Nouveau Parti anticapitaliste (NPA)

Toulouse : succès d’une manifestation contre le terrorisme, la guerre et l’état d’urgence

Photo OCML-VP
Photo OCML-VP

Samedi, une manifestation de soutien aux réfugiés a rassemblé plusieurs milliers de personnes. Le NPA en propose un compte-rendu :

« La banderole de tête « Contre la barbarie, contre les amalgames, Pour la paix et les libertés démocratiques » était suivie pour une camionnette avec « Quelle connerie la guerre » et la citation de Jaurès sur la nécessité de combattre l’injustice sociale. Notons la présence de mots d’ordre contre l’État d’urgence, mais surtout la mobilisation active de résistant-e-s au terrorisme avec un cortège kurde munie d’une banderole « Marche mondiale contre Daesh, pour Kobane et l’Humanité » et un cortège du DAL composé d’une cinquantaine de réfugié-e-s syriens derrière une banderole « Refugié-e-s, migrant-e-s, expulsé-e-s, solidarité ». Il y avait également un cortège « musulman » avec des panneaux pour démarquer l’Islam des terroristes. […] Le NPA avait choisi d’éditer des autocollants « Vos guerres Nos morts » qui ont été diffusés dans la manif avec succès et de diffuser un tract en fin de manif. La manifestation était silencieuse, nous n’avons pas considéré comme opportun d’utiliser notre mégaphone. […] Bref une manif bien différente des rassemblements de la semaine qui entonnaient la Marseillaise… et qui montre la nécessité de relancer le plus largement possible un front contre la limitation des libertés publiques qu’entraîne l’État d’urgence et la guerre, mais tout en se montrant clairement solidaire des victimes du terrorisme que nous combattrons en soutenant ceux et celles qui luttent sur le terrain contre Daesh : les kurdes et les forces progressistes syriennes. »

Lire le compte-rendu complet sur le site du NPA →

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Un meeting du NPA attaqué par l’extrême droite à Angers

Source : NPA
Source : NPA

Ce mercredi 4 novembre à Angers, un meeting de Philippe Poutou a été attaqué par des militants d’extrême droite se revendiquant du Red  (Rassemblement des étudiants de droite) mais apparemment surtout composé de militants de Génération identitaire ou de l’Action française. Selon le communiqué du NPA, « Leurs vociférations, « Poutou au Goulag », « Poutou, Angers n’est pas à toi » et « La France aux Français », leurs saluts fascistes, leurs fumigènes, leurs visages masqués et leur présence musclée avaient visiblement pour but d’empêcher la tenue de la réunion. À cet égard, ils ont échoué. Après que les participants à la réunion les ont calmement fait reculer, ils ont dû décamper peu avant l’arrivée de la police. » Face à cette agression qui montre le vrai visage de l’extrême droite, nous exprimons toute notre solidarité envers Philippe Poutou et les militants visés. Pour en savoir plus, consulter le site du NPA.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Manuel Valls pousse les députés PS à applaudir en mémoire de Charles Pasqua

Alors que les députés des Républicains ont lancé avant-hier une standing ovation pour Charles Pasqua, ceux du Parti socialiste ont dans un premier temps refusé de le rejoindre. Une offense pour Manuel Valls, qui s’est aussitôt levé, s’est mis à applaudir en incitant ses collègues hésitants à faire de même (voir ici et ). Rejoint bon gré mal gré par les bancs de la gauche, le ministre de l’Intérieur s’est ensuite fendu d’un petit discours appelant à « honorer la mémoire » d’« un des plus jeunes résistants de notre pays », alors que l’Elysée s’est lui contenté de son côté d’un communiqué laconique publié douze heures après l’annonce du décès. Il est à noter qu’il y a quelques mois, les mêmes députés avaient refusé d’observer une minute de silence en hommage à Rémi Fraisse. Face au concert de louanges quasi-unanimes qui agite la classe politique française depuis le décès de Charles Pasqua, notons le communiqué détonnant du NPA qui salue la « mort d’un pourri » et rappelle les aspects les plus sombres de la carrière de l’ancien ministre de l’Intérieur, dont l’image restera associée à des lois répressives notamment à l’encontre des migrants et à la mort de Malik Oussekine.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Manipulations médiatiques, policières et politiciennes autour de la lutte des migrants

Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGt, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.
Frédéric Vielle, militant du NPA et de la CGT, doit être opéré après avoir reçu un violent coup de matraque.

