Réseau Voltaire

Ukraine : le retour des fascistes français partis combattre au Donbass

Certains des Français partis combattre au Donbass sont désormais rentrés, dont un de leurs leaders, Victor Alfonso Lenta, militant d’extrême droite et ancien militaire. Sur le plateau de la webTV conspirationniste MetaTV, ce dernier est revenu sur son aventure guerrière, en compagnie du présentateur Tepa et d’Alain Benajam, du Réseau Voltaire. Édifiant.

Retour sur la manifestation de soutien à Poutine du 31 octobre dernier

La Manifestation de soutien à Vladimir Poutine qui s’est tenue à Paris samedi 31 octobre a finalement réunit une centaine de personnes, dont nos habituels bacharistes mais aussi un mystérieux Comité tunisien de soutien à Poutine dont une militante a affirmé au micro de l’Agence Info libre que ce dernier aurait donné « une bouffée de liberté » aux Tunisiens : « les Slaves ont toujours aidé pour la libération des peuples ». « Nous on ne veut pas de démocratie en Tunisie sans patriotisme, a-t-elle poursuivi. La démocratie qu’ils nous ont fait en Tunisie, c’est la démocratie qui a été travaillée dans les laboratoires de la CIA, de Freedom House et de Otpor ! » Son discours mi-nationaliste, mi-complotiste fait en tout cas froid dans le dos : « Non à une démocratie sans patriotisme, non à toute cette opposition qui a pris de l’argent non à tous [des défenseurs des] droits de l’Homme qui ont touché de l’argent de la CIA ! Il n’en est pas question, on va dénoncer ça jusqu’à notre dernier souffle. Vive Poutine ! Vive Bachar Al-Assad ! A bas les islamistes ! » Au milieux des drapeaux russes et de ceux de la Novorossia, des rubans de Saint-Georges ont été abondamment distribués. Étaient également présents Alain Benajam du Réseau Voltaire, mais aussi le militant d’extrême droite et ancien militaire Victor Lenta, qui est récemment revenu du Donbass, ainsi qu’Omran Alkhatib.

Sources : agenceinfolibre.fr/marche-en-soutien-a-lintervention-russe-en-syrie/ ; novorossia.today/reportage-video-manifestation-de-soutien-au-president-poutine-le-2-octobre-2015-aparis/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

L’extrême droite de sortie cet après-midi dans les rues de Paris

Cet après-midi, Alexandre Boubekeur alias Charles Bronson, un militant d’Egalité et Réconciliation connu pour diffuser sur Facebook des photos de militants antifascistes, a prévu de se rendre à la Marche de la dignité. Il l’a annoncé hier soir sur Facebook avant de retirer son post tôt ce matin.2015-10-31_boubekeur_dignitéD’autre part, une manifestation de soutien au régime russe était également organisée cet après-midi dans les rues de Paris, à l’initiative notamment de militants bacharistes et du Réseau Voltaire.

Source : Info-russes.com
Source : Info-russes.com
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Grande pétition rouge-brune pour la sortie de la France de l’Otan

Comité Valmy (bis) : parallèlement à ses sorties anti-migrants, le Comité Valmy vient de lancer une énième pétition confusionniste pour la sortie de la France de l’Otan, intitulée « Pour la dénonciation par la France du traité de l’Atlantique Nord et le retrait de ses Armées du commandement intégré ». Cet « appel pluraliste » a été signé par un ensemble de groupuscules souverainistes et d’anti-impérialistes campistes de gauche comme de droite aux noms évocateurs : Collectif Résistance et renouveau gaullien, Mouvement pour un socialisme du 21ème siècle, Association France – Corse , Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR, Association NordSudPatrimoineCommun, Mouvement Républicain de Salut Public, Comaguer, Editions Démocrite, Association Espace Che Guevara Bolbec 76210, Cercle des Patriotes optimistes. Parmi les signatures individuelles, on compte plusieurs anciens hauts gradés de l’armée ou d’anciens ambassadeurs, mais aussi Thierry Meyssan, Raphaël Berland (Cercle des Volontaires), la négationniste Ginette Skandrani, Bruno Drweski et plusieurs de ses amis (Jean-Pierre Page, Yves Vargas), les larouchistes Jacques Cheminade et Christine Bierre, l’inévitable Pierre Lévy de BRN-Ruptures, l’hagiographe de Staline Dominico Losurdo, la complotiste Chantal Dupille dite Eva R-esistons, le blogueur Lucien Pons (du Comité pour une Nouvelle Résistance), Bassam Tahhan, le couple Moumbaris (d’anciens militants de l’ANC qui se définissent comme « marxiste-léniniste-staliniste »), Yannick Herve (ex-UPR, qui signe en tant que « souverainiste de gauche »), la journaliste de Sputnik News Françoise Compoint, le journaliste d’extrême droite Jean-Michel Vernochet, le blogueur cégétiste Jacques Tourteaux, le blogueur Christian Hivert qui tout en se disant « communiste libertaire » anime le site « anti-antifa » mouvementautonome.com, François Belliot (collaborateur du Réseau Voltaire et d’Arrêt sur Info, qui signe en tant qu’ « homme de lettres »), le Comité anti-impérialiste mais aussi des militants communistes, gaullistes, du PRCF, de l’UPR, du Front de Gauche, de Nouvelle Donne, du Mouvement du 14-Juillet ou du M’Pep (ils signent encore sous cette dénomination). Des sites et blogs ont également adjoint leur signature, dont Wikistrike, le Réseau Voltaire, Planète non violence (tous trois complotistes), Palestine Solidarité (site « antisioniste » publiant des négationnistes), La Pensée libre (revue animée par Bruno Drweski), La Voix de la Libye (site kadhafiste de Ginette Skandrani), etc. Le Comité Valmy est un habitué du genre : on se souvient en particulier de son « Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci » initialement paru en 2012 et republié récemment, sous lequel on retrouvait le même mélange moisi.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Les louvoiements de Bruno Drweski entre le PCF et l’extrême droite

On retrouve le nom de Bruno Drweski dans de très nombreuses initiatives anti-impérialistes. Personnage discret, cet universitaire n’en entretient pas moins un important réseau d’influence tant à gauche (et notamment auprès de militants communistes) qu’à l’extrême droite. Non content de théoriser le confusionnisme politique, il le met en pratique.

