Les Citoyens constituants (LCC)

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un … Continuer la lecture Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Qu’est-ce qu’Alternatiba ?

Les 26 et 27 septembre s’est tenu à Paris une Alternatiba, qui a réunit autour de 60 000 personnes sur la place de la République. Une autre, de dimension européenne, est prévue les 5 et 6 décembre à l’occasion de la Cop 21 à Montreuil. Mais d’où vient ce mouvement ? Comment fonctionne-t-il ? Quelles sont ses orientations ?

Retour sur « Tel Aviv sur Seine » et « Gaza Plage »

Toujours en ce mois d’août, la mairie de Paris a choisi d’honorer, à travers la ville de Tel-Aviv, l’État d’Israël, un an après l’opération meurtrière menée contre Gaza. La sécurité de l’événement, baptisé « Tel Aviv sur Seine », était selon plusieurs médias assurée en partie par la Ligue de Défense juive (LDJ), un groupuscule ultra-nationaliste juif d’extrême droite. S’il était légitime de protester contre la tenue de cet événement visant à promouvoir un État colonialiste, il est dommage cependant qu’une nouvelle fois, la mobilisation à gauche se soit faite à la remorque de l’association Europalestine, pourtant connue pour l’ambiguïté de son discours « antisioniste », pour ses sympathies pour le Hamas, pour sa proximité avec la galaxie Dieudonné et pour son soutien, sous prétexte de lutte contre la LDJ, à des gens comme Jonathan Moadab ou Ginette Skandrani. A cette occasion, un représentant de cette association a d’ailleurs déclaré, selon le quotidien de gauche israélien Haaretz cité par Courrier International, que Tel Aviv sur Seine était organisé « parce que les Juifs contrôlent les politiques français ». Sans surprise, ce rassemblement qui portait le nom de « Gaza Plage » a été filmé par Le Cercle des Volontaires, qui y a entre autres interviewé Wikicrate des Citoyens constituants. Ce dernier a d’ailleurs pris la parole à la tribune, aux côtés de Mgr Gaillot, des avocats Jean-Louis Chalanset (avocat de George Ibrahim Abdallah) et Gilles Devers ainsi que d’Olivia Zemor. Le Parti des Indigènes de la République et les Désobéissants de Xavier Renou étaient aussi de la partie. Dans le même temps, le groupuscule néo-fasciste La Dissidence française de Vincent Vauclin a également mené sa propre opération de protestation sur les quais de Seine, en compagnie du Mouvement populaire Nouvelle Aurore (MPNA). Ensemble, les deux groupuscules, qui ont déployé une grande banderole « La France contre la République » afin de dénoncer « La république des partis, des loges et des lobbies » et de « défi[er] ouvertement le Régime cosmopolite qui ne représente ni la France, ni les Français » n’ont toutefois réuni qu’une dizaine de militants, dont l’un arborait un t-shirt faisant la promotion du salut nazi. Ils ont vite été arrêtés par la police pour un bref contrôle d’identité.

La fine bande de La Dissidence française, qui se définit comme l'"avant-garde de l’insurrection qui vient", lors de son action contre Tel Aviv sur Seine. (Source : /la-dissidence.org. Cliquer pour agrandir)
La fine bande de La Dissidence française, qui se définit comme l’ « avant-garde de l’insurrection qui vient », lors de son action contre Tel Aviv sur Seine. (Source : /la-dissidence.org. Cliquer pour agrandir)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Mouvement du 14-Juillet : le gourou évincé

L’Agence Info libre annonce qu’Eric Fiorile, le chef de la Démosophie à l’origine du Mouvement du 14-Juillet, a été démis, semble-t-il avec son accord, de ses fonctions de porte-parole du fameux Conseil national de transition, pour des raisons d’image. Duarte Monteiro, un des principaux animateurs de ce mouvement, a expliqué ce qui s’est passé à la webtélé d’extrême droite :

« On a appelé Eric en lui disant qu’on avait de gros soucis avec la presse qui systématiquement ramenait le mouvement à lui parce qu’il en est à l’origine et parce qu’il continue d’apparaître régulièrement et que ça nous posait problème et Eric a immédiatement dit : « Mais dans ce cas-là, enlevez-moi des porte-parole et je redeviens juste participant comme n’importe qui. […] On a effectivement trouvé que c’était une bonne solution pour prouver qu’on n’est pas dans une secte, qu’il n’a pas une place particulière. […] Et donc voilà, on arrête de passer pour la secte d’Eric Fiorile, parce qu’on a pas mal de démarches avec les médias en ce moment et c’est vrai que tapez « Eric Fiorile » sur Google, c’est une horreur, et ce n’est que des accusations, que des accusations, donc voilà, les gens finissent toujours par se dire : « il n’y a pas de fumée sans feu » sans vérifier. Donc je les invite un à vérifier et deux à venir vérifier ici comment on fonctionne pour voir quelles sont les interventions d’Eric Fiorile sur le groupe et ils comprendront par eux-mêmes. »

Pas sûr que cela suffise à améliorer l’image d’un mouvement de toute façon gangréné dès le départ par des conspirationnistes et des sympathisants d’extrême droite. Aujourd’hui, ce qui reste des campeurs des Invalides est allé manifester devant France Télévisions, tandis que d’autres se retrouveront peut-être ce soir à un atelier constituant organisé par les Citoyens constituants et promu par Etienne Chouard.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rassemblement de Gentils Virus et de « constituants » demain à Paris

