Nouvelle Donne (ND)

Parti politique fondé en novembre 2013 par l’économiste Pierre Larrouturou. Il compte parmi ses fondateurs des personnalités issues du mouvement altermondialiste comme Marie-Monique Robin ou Susan George, du monde médiatique comme Bruno Gaccio (qui a pris la défense de Dieudonné) ou encore le blogueur Olivier Berruyer (qui lui affiche des liens avec des médias et personnalités confusionnistes et réactionnaires). Nouvelle Donne, dont les membres sont issus du Modem au PS en passant par EELV, vise à rassembler toutes les classes sociales, des patrons aux précaires, sous une même bannière, comme si ces elles partageaient des intérêts communs. Lors de son université d’été 2014, le parti a invité Etienne Chouard ainsi qu’un représentant de l’association complotiste ReOpen911.

Jean-Luc Mélenchon, Pierre Larrouturou et Susan George répondent (encore) à l’Agence Info libre

Plusieurs personnalités de gauche ont accordé une interview à l’Agence Info libre lors de la manifestation parisienne du 2 juillet en soutien au peuple grec : Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), Susan George (Nouvelle Donne, Attac) et un militant d’Ensemble!.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Crise à Nouvelle Donne : démissions en masse

Nous avons à plusieurs reprises constaté le caractère problématique de certains aspects de la ligne politique du parti Nouvelle Donne. Il semble que plusieurs de ses responsables en aient tiré les conclusions qui s’imposent, en présentant dimanche leur démission. Parmi la soixantaine de démissionnaires, on compte la députée (ex-écologiste) Isabelle Attard et le porte-parole Joseph Boussion, ainsi que, plus anecdotiquement, Benjamin Ball (ex-Indignés). Amers, ils écrivent dans une tribune publiée sur Mediapart que « nous savons, chacun à notre niveau, que Nouvelle Donne ne changera rien à la vie politique ». Des pratiques autoritaristes sont également dénoncées : « Nous avons constaté que « faire de la politique autrement » s’est transformé en dogme d’exclusion […] par ceux qui ne veulent, finalement, pas faire de politique du tout. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Les confusionnistes aussi se mobilisent contre le Tafta

Les mobilisations contre le Traité transatlantique (Tafta), sujet pourtant important, bien que portées par la gauche (Front de Gauche, Attac, Solidaires, EELV, CGT, PCF…), rassemblent au-delà des clivages politiques traditionnels et drainent nombre de militants confusionnistes. Ainsi, on a pu apercevoir en marge de la dernière manifestation qui a eu lieu dimanche à Paris l’UPR (qui est désormais une habituée) ou la webTV complotiste Independenza WebTV. Le M’Pep, Le Cercle des Volontaires, l’Agence Info Libre et Reporterre sont des relais réguliers de ces mobilisations. Mais même parmi les organisateurs des mobilisations et signataires des appels contre Tafta, certains posent question : c’est le cas du collectif citoyenniste Les Engraineurs qui engraineurs_affichesexisteavait édité en 2013 une affiche sexiste pour appeler à la mobilisation (cliquer sur l’image pour agrandir) ou du Parti Pirate, pointé en 2013 pour ses dérives sexistes (voir ici et ) et dont un candidat aux élections législatives de 2012 avait accordé une interview au journal Minute. Sans même citer Nouvelle Donne, et la liste n’est certainement pas exhaustive… Il semblerait que le phénomène ne touche d’ailleurs pas que Paris, puisqu’un lecteur nous a signalé que l’UPR avait pu diffuser sans problème sa propagande lors d’une manifestation à Besançon (Doubs). Le Tafta est aussi un des thèmes de campagne préférés de Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan. Plusieurs formations d’extrême droite comme Egalité et Réconciliation y portent également un intérêt, sans toutefois apparaître visiblement dans les manifestations.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Confidences et mises en garde d’un ex-lieutenant d’Etienne Chouard

Le militant antifasciste Yannis Youlountas a recueilli le témoignage d’un proche d’Etienne Chouard qui a depuis pris ses distances avec le personnage. Y sont notamment détaillées les stratégies de communication des Gentils virus. Comme le confirme ce témoin, les liens de la mouvance chouardienne avec certaines formations d’extrême droite sont avérés.

Pierre Larrouturou manifeste contre la précarité

Le président de Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou, était présent hier à la manifestation parisienne annuelle contre le chômage et la précarité. Pourtant, au moment de la formation de ce parti, il déclarait au Parisien en date du 27 novembre 2013 que l’objectif de Nouvelle Donne était de réunir « des citoyens qui s’engagent pour la première fois et […] des militants et des élus venus du Front de gauche, du PS, d’EELV, du MoDem, des patrons de PME et des précaires. » Nier les antagonismes de classe en tentant de faire croire que patrons et précaires partageraient les mêmes intérêts, voilà donc l’objectif de Larrouturou. Dès lors, quelle légitimité a-t-il à soutenir la lutte des précaires, puisque son discours vise à les désarmer face au patronat qui lui, a tout intérêt au développement de la précarité ?

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Pierre Larrouturou appelle à arrêter les anarchistes

Comme le relève le site libertaire tourangeau La Rotative dans un article pointant les contradictions de Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou, leader de cette formation politique, s’est interrogé dans une tribune récente parue sur le site Reporterre sur le fait que les CRS ne réprimeraient pas assez les « Black blocks » et autres « casseurs » sur les manifestations contre le barrage de Sivens ou l’aéroport de Notre-Dame-Des Landes. Ce n’est pas la première fois qu’il tient de tels propos, ainsi sur Twitter en février dernier il regrettait que les CRS aient gazé toute une manifestation à Nantes plutôt que de n’arrêter que « les anarchistes » :

2014-11-07_larrouturou_anars

Il est à noter que Nouvelle Donne n’en est pas à son coup d’essai en matière de confusionnisme politique, puisque lors de son université d’été, le parti avait entre autres invité Etienne Chouard ainsi qu’un représentant de ReOpen911.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page