Thierry Meyssan toujours aussi délirant

En réponse à la publication par Rudy Reichstadt, animateur de Conspiracy Watch, d’une note sur le conspirationnisme pour le compte de la Fondation Jean-Jaurès, un think tank proche du Parti socialiste, Thierry Meyssan a publié le 9 mars sur le site du Réseau Voltaire un long article intitulé « L’État contre la République ». Selon le plus célèbre des conspirationnistes français, la note de Reichstadt aurait été écrite à la demande de François Hollande lui-même, dans le but « préparer une nouvelle législation lui (le « mouvement international ‘conspirationniste’ », ndlr) interdisant de s’exprimer ». Alors qu’il soutient des dictateurs et fréquente des militants d’extrême droite, Meyssan ose se revendiquer du « radicalisme républicain français, de Léon Bourgeois, de Georges Clemenceau, d’Alain et de Jean Moulin », tout en expliquant que « l’État est un Léviathan qui par nature abuse de ceux qu’il gouverne » et que François Hollande serait « pétainiste », la preuve étant qu’il pratiquerait une « inversion des valeurs [qui] plonge le pays dans la confusion ». C’est vrai qu’en matière d’inversion des valeurs, Meyssan s’y connaît ! Comparant modestement ses idées à celles de Platon et de Galilée qui auraient été les complotistes de leur temps, il n’oublie pas non plus de reprendre à son compte le mythe aux relents antisémites de la « loi Pompidou-Rothschild », ni de mentionner le combat des négationnistes contre la « loi Fabius-Gayssot » (terme utilisé par les négationnistes pour souligner les prétendues origines « juives » – en y accolant le nom de Laurent Fabius – de cette loi punissant la contestation de crimes contre l’humanité), soulignant que selon lui il ne s’agit de s’opposer qu’à son volet répressif mais pas de combattre la législation antiraciste dans son ensemble (on rigole). Enfin, Meyssan prend la défense d’Etienne Chouard et conclut par un long pensum sur le « sionisme », Léon Blum, le Parti socialiste et, tiens donc, le « lobby israélien ».

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Liberté d’expression, racisme, théories du complot… Une revue de presse

Radio Vosstanie a consacré son émission du 24 janvier à la question de la liberté d’expression, notamment suite à une polémique ayant récemment eu lieu dans les milieux libertaires à propos de d’Alexis Escudero (intellectuel réactionnaire promu par certaines personnes dans ces milieux) et plus largement suite aux questions soulevées sur ce sujet par l’attentat contre Charlie Hebdo et ses suites. De son côté l’émission « Lundi matin » sur Radio libertaire, a su également traiter intelligemment de ce sujet, dans le cadre d’une émission diffusée le 19 janvier dernier et consacrée plus largement à la profusion de propos racistes qui ont suivi ces attentats. Et afin justement de tenter d’en finir avec les visions caricaturales de l’islam propagée tant par les fanatiques religieux que par les racistes de tous poils, nous vous conseillons également la lecture d’une interview de Sophie Makariou, conservatrice au Musée du Louvre, parue sur le site de L’Obs le 17 janvier sur l’histoire des représentations de Mahomet, qui sont présentes dans de nombreux manuscrits des siècles passés. Enfin, la période étant propice à la confusion et au retour sur le devant de la scène des théories du complot, on lira avec profit un article récent du Naufrageur qui revient sur l’histoire du Réseau Voltaire, complété par un article consacré à Boris Kagarlitsky, théoricien marxiste réactionnaire présent dans les mouvements sociaux.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Un ancien du Réseau Voltaire témoigne

La revue Cerises en ligne (éditée par les communistes unitaires, une composante de la Fase) vient de publier le témoignage de Gilles Alfonsi, ancien administrateur du Réseau Voltaire, qui décrit comment cette association progressiste a pu devenir, sous l’égide de Thierry Meyssan, un des fleurons du conspirationnisme. Analysant la rhétorique complotiste, il explique :

« Dans le cas du Réseau Voltaire comme dans le cas d’Alain Soral, c’est un bricolage rhétorique plus ou moins habile qui combine : une vraie intelligence des enjeux politiques, des éléments de « bon sens populaire » (par opportunisme, car il faut plaire à presque tous), des « hypothèses » présentées avec l’assurance qui sied aux démonstrations les plus scientifiques, mais aussi des tartes à la crème formulées avec toute l’austérité nécessaire pour être considérées comme d’audacieuses pensées. Ainsi, il ne faut pas prendre ces démonstrations comme de simples imbécillités destinées à des gogos. »

A la question « faut dialoguer avec les complotistes ? », il répond : « cela dépend de quels adversaires on parle et dans quelles conditions. Il peut être intéressant de démasquer les impostures, les imposteurs, mais ne pas servir de faire valoir suppose d’être tout à fait explicite à cet égard. Il faut aussi faire le tri entre des adversaires avec lesquels le respect est possible et des ennemis, qui sont dans des logiques de haine. »

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page