Philippe Verdier

Philippe Verdier, de France 2 à RT

2015-12-24_verdier_rtSuspendu courant octobre, Philippe Verdier a été licencié de France 2 le 1er novembre dernier, après y avoir officié pendant des années comme chef du service météo, au motif de la publication d’un livre climato-sceptique, Climat investigation, publié aux éditions du Ring, maison classée à l’extrême droite. Pour lui, le réchauffement climatique est « une religion » et il n’y aurait pas lieu de le combattre puisque égoïstement un pays comme la France pourrait même en tirer parti, ainsi que l’indique le résumé du livre sur le site de l’éditeur : « La France figure pourtant parmi les pays les moins touchés par le changement climatique. Notre économie et notre société bénéficient déjà des avantages considérables du réchauffement. Le développement des énergies renouvelables menace notre sécurité et ne compensera aucunement l’explosion démographique identifiée comme une cause principale du problème. Qui osera ouvertement rompre ces tabous sous la pression extrême des dirigeants ? » Pendant la Cop21, on a retrouvé Philippe Verdier sur RT, la télévision poutinienne. Il y animé une émission modestement intitulée « Verdier libre ». Dans le premier épisode, il affirmait par exemple : « force est de constater, c’est ce que disent certains observateurs, que depuis vingt ans nous vivons les années les plus chaudes et que nous avons en parallèle une baisse des guerres, une baisse de victimes de conflits. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page