Riposte laïque

Retour sur la 9e journée de Synthèse nationale

Le 11 octobre dernier a eu lieu la 9e journée de Synthèse nationale, organisée par la webrevue éponyme. S’y sont notamment retrouvés Roger Holeindre (Parti de la France), Jérôme Bourbon (directeur de Rivarol), Pierre Cassen (Riposte laïque), Pierre Vial (théoricien identitaire et chroniqueur à Rivarol), Richard Roudier (Ligue du Midi), Hugues Bouchu (Ligue francilienne), l’essayiste Philippe Randa, Gabriele Anidolfi (théoricien nationaliste-révolutionnaire italien), Carl Lang (Parti de la France), ainsi qu’un revenant, Serge Ayoub, qui était devenu discret depuis l’assassinat de Clément Méric et y a présenté « un projet pour fixer les Africains en Afrique ». L’événement se plaçait sous le mot d’ordre volé au mouvement altermondialiste « Un autre monde est possible » (cliquer pour agrandir) :

synthèsenationale
Il a été couvert par TV Libertés et le site ForumSi, qui suit de près l’actualité des nationalistes italiens et se présente comme animé par des « nationalistes français totalement ouverts à l’idée impériale européenne ». Le dernier numéro de Rivarol y a été distribué gratuitement. Ce mois-ci sont prévus plusieurs événements du même genre. Hier devait par exemple se tenir le Congrès européen du Gud qui devait notamment accueillir des représentants d’Aube Dorée (Grèce) ou de Casapound (Italie), mais aussi, justement, Gabriele Anidolfi. Nous ignorons cependant s’il a pu se dérouler, compte tenu des événements récents. Le 21 novembre est en tout cas prévu un « forum de la dissidence » organisé par la Fondation Polemia, et le week-end suivant une table ronde de Terre et Peuple. La vigilance reste donc de mise.

Sources : synthesenationale.hautetfort.com/la-9e-journee-de-synthese-nationale/ ; forumsi.fr/2015/10/ixeme-journee-nationaliste-et-identitaire-precision-pour-les-camarades-de-synthese-nationale.html

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Riposte laïque prie à Sainte-Rita

Riposte laïque, qui ne porte depuis longtemps plus de « laïque » que le nom et sa sous-marque Résistance républicaine, ont rejoint le mouvement de soutien à l’église Sainte-Rita dans le 15e arrondissement de Paris pour une messe en l’honneur des avocats, et plus particulièrement en mémoire de Joseph Scipilliti, l’avocat des deux organisations anti-musulmans, qui s’est suicidé le 30 octobre dernier après avoir tiré sur le bâtonnier de Melun. Sur une des photos mises en ligne aujourd’hui par Karen Lagarde dite Marianne Gabriella du Mouvement du 14-Juillet, on voit un Pierre Cassen manifestement très inspiré, au contraire de Christine Tasin qui tapote frénétiquement son téléphone portable pendant la prière (c’est pas bien !). Cliquer pour agrandir :2015-11-08_ripostelaique_sterita1Il y a une semaine, le 2 novembre, la cause de l’église Sainte-Rita a eu voix au chapitre sur Radio Courtoisie, dans « Le libre journal de l’Indépendance » animé par Alain Bournazel et Nicolas Stoquer car elle « est au coeur de la résistance chrétienne en France, quel honneur », selon Stoquer. La liste des invités ce-jour-là avait de quoi laisser songeur : « Ivan Blot, haut fonctionnaire, écrivain, essayiste, consultant international avec la Russie, ancien député européen, président de l’Institut néo-socratique et de l’association Agir pour la démocratie directe [en fait un intellectuel d’extrême droite qui tente de récupérer le concept de « démocratie directe » au profit de ce courant, ndlr], Béatrice Bourges, ancien porte-parole de la Manif pour tous, Bohort [Mignolet], du mouvement Anonymous, David, du mouvement 14 juillet, Karen Lagarde, du parti des Décrocheurs [en fait, il s’agit d’une association créée par Sylvain Baron avec pour but de décrocher des drapeaux européens des bâtiments publics , ndlr] et Louis-Benoît Greffe, journaliste, chroniqueur ». Lors de l’émission, seul le prénom de Mignolet a été donné par Stoquer car « il a le courage de venir à visage découvert [à la radio ! ndlr], mais en même temps c’est un Anonymous donc il faut conserver, évidemment, vis-à-vis de ce genre de personne une certaine confidentialité, c’est tout à fait nécessaire. Il risque gros, les Anonymous dénoncent depuis longtemps des causes tout à fait justes, il faut faire extrêmement attention en termes justement de confidentialité » (ce qui est assez croquignolesque lorsque que l’on connaît la discrétion du bonhomme sur Facebook). Lors de l’émission, Béatrice Bourges n’a pas manqué de féliciter le mouvement comme il se doit, s’en disant « admirative ». Parmi les médias qui ont couvert Sainte-Rita récemment, on compte aussi ERTV avec l’ineffable Vincent Lapierre le 25 octobre dernier.  De leur côté, les Arches de Sainte-Rita ont publié il y a deux jours un communiqué aux airs martiaux, signé par Karen Lagarde :