Le NPA dénonce les manipulations policières et médiatiques qui tendent à faire reposer sur les migrants de La Chapelle et leurs soutiens la faute des violences. Plusieurs médias ont même été jusqu’à présenter comme un policier blessé un militant du NPA et de la CGT, actuellement hospitalisé pour de multiples fractures au visage. D’autres militants témoignent de leur côtés de manipulations politiciennes émanant de certains individus et organisations, telles Jeudi Noir ou des élus de Front de Gauche ou d’Europe-Ecologie-les-Verts, qui ont pu entraver l’auto-organisation de la lutte. On pourrait ajouter à ces comptes-rendus les tentatives de récupération de médias d’extrême droite qui jettent de l’huile sur le feu comme L’Agence Info libre  et le Cercle des Volontaires (qui ose dénoncer « un pathétique festival de récupérations politiques »). A noter que la vidéo sur l’évacuation de mardi publiée sur  le site de la première, outre son titre tendancieux (« Quand Olivier Besancenot essaie d’empêcher l’évacuation d’un campement de migrants« ), est suivie de plusieurs commentaires haineux, par exemple ceux d’un certain frederic :  « Faudrait prendre l’habitude de dire « immigrés clandestins » et non pas des « migrants ». Vous faites aussi dans langue de bois à l’AI ? » « En tout c’est marrant mais les flics étaient moins gentils avec les manifestants de la manif pour tous ! Ah ah ah Besancenot défend les travailleurs, mdr !! Il confond travailleurs et parasites ! » D’autres encore félicitent la police pour son action ou dénoncent « l’immigrationnisme ». Heureusement que l’AIL était censée il y a quelques mois avoir revu sa politique de modération !

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Strasbourg : quand trois militants fascistes font leur show contre Monsanto

Cliquer pour agrandir (Source : Tanaris News/YouTube)
De gauche à droite : Gérald (Alsa Sondage), Jimmy Tomasella et Arnaud Blondé. Cliquer pour agrandir (Source : Tanaris News/YouTube)

Samedi 23 mai à Strasbourg, trois individus arborant des t-shirts à l’effigie du Cercle Proudhon ainsi qu’une pancarte « natio et écolo » au nom d’une supposée alliance nécessaire entre extrême droite et extrême gauche ont été exclus de la manifestation contre Monsanto grâce à la vigilance de militants du NPA et de militants antifascistes. Jusqu’ici, rien d’anormal… Sauf que, se posant en victimes, ils ont reçu le soutien d’une partie des manifestants et du service d’ordre de la manifestation, entre autres organisé par Nouvelle Donne, comme le relate le site antifasciste Failfaf, au nom de « l’apolitisme » supposé de la manifestation. Dans une vidéo tournée juste avant la manifestation par la webTV Alsa Sondage, l’un d’eux, Jimmy Tomasella, qui se dit par ailleurs vegan, a expliqué être venu à cette manifestation « en tant que fervent nationaliste et patriote, c’est-à-dire que je viens ici pour défendre ma terre et mon pays. Et quoi de plus important en tant que nationaliste que l’agriculture, qui est vraiment le pilier de la civilisation ? » (voir ici : youtu.be/0zhuOZ0cZkU). La quintessence de la pensée vichyste en la matière résumée en une phrase, bravo… Cet événement confirme en tout cas la perméabilité des initiatives écologistes à l’extrême droite, qu’on peut aussi observer par exemple sur les manifestations contre le Tafta.