Ce 29 mai sera l’anniversaire des dix ans du « non » au TCE. Une occasion que les souverainistes de tous poils ne sauraient manquer. Ainsi, un collectif « Non c’est non » appelle à un rassemblement aux Tuileries. La liste des signataires de cet appel, relayé par Independenza WebTV, laisse déjà présager de son contenu : on y trouve Le Cercle des Volontaires, mais aussi les chouardiens des Citoyens constituants ou des Gentils Virus, les indignés de Démocratie Réelle Paris et plusieurs autres organisations citoyennistes comme les Citoyens du Vote blanc (ex-Parti du Vote blanc), le Dème de Montmartre, Gouvernons ou encore le Mouvement pour une 1ère Démocratie. Tous entendent se greffer sur un événement annuel initialement organisé par l’ex-député PS André Bellon, fondateur de l’Association pour une Constituante. Au micro d’Independenza WebTV, Raphaël Berland du Cercle des Volontaires a promis une « surprise », peut-être la venue d’Etienne Chouard en personne. Ce jour sera aussi celui de la sortie de Ruptures, revue héritière du journal social-patriote Bastille-République-Nations.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Les Citoyens constituants : « une idée qui mérite d’être creusée », selon Frédéric Lordon

Lors d’une rencontre organisée le 2 avril dernier par le collectif Penser l’émancipation-Paris Frédéric Lordon a été interrogé à propos du mouvement des Citoyens constituants, que nous avons déjà évoqué ici. Voici sa réponse :

« Que dire qui ne soit pas trop mièvre sur Les Citoyens constituants ? Sinon que tout ce qui développe la raison politique est bon à prendre, donc y compris le fait que les individus se réapproprient la question constitutionnelle, acquièrent à son propos une compétence et oui peut-être, offrent par tirage au sort […] les éléments d’une assemblée constituante. Bon, pourquoi pas ? Si vous voulez, dit comme ça, ça me paraît une idée à propos de laquelle je ne me prononcerai pas catégoriquement mais qui mérite au moins en tant que telle d’être creusée. »

La vidéo de cette conférence a été reprise avec son accord par le site du M’Pep. En janvier 2014, le conférencier gesticulant Franck Lepage avait témoigné dans l’émission de webradio « Nager entre deux chaises » avoir tenté de raisonner Etienne Chouard, principale référence théorique des Citoyens constituants, en sa compagnie : « On s’est engueulé avec un ami qui m’est cher, Etienne Chouard, à cause de son lien vers Egalité et Réconciliation. On a discuté avec Etienne, avec Frédéric Lordon, Bernard Friot, François Ruffin. On a essayé de dire à Etienne d’enlever ses liens vers Egalité et Réconciliation. » Pour l’anecdote, en 2012, Etienne Chouard s’était vanté d’avoir initié Frédéric Lordon au parapente, à l’occasion des Rencontres déconnomiques d’Aix-en-Provence :chouard_lordon_parapenteAujourd’hui Frédéric Lordon appelle à « tenir une ligne politique d’une rigueur de fer, ce qui signifie ne prêter le flanc en rien à des associations douteuses ». Or, « dans le cas d’Etienne Chouard il y a le frayage avéré avec des personnalités les plus nocives du secteur le plus nocif de la politique française. Alors c’est quand même un problème de première grandeur. Il m’est impossible de ne pas le dire. » L’économiste invite donc à « disjoindre cette question générale des modalités d’écriture de la constitution de la personne qui est devenue sont principal promoteur et qui à mon avis est devenu son principal boulet ». Mais est-ce encore possible ? Ce n’est en tout cas pas en faisant la promotion, même réservée, d’une organisation qui se réfère explicitement au « boulet » en question et qui multiplie les références complostistes et réactionnaires sur son compte Facebook que l’on peut contribuer à clarifier les choses, sans même parler des biais théoriques des thèses qu’elle défend…

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Des membres du M6R invités du Cercle des Volontaires

Certains membres du Mouvement pour la 6e République (M6R) initié par Jean-Luc Mélenchon frayent sans aucune gêne avec le Cercle des Volontaires (CDV), qui lui-même assure suivre de près l’actualité de ce mouvement, n’hésitant pas à rendre compte de ses débats internes. En particulier, les membres du M6R s’affichant avec le CDV sont en bonne partie liés au collectif les Citoyens constituants (LCC), un groupe inspiré par les thèses d’Etienne Chouard et qui est donc toujours actif au sein du M6R, en dépit du désaveu de Chouard, pourtant largement dû à une levée de boucliers en interne contre le soutien apporté à ce dernier par la metteuse en scène Judith Bernard il y a quelques mois (voir aussi ici). Non seulement le CDV s’intéresse donc de près au M6R, mais en rendant compte de débats internes à travers le point de vue privilégié des Citoyens constituants, il prend indirectement parti pour eux. Cette intrusion, avec la complicité de certains d’entre eux, d’un média complotiste qui ne cache pas ses sympathies pour divers groupes et personnalités d’extrême droite dans leurs affaires internes devrait poser question aux militants du M6R. Rien que le mois passé, le CDV a offert une tribune à deux Citoyens constituants aussi membres du M6R : Lionel Kahan est ainsi venu le 15 mars se plaindre du déroulé des élections au sein du mouvement au micro de Raphaël Berland, tandis que le 1er avril, c’était au tour de François Martin d’être reçu lors d’un « Dîner du Cercle » en compagnie du blogueur Emmanuel Valette dit Wikicrate dit Chansonatix, lui aussi représentant des Citoyens constituants, et du producteur Bob Ballanca, animateur de la webradio complotiste « Bob vous dit toute la vérité ». Rappelons pour finir que les Citoyens constituants avaient pris part à la manifestation d’extrême droite « Jour de Colère » le 26 janvier 2014.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page