce nom ne peut que se limiter à dire strictement ce qu’il peut dire, ni plus, ni moins. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Infiltrations d’extrême droite sur la récente manifestation anti-austérité à Bruxelles

Le site antifasciste belge Résistances.be est revenu dans un article publié le 6 novembre dernier sur la présence de groupes et individus fascisants qui ont tenté – sans grand succès heureusement – de se faire entendre sur la manifestation anti-austérité qui avait lieu le jour même à Bruxelles. Slogans racistes et agressions contre de supposés immigrés criés par des dockers sans doute proches du Vlaams Belang, présence de groupuscules solidaristes et de nationalistes autonomes et même de deux leaders néo-nazis néerlandais, l’équipe de Résistances.be dresse un panorama des militants et groupes qu’elle a pu identifier sur cette manifestation qui, en dehors de ces quelques provocateurs, a par ailleurs été un immense succès populaire, avec plus de 120 000 personnes présentes dans les rues de la capitale belge.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Congrès fasciste européen à Paris le 22 novembre prochain

C’est le site de la revue Synthèse nationale qui l’annonce : le 22 novembre prochain, le Groupe Union Défense (Gud) organisera à Paris un rassemblement européen de groupes d’extrême droite dont plusieurs se caractérisent par leur souci de faire avancer leurs idées via l’appropriation de thématiques sociales ou écologistes et via l’action de terrain, au détriment des groupes progressistes engagés dans ces luttes. Ce congrès réunira les Grecs de L’Aube dorée, le mouvement italien Casapound, les Espagnols du Mouvement social républicain et de la Liga Joven, le groupe belge Nation ainsi que les Français du Mouvement d’Action sociale (Mas) et de Synthèse nationale. Les groupes Bronson,  Blind Justice et Baignade interdite y donneront un concert. Le lieu du rendez-vous n’est pas annoncé, les réservations s’opérant par e-mail. Ce rassemblement européen risque d’être l’un des plus importants en la matière qu’ait connu Paris ces dernières années. Vigilance !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rendez-vous de soutien à Kobanê refusés : où va Démosphère Paris ?

Engluée dans une ligne campiste, la modération de l’agenda alternatif Démosphère de la région parisienne a refusé de faire la promotion de la journée mondiale de soutien à Kobanê, au prétexte que la guerre contre Daesh servirait les intérêts de l’impérialisme occidental. Décryptage.

Le Mrap invite un défenseur du régime iranien

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) a organisé ce samedi 25 octobre au cinéma La Clef à Paris un colloque autour du thème « Pour une lecture profane des conflits et des guerres – en finir avec les interprétations ethnico-religieuses. ». Or, parmi les invités se trouvait Bernard Hourcade, géographe spécialiste de l’Iran qui tient des propos ambigus sur la République islamique sous couvert de neutralité scientifique mais répond volontiers aux invitations à discuter de l’ambassadeur iranien à Paris, tout en prétendant ne pas être dans les petits papiers du régime. Un autre participant à cette rencontre était le sociologue Saïd Bouamama, collaborateur du site confusionniste de Michel Collon Investig’Action. Cette journée était annoncée par un grand nombre de réseaux de gauche, que ce soit l’UJFP, Le Monde diplomatique, l’agenda militant Démosphère, le site confusionniste Bellaciao, des blogs de Mediapart ou le site antifasciste La Horde.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Pas au nom de la cause palestinienne !

L’action internationaliste propose une traduction d’un texte écrit en août dernier par la jeune militante américano-palestinienne Mariam Barghouti, et qui dénonce le confusionnisme régnant chez certains soutiens à la cause palestinienne quand il s’agit de s’intéresser aux luttes ailleurs dans le monde. Nous la reproduisons ici, ainsi que le texte original en anglais.