Mouvement du 14 juillet 2015

Bohort Mignolet (Mouvement du 14-Juillet) détenu au Cra de Vincennes ?

2015-12-06_mignolet_cra_cdv

Le Belge Bohort Mignolet, qui occupe l’église Sainte-Rita avec le Mouvement du 14-Juillet, prétend avoir été placé pendant six jours en rétention au Centre de rétention administrative de Vincennes suite à sa participation aux chaînes humaines du 29 novembre contre la Cop 21. Et horreur ! On l’y a privé de sa caméra : « les conditions là-bas ne sont pas terribles du tout, explique-t-il benoîtement au Cercle des Volontaires. La preuve : on ne peut pas emmener de caméra, on ne peut pas filmer parce que c’est révoltant. » Néanmoins, la police continue de rester son amie : « Maintenant les forces de l’ordre qui sont là sont des êtres humains, ils parlent avec politesse et tout ça, donc on ne peut pas en vouloir à ceux qui nous détiennent dans le centre administratif parce que voilà, ils n’y peuvent rien, ils suivent des ordres. Donc au niveau du traitement dans le centre sans-papiers il n’y a rien à dire, ils sont corrects et tout ça. » Ah bon ? « A part que évidemment les toilettes c’est dégueulasse, la bouffe, c’est dégueulasse, si on veut dormir on caille, on a une couverture d’à peine trois centimètres, on peut avoir certaines heures pour prendre des boissons ou quoi… […] les détentions sont avec une certaine précarité inhumaine. » Selon lui, deux Belges y seraient encore détenus, et Mignolet d’appeler à la solidarité avec eux « car c’est aussi des citoyens du périmètre Schenghen, ils ont le droit d’être en France, ils ont les papiers ». En revanche, pour ce qui est de la solidarité avec tous ceux qui n’ont pas ue la chance de naître du bon côté de la frontière européenne, on repassera… Et de sous-entendre que les attentats récents auraient été fomentés par « l’oligarchie » pour les mettre sur le dos des réfugiés fuyant les guerres fomentées par cette même « oligarchie ». La conclusion de cette interview vaut son pesant de cacahuètes : « Alors je sais qu’il y a énormément de conflits entre la gauche, la droite, le milieu mais à un moment donné vous devez bien comprendre que si vous n’êtes pas d’accord avec cette oligarchie on a besoin de tout le monde, on a besoin de l’extrême droite, on a besoin de l’extrême gauche, on a besoin du milieu, on a besoin des animaux, de nos enfants, des insectes… On a besoin de toute la population ! » Et pour s’organiser efficacement face aux forces de l’ordre, il préconise une alliance de « dissidents » incluant Le Poil à gratter de Sylvain Baron, le site complotiste Le 4e Singe, les agriculteurs ou les Bonnets rouges…

Source : cercledesvolontaires.fr/2015/12/04/consequences-de-letat-durgence-un-citoyen-belge-place-en-centre-de-retention-pour-migrants-2/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Riposte laïque prie à Sainte-Rita