Affiche pétainiste présentant la paysannerie et le "retour à la terre" comme des piliers essentiels de la Révolution nationale.
Affiche pétainiste présentant la paysannerie et le « retour à la terre » comme des piliers essentiels de la Révolution nationale.
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Des nouvelles de Vincent Lapierre, le chaviste soralien

Vincent Lapierre, le chaviste soralien, joue désormais les « reporters » pour ERTV. Parmi ses faits d’armes, avoir tenté le 12 mai dernier d’interroger Olivier Besancenot sur le Venezuela à la sortie d’un débat (où étaient également présents Daniel Mermet et Edwy Plenel) ayant suivi une projection du film On est vivants de Carmen Castillo au MK2 Hautefeuille (Paris). Insistant, l’ex-militaire a été écarté par le service d’ordre du NPA et en a tiré une vidéo tournée en caméra cachée dans laquelle il se plaint d’avoir été « agressé ». Pitoyable…

Pendant l'altercation, Lapierre compare la domination néo-coloniale qu'ont fait subir pendant des années les Etats-Unis à l'Amérique latine à celle qu'ils feraient subir à la France, pourtant elle-même puissance impérialiste.
Face à Besancenot, Lapierre a osé comparer la domination néo-coloniale qu’ont fait subir pendant des années les Etats-Unis à l’Amérique latine à celle qu’ils feraient subir selon lui aujourd’hui à la France, pourtant elle-même grande puissance impérialiste.
Les "nouveaux médias" selon Lapierre : Jonathan Moadab (AIL), lui-même et Joe Le Corbeau (Croah.fr). A noter que malgré ses faits d'armes, Lapierre a été invité par TV5Monde le 31 mars dernier pour parler du Venezuela.
Les « nouveaux médias » vus par Lapierre : Jonathan Moadab (AIL), lui-même et Joe Le Corbeau (Croah.fr).
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Solidarité avec Gaëtan, condamné à de la prison ferme pour sa participation à une manifestation en hommage à Rémi Fraisse

Nous exprimons notre solidarité avec Gaëtan, militant toulousain du NPA et de Solidaires Etudiant-e-s condamné il y a quelques jours à deux mois de prison ferme pour avoir participé à une manifestation en hommage à Rémi Fraisse en décembre dernier. Cette condamnation en appel est plus lourde qu’en première instance, à cause du « maintien d’un chef d’accusation qui avait été refusé lors du premier jugement, celui de violences volontaires contre un agent de police, qui est un coup monté de toutes pièces », selon le NPA. Voir aussi ci-joint le communiqué de Solidaires Etudiant-e-s.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Fait religieux : où va le NPA ?

Pascal Morsu, militant du NPA, a publié à l’occasion de la polémique récente sur le meeting du 6 mars un texte très intéressant intitulé « Lutter contre TOUS les racismes » qui revient entre autres sur les vifs débats qui agitent en ce moment son parti autour de ces questions. Lui prend clairement position contre des alliances avec des groupes réactionnaires et contre toute banalisation du fait religieux au sein des mouvements marxistes et du NPA en particulier. Une position malheureusement loin de faire l’unanimité, si on en croit le fait qu’une réunion publique se tiendra le 18 mars à la librairie parisienne du parti, La Brèche, autour du thème « Les filles voilées parlent » en présence de Pierre Tevanian, Ndella Paye du collectif Mamans toutes égales et surtout Ismahane Chouder de PSM, au grand dam de nombre de militants. Tévanian et Chouder ont coordonné la rédaction d’un livre éponyme paru en 2008 aux éditions La Fabrique.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

« Assez de Participation et Spiritualité musulmanes dans nos luttes ! »

Hassan Aglagal, militant marocain membre du NPA, est scandalisé de voir Participation et Spiritualité musulmane, un mouvement religieux réactionnaire d’origine marocaine, participer régulièrement à des initiatives antiracistes aux côtés de formations de gauche. Suite à notre prise de position contre le fait de tenir meeting commun avec l’UOIF, il nous a sollicités pour rendre publique son indignation face à cet état de fait.

Le NPA clarifie ses liens avec le Front de Gauche

Lors de son congrès qui s’est tenu ce week-end, le NPA a décidé de rompre toutes discussions avec le Front de gauche concernant d’éventuels accords électoraux en 2015 et 2017. Le NPA se distingue du Front de Gauche notamment par son internationalisme et son refus des alliances électorales avec le Parti socialiste, y compris au niveau local.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page