« nous, Mouvement du 14 Juillet, Anonymous, Décrocheurs, Volontaires pour la France, avons pris la décision d’occuper l’Eglise Sainte Rita pour faire obstacle aux bulldozers et à la spéculation immobilière et organiser la démocratie dans cet arrondissement de Paris. Nous lançons une grande consultation populaire pour le 24 décembre 2015 dans le XVème arrondissement au parvis des églises afin de consulter les habitants sur l’avenir de Sainte Rita. Nous proclamons qu’il est interdit de détruire un lieu de culte accueillant du public sans qu’au préalable la population intéressée ait été consultée. Nous demandons le droit de préemption par le peuple des églises et des autres lieux de culte. Respectueux de nos racines religieuses, fiers de vivre en France, nous avons soif de liberté. »

Décidément, cette église, c’est l’auberge espagnole de la réaction !

Sources : lesarchesdesainterita.fr/leglise-le-drapeau-et-la-democratie/ ; infonation.fr/2015/11/05/libre-journal-de-lindependance-du-2-novembre-2015/

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Rassemblements racistes aujourd’hui à Paris, Quimper et Montpellier

Comme à chaque fois que de tels événements surviennent, les attentats récents servent de nouveau de prétexte à manifestation pour l’extrême droite. C’est ainsi que Riposte laïque et Résistance républicaine annoncent une série de rassemblements aujourd’hui à Paris, Quimper et Montpellier. Des rendez-vous relayés notamment par Synthèse nationale. Alors même que Manuel Valls, en parlant de « guerre de civilisation », n’en finit plus de donner des gages aux racistes de tous poils, cela n’est jamais suffisant à leurs yeux : aussi, les rassemblements d’aujourd’hui auront pour but de demander « la démission du Premier ministre, Manuel Valls, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, que nous accusons, par leur soumission à l’islam, de livrer nos compatriotes à la folie meurtrière des plus radicaux des musulmans ». Contrairement à deux initiatives qui avaient été interdites en janvier, celle-ci a été autorisée par la préfecture de Paris. Notons tout de même qu’à Quimper, un contre-rassemblement antifasciste est organisé.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Retour sur le meeting anti-migrants de ce dimanche à Calais

Pour contrer l’interdiction de sa manifestation anti-migrants, le collectif Sauvons Calais a rassemblé 60 à 80 personnes lors d’une réunion privée au bar Le Cheval noir ce dimanche, selon La Voix du Nord, qui décrit un groupe essentiellement masculin, composé d’individus « pour la plupart habillés de noir, plutôt jeunes, et seulement une demi-douzaine de femmes. Une dizaine de vigiles sont postés aux alentours, ainsi que quelques membres du service de sécurité. » Étaient présents Yvan Benedetti, ex-dirigeant de l’Œuvre française, Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, et Kévin Rèche, leader du groupe Sauvons Calais. Reprenant une rhétorique propre à la gauche radicale, le collectif raciste appelle à la création de « comités d’autodéfense populaires » contre les migrants, mais aussi à tous les expulser. De quoi inquiéter, après l’agression récente d’une manifestation de sans-papiers à Bruxelles parle groupe Nation et par Laurent Ozon, qui avait appelé au rassemblement de ce dimanche. De son côté, Riposte laïque, qui organisait le même jour des « Rencontres Charles Martel » à Poitiers parle d’une « réussite prometteuse » sans toutefois donner de chiffres de participation.

Conférence de presse du Parti de la France ce dimanche à Calais. (Jean-Pierre Brunet/La Voix du Nord)
Conférence de presse du Parti de la France ce dimanche à Calais. (Jean-Pierre Brunet/La Voix du Nord)
Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Memorial98 publie une synthèse sur Pegida

Alors que Riposte laïque a tenté sans succès – son rassemblement ayant été interdit – d’introduire ce week-end le modèle Pegida en France, le site Memorial98 publie une longue synthèse sur l’histoire et l’état de ce mouvement en Allemagne, rédigée par un antifasciste allemand. Y est dressé un portrait de Melanie Dittmer, activiste allemande âgée de 36 ans que Riposte laïque avait prévu d’inviter à prendre la parole. Militante depuis vingt ans à l’extrême droite, elle a récemment tenu des propos ambigus sur le génocide des Juifs par les nazis. Confirmant les informations que nous avions reçues il y a quelques temps d’autres sources, l’article de Memorial98 confirme que l’implantation locale de ce mouvement est inégal, et que son emprise se fait surtout sentir en Saxe, et singulièrement dans la ville de Dresde, pour des raisons propres au contexte historique et politique local. A noter qu’on apprend à l’instant la démission en Allemagne du président de Pegida, Lutz Bachmann, qui s’est déguisé en Hitler. Ancien braqueur, ce pourfendeur des immigrés prétendument délinquants est encore sous le coup de poursuites en Allemagne pour détention de cocaïne.

Partagez ce contenu :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedInDigg thisShare on RedditFlattr the authorShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page