Riposte laïque, qui ne porte depuis longtemps plus de « laïque » que le nom et sa sous-marque Résistance républicaine, ont rejoint le mouvement de soutien à l’église Sainte-Rita dans le 15e arrondissement de Paris pour une messe en l’honneur des avocats, et plus particulièrement en mémoire de Joseph Scipilliti, l’avocat des deux organisations anti-musulmans, qui s’est suicidé le 30 octobre dernier après avoir tiré sur le bâtonnier de Melun. Sur une des photos mises en ligne aujourd’hui par Karen Lagarde dite Marianne Gabriella du Mouvement du 14-Juillet, on voit un Pierre Cassen manifestement très inspiré, au contraire de Christine Tasin qui tapote frénétiquement son téléphone portable pendant la prière (c’est pas bien !). Cliquer pour agrandir :2015-11-08_ripostelaique_sterita1Il y a une semaine, le 2 novembre, la cause de l’église Sainte-Rita a eu voix au chapitre sur Radio Courtoisie, dans « Le libre journal de l’Indépendance » animé par Alain Bournazel et Nicolas Stoquer car elle « est au coeur de la résistance chrétienne en France, quel honneur », selon Stoquer. La liste des invités ce-jour-là avait de quoi laisser songeur : « Ivan Blot, haut fonctionnaire, écrivain, essayiste, consultant international avec la Russie, ancien député européen, président de l’Institut néo-socratique et de l’association Agir pour la démocratie directe [en fait un intellectuel d’extrême droite qui tente de récupérer le concept de « démocratie directe » au profit de ce courant, ndlr], Béatrice Bourges, ancien porte-parole de la Manif pour tous, Bohort [Mignolet], du mouvement Anonymous, David, du mouvement 14 juillet, Karen Lagarde, du parti des Décrocheurs [en fait, il s’agit d’une association créée par Sylvain Baron avec pour but de décrocher des drapeaux européens des bâtiments publics , ndlr] et Louis-Benoît Greffe, journaliste, chroniqueur ». Lors de l’émission, seul le prénom de Mignolet a été donné par Stoquer car « il a le courage de venir à visage découvert [à la radio ! ndlr], mais en même temps c’est un Anonymous donc il faut conserver, évidemment, vis-à-vis de ce genre de personne une certaine confidentialité, c’est tout à fait nécessaire. Il risque gros, les Anonymous dénoncent depuis longtemps des causes tout à fait justes, il faut faire extrêmement attention en termes justement de confidentialité » (ce qui est assez croquignolesque lorsque que l’on connaît la discrétion du bonhomme sur Facebook). Lors de l’émission, Béatrice Bourges n’a pas manqué de féliciter le mouvement comme il se doit, s’en disant « admirative ». Parmi les médias qui ont couvert Sainte-Rita récemment, on compte aussi ERTV avec l’ineffable Vincent Lapierre le 25 octobre dernier.  De leur côté, les Arches de Sainte-Rita ont publié il y a deux jours un communiqué aux airs martiaux, signé par Karen Lagarde :

« nous, Mouvement du 14 Juillet, Anonymous, Décrocheurs, Volontaires pour la France, avons pris la décision d’occuper l’Eglise Sainte Rita pour faire obstacle aux bulldozers et à la spéculation immobilière et organiser la démocratie dans cet arrondissement de Paris. Nous lançons une grande consultation populaire pour le 24 décembre 2015 dans le XVème arrondissement au parvis des églises afin de consulter les habitants sur l’avenir de Sainte Rita. Nous proclamons qu’il est interdit de détruire un lieu de culte accueillant du public sans qu’au préalable la population intéressée ait été consultée. Nous demandons le droit de préemption par le peuple des églises et des autres lieux de culte. Respectueux de nos racines religieuses, fiers de vivre en France, nous avons soif de liberté. »

Décidément, cette église, c’est l’auberge espagnole de la réaction !

Sources : lesarchesdesainterita.fr/leglise-le-drapeau-et-la-democratie/ ; infonation.fr/2015/11/05/libre-journal-de-lindependance-du-2-novembre-2015/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Paris : le Mouvement du 14-Juillet s’incruste sur un hommage à Rémi Fraisse

Les derniers survivants du Mouvement du 14-Juillet ont fait plusieurs apparitions dans des rassemblements récents à Paris, notamment le 17 octobre pour la Palestine, rassemblement au cours duquel Bohort Mignolet a pris la parole, ou le 25 lors d’un hommage à Rémi Fraisse. Cliquer pour agrandir (on reconnaît Bohort Mignolet à gauche de la photo avec un masque de Guy Fawkes, et juste à côté Marianne Gabriella portant une bure) :

2015-11-06_m14_fraisse

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Mouvement du 14-Juillet : Sainte Rita, patronne des causes désespérées

Depuis plusieurs mois, des fidèles et voisins de l’église catholique gallicane Sainte-Rita sise dans le 15e arrondissement de Paris sont mobilisés contre sa démolition prochaine. Fermée depuis mars, l’église a récemment été clandestinement réouverte et est depuis « occupée » par une curieuse alliance d’individus. Sainte Rita, patronne des causes désespérées, n’aura jamais aussi bien porté son nom !

Le Mouvement du 14-Juillet chassé de Bure

Quelques hurluberlus membres du désormais fameux Mouvement du 14-Juillet ont tenté de rejoindre le camp de Bure (Meuse). Mal leur en a pris : repérés, ils ont été expulsés. Rappelons que cette rencontre estivale en vue de construire une convergence des luttes affiche des valeurs clairement antifascistes, avec des débats sur l’extrême droite, le confusionnisme et les théories du complot. Rien ne semble cependant arrêter le Mouvement du 14-Juillet : une militante du Nord a déjà annoncé, à la suite de cette mésaventure, qu’elle envisage d’aller avec un petit groupe à la rencontre des militants antifascistes de son département. Cliquer pour agrandir :2015-08-06_14juillet_bure12015-08-06_14juillet_bure2

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Pour Le Parisien, le Mouvement du 14-Juillet est « libertaire » et « révolutionnaire »

Dans un article relatant que la mairie de Paris a demandé, avec semble-t-il beaucoup moins d’enthousiasme que s’il s’agissait d’un camp de migrants, l’expulsion du campement du Mouvement du 14-Juillet, Le Parisien, qui visiblement maîtrise son sujet, a qualifié cette bande de réactionnaires complotistes de « révolutionnaires » et de « libertaires ». Sans commentaire… Cliquer pour agrandir :

2015-08-02_leparisien_14juillet

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Pendant que les camps de migrants sont évacués, le Mouvement du 14-Juillet campe aux Invalides

Alors qu’un peu partout dans le Nord et l’Est de Paris, aucun répit n’est laissé aux migrants dont les camps sont démantelés les uns après les autres et dont les manifestations sont violemment réprimées, les restes du Mouvement du 14-Juillet, composés eux de petits bourgeois chauvins et quenelliers, peuvent tranquillement camper en plein quartier bourgeois et touristique, place des Invalides. Vous avez dit « deux poids, deux mesures » ?

2015-08-01_14juillet_invalides_2

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Sylvain Baron se plaint des démosophes « sectaires », « paranoïaques » et « fous »

Sylvain Baron s’est fendu hier d’une vidéo se plaignant de menaces en provenance d’Eric Fiorile et de Bruno Le Floch, dans le cadre de la lutte des egos qui l’oppose à ses concurrents pour la direction d’un Mouvement du 14-Juillet en pleine déliquessence. Il y qualifie les deux démosophes de « gens un peu sectaires, plus que paranoïaques qui relèvent vraiment de la psychiatrie ». Il s’y plaint que sa page Facebook soit « sans cesse trollée par des fous ». Comique, de la part de quelqu’un qui n’a cessé depuis des mois de donner le change à des militants d’extrême droite et conspirationnistes de toutes sortes, en leur ouvrant notamment les pages de son journal, Poil à gratter. Au passage, Baron indique ne plus avoir d’affiliation partisane : il faut donc croire qu’il ne serait plus au M’Pep, fait qui reste à vérifier.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Mouvement du 14-Juillet : le gourou évincé

L’Agence Info libre annonce qu’Eric Fiorile, le chef de la Démosophie à l’origine du Mouvement du 14-Juillet, a été démis, semble-t-il avec son accord, de ses fonctions de porte-parole du fameux Conseil national de transition, pour des raisons d’image. Duarte Monteiro, un des principaux animateurs de ce mouvement, a expliqué ce qui s’est passé à la webtélé d’extrême droite :

« On a appelé Eric en lui disant qu’on avait de gros soucis avec la presse qui systématiquement ramenait le mouvement à lui parce qu’il en est à l’origine et parce qu’il continue d’apparaître régulièrement et que ça nous posait problème et Eric a immédiatement dit : « Mais dans ce cas-là, enlevez-moi des porte-parole et je redeviens juste participant comme n’importe qui. […] On a effectivement trouvé que c’était une bonne solution pour prouver qu’on n’est pas dans une secte, qu’il n’a pas une place particulière. […] Et donc voilà, on arrête de passer pour la secte d’Eric Fiorile, parce qu’on a pas mal de démarches avec les médias en ce moment et c’est vrai que tapez « Eric Fiorile » sur Google, c’est une horreur, et ce n’est que des accusations, que des accusations, donc voilà, les gens finissent toujours par se dire : « il n’y a pas de fumée sans feu » sans vérifier. Donc je les invite un à vérifier et deux à venir vérifier ici comment on fonctionne pour voir quelles sont les interventions d’Eric Fiorile sur le groupe et ils comprendront par eux-mêmes. »

Pas sûr que cela suffise à améliorer l’image d’un mouvement de toute façon gangréné dès le départ par des conspirationnistes et des sympathisants d’extrême droite. Aujourd’hui, ce qui reste des campeurs des Invalides est allé manifester devant France Télévisions, tandis que d’autres se retrouveront peut-être ce soir à un atelier constituant organisé par les Citoyens constituants et promu par Etienne Chouard